38ème congrès PCF

Un texte de Congrès à enrichir par des communistes majeurs et souverains !

, par  Danielle Trannoy , popularité : 2%

Au CD de mercredi dernier, je n’ai pas apporté d’appréciations comme je le souhaitais sur la résolution proposée ce soir. D’une part, je n’avais pas entièrement lu la déclaration parue dans Communistes et, d’autre part, pas suffisamment réfléchi à la démarche qui nous engage. J’étais intervenue sur le résultat du vote qui donne le Manifeste majoritaire comme base commune pour le congrès.

Notre rôle de direction : respect du vote, poser les bases statutaires ; rôle des instances où les communistes doivent exercer leur totale souveraineté dans leurs sections, la conférence fédérale jusqu’au congrès ; pour les commissions tant du texte que les autres celle concernant les directions que celle de la transparence nous devons veiller à leur bon fonctionnement reflétant la volonté des communistes. C’est évident !

Je ferai donc plusieurs remarques sur la résolution proposée.

Le nouveau contexte, plusieurs points sont à souligner :

Un vote majoritaire :

Le texte "Pour un Manifeste du parti communiste du 21ème siècle" arrive en tête (42,02%) et devient donc la base commune légitime de tous les communistes pour le congrès d’Ivry. Pour la première fois, le texte de la direction nationale sortante est minoritaire (37,81%), plus de 62% des votants ayant choisi un autre texte.

Une affirmation : le refus de l’effacement, un bilan, une ligne stratégie

Pour André Chassaigne et d’autres camarades… « C’est l’affirmation d’une volonté d’un Parti communiste qui retrouve toute sa place dans le paysage politique français parce qu’on a besoin de lui, c’est une question d’utilité sociale. Donc c’est une forme de refus de l’effacement qui est le résultat d’une ligne stratégique. ».

Une prise de conscience

Malgré nos fragilités (organisation, idéologique), un mouvement, une prise de conscience se dégagent pour faire un vrai bilan, qui n’est pas dirigé contre tel ou tel, pour la recherche d’une unité nouvelle, à construire et élargir dans le congrès qui s’ouvre, pour un parti plus visible, à partir de l’orientation choisie.
Nous avons pu constater cette montée de l’opinion lors de l’appel à l’écriture d’un texte commun parce nous n’avions pu être entendus par notre direction de la nécessité d’un seul texte pour rassembler les souhaits des communistes, surtout en juin 2017.

Le texte de congrès est écrit : il est à enrichir.

Un nouveau centre de gravité
 
En effet cela va permettre à tous les communistes quel que soit le texte pour lequel ils ont voté, de se saisir ensemble fraternellement de cet espace de débats plus large pour aborder les questions de fond (bilan, stratégie, orientation nouvelle, forme d’union, changement de direction, organisation) et ainsi participer à la rédaction d’un texte clair, qui redonnera du sens au mot communisme et permettra au parti communiste de s’inscrire dans le 21ème siècle, donc pas de repli identitaire mais au contraire ouverture sur le monde du réel.

Dans cette démarche, la campagne des européennes de 2019 qui est lancée doit prendre une autre dimension avec Ian Brossat comme tête de liste d’une liste de large rassemblement avec des contenus transformateurs pour être entendus par les salariés, le monde du travail confrontés aux pires violences de l’UE.

Pour revenir au texte de la résolution

Compte-tenu de tous ces éléments, je pense que les communistes sont majeurs, qu’ils ont voté et que le texte, s’il doit être enrichi, ne peut être remis en cause dans sa structure ainsi que le sens de la démarche.

Afin de ne pas "l’ embrouiller" par une atténuation du texte, il me semble que la résolution pourrait reprendre (dans paragraphe 3) les 6 points du "Manifeste" qui ont une logique globale de la démarche qui a été votée majoritairement.

1. Un bilan critique

2. Relever les défis de la crise

3. Le communisme de notre temps

4. Un nouvel internationalisme

5. Pour une nouvelle stratégie de rassemblement et d’unité populaire

6. Pour un parti communisme utile, agissant, audacieux et novateur, internationaliste et révolutionnaire

Je pense que les communistes ne souhaitent pas qu’on leur tienne le stylo ou qu’on leur dise comment utiliser le "copier-coller" de tel ou tel texte (qu’ils n’ont pas votés) pour leur expliquer qu’ils n’ont pas très bien voté, qu’ils n’avaient pas tout compris… (souvenirs très amères…)

Avec le texte du "Manifeste", nous avons voulu que les communistes s’approprient leur texte, leur congrès (en évitant les textes fleuves illisibles, de congrès en congrès, où il n’y a pas de débat de fond possible pour faire des choix idéologique et politiques importants, donc choix sans identité, sur son rôle et son utilité de parti révolutionnaire).

En cela le congrès peut être extraordinaire, et être une base pour la reconstruction de notre Parti.

En effet cela va permettre à tous les communistes quel que soit le texte pour lequel ils ont voté de se saisir ensemble fraternellement de cet espace de débats plus large pour aborder les questions de fond.

Il n’y a donc pas de vainqueurs et pas de perdants, ou plutôt il y a un gagnant le parti communiste.

Nous nous félicitons donc de ce résultat tout en ayant conscience de nos difficultés de temps, d’organisation.

Danielle Trannoy

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).