Unir les communistes : un texte qui fait son chemin !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 5%

Les résultats du vote des communistes pour choisir le texte qui sera la base commune de discussion sont maintenant connus.
30.127 votants (56,92% des inscrits) ont participé au vote. 944 bulletins blancs et nuls (3,13% des votants). 29.183 exprimés.

- Le texte proposé par le Conseil national obtient 14.942 voix (51,20%)

- Le texte alternatif 1 obtient 6.910 voix (23,68%)

- Le texte alternatif 2 obtient 1.575 voix (5,40 %)

- Le texte alternatif 3 obtient 3.755 voix (12,87 %)

- Le texte alternatif 4 obtient 2.001 voix (6,86 %)

Le résultat indique un nouvel affaiblissement de l’organisation communiste, avec une perte de 11.317 cotisants et 4.535 votants depuis le 36ème congrès. Le délitement du lien entre le parti et ses adhérents est donc confirmé. C’est la première question sur laquelle notre congrès devra travailler.

Dans ce contexte, notre texte obtient 3.755 voix soit 12, 87 % des suffrages exprimés. Nous progressons de 61 voix et de près de 2 %. Les tentatives de divisions n’y ont rien changé, nous demeurons avec « Unir les communistes » la première force d’opposition à l’effacement du PCF, force d’action et de proposition pour faire vivre et renforcer le Parti communiste. Le texte 3 arrive en tête dans le Pas-De-Calais, le Nord et les Ardennes, confirme son ancrage dans les départements où nous sommes traditionnellement présents, élargit son audience dans de nouveaux départements. C’est un bon résultat obtenu par l’engagement courageux de nombreux camarades.
Le texte proposé par le Conseil National n’a pas convaincu les communistes. Il ne recueille que 14.942 voix (51,20 %) soit une perte de 9.655 voix par rapport à 2012. C’est un résultat historiquement bas pour un texte proposé par la direction, qui traduit une grande perte de confiance. Même en cumulant les voix des deux textes de la direction ("Ambition communiste" plus le texte du Conseil National), le résultat est en dessous de 2012 avec 2.745 voix perdues.

Avec les conférences de section et départementales, une nouvelle étape du Congrès s’ouvre. Nous attendons du Conseil National qu’il tire les enseignements de ce vote, c’est pourquoi nous demandons qu’il se réunisse sans plus tarder.

Nous le disons fermement : il faut apprendre à écouter tous les communistes pour construire l’avenir du PCF avec eux.

La primaire et le soutien obligé à un candidat issu du PS sont de fait caduque. Pour autant, la ligne de fuite en avant dans le Front de Gauche aboutissant à soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon n’a pas fait recette. Le vote sur les textes envoie un message fort, celui de la nécessité de réexaminer complètement la question de l’élection présidentielle dans toutes ses composantes : stratégie, candidats, programme.

La faiblesse du résultat du texte proposé par le Conseil National, la dispersion des suffrages et la multiplicité des textes, la persistance depuis maintenant près de 20 ans de la contestation de la ligne d’abandon initiée au congrès de Martigues et jamais remise en cause depuis… tout cela oblige au débat stratégique que nous avons demandé au travers du texte 3.

Un débat fraternel et sans tabou doit s’ouvrir. Il est incontournable pour éviter au PCF de s’enfermer dans une impasse mortifère, ouvrir une alternative à notre peuple face au capitalisme, reconstruire l’unité des communistes.

La direction nationale aura-t-elle l’intelligence et le courage de créer les conditions d’un tel débat. Ce n’est visiblement pas gagné ! J’ai participé, ainsi que Caroline Andréani à la réunion de la commission transparence qui a eu lieu jeudi soir et vendredi matin. Côté représentant de la direction, la méthode Coué restait de mise et visiblement il n’y avait pas volonté de prise en compte du vote. Cela nous a d’ailleurs conduit à ne pas voter le communiqué de la commission transparence, qui fait comme si rien ne s’était passé ; Pierre Laurent va-t-il chercher à passer en force malgré l’échec de son texte tant sur les présidentielles que sur les questions stratégiques ?

Ce serait prendre le risque une nouvelle fois de diviser profondément le PCF. Nous serons vigilants pour que le débat nécessaire s’ouvre et que le vote des communistes soit entendu.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).