Unir les communistes, c’est parti !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 2%

Nous avons appris ce soir que notre texte était validé.

414 signatures sur 415 ont été validées, une signature ayant été refusée parce que le camarade avait tout juste 3 mois d’adhésion. Il faut souligner le rayonnement national de notre texte avec 59 fédérations représentées dans ces signatures déposées.

Plus globalement, nous avons 613 signatures en ligne, de 65 fédérations, dont 17 fédérations avec au moins 10 signataires, autrement dit de quoi faire vivre un collectif d’animation dans un grand nombre de départements dans la préparation du congrès.

C’est une belle victoire permise par l’engagement de tous les camarades qui ont participé à cette bataille pour les signatures et pour dépasser les obstacles administratifs. Une vraie dynamique s’est mise en route, qui va nous aider pour la suite.

Car une seconde étape s’engage, celle de populariser notre texte et de le faire voter, de lui donner toute sa place contre l’éclatement et le déclin du PCF !

Quatre textes alternatifs ont été validés. Avec le texte validé par le Conseil National, cela fera 5 textes, un casse-tête qui peut décourager pas mal de camarades.

"Le temps du commun" et ’"l’ambition communiste", deux textes d’une direction divisée, voudraient nous obliger à choisir finalement entre le soutien à une candidature socialiste et l’absorption du PCF dans un Front de gauche devenu nouvelle force politique ; c’est l’effacement qui continue !
Le texte de la Riposte ne correspond à aucune activité réelle dans le PCF, c’est à chaque congrès un texte de diversion qui sert à affirmer l’existence d’une force extérieure au PCF. Quant au texte de "Reconstruire le PCF", frappé du sceau du secret et rendu public in extremis, on peut se demander à quoi il sert sinon à brouiller les cartes pour ceux qui veulent "Faire vivre et renforcer le PCF" !

Cette multiplicité des textes s’inscrit dans la volonté de la direction de mettre en place les tendances, c’est pourquoi plus il y en a, mieux c’est pour elle.

Les risques d’explosion-délitement du PCF sont réels et nous ne les favoriserons pas. Notre texte veut construire. La force que nous donneront les communistes sera un facteur d’unité et de résistance contre les forces de liquidation et de destruction à l’œuvre dans le PCF, une force pour dire "Continuons le PCF, gagnons le pari de son existence et de son influence face au capitalisme".

Nos 615 signataires sont notre principale force, avec tous les communistes qui vont chercher comment réussir un congrès pour faire vivre et renforcer le PCF.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).