Conseil National des 2 et 3 juin 2018

Parlons franchement !

, par  Jean-Pierre Meyer , popularité : 3%

François Jacquart (Membre du C.N. Fédé 07) disait ce matin de façon bien mesurée et modérée : « depuis quelques temps, nous avons manqué de franchise entre nous ». Et bien parlons franchement.

Ce projet de base commune ne remplit pas les conditions nécessaires à un support devant nourrir réflexions et débats pour un Congrès déclaré extraordinaire.

Le fait de proposer des « fenêtres » peut-il faire changer mon point de vue ? S’il s’agit de tenter d’insérer ainsi des résumés tronqués, édulcorés, d’éventuels textes alternatifs, ma réponse est non. Ouvrir des fenêtres pourrait assainir les débats, mais les ouvrir pour ne pas mettre en évidence les désaccords ne servira qu’à faire du courant d’air !

L’acharnement à vouloir éviter à tout prix le nécessaire bilan sur les deux décennies écoulées, hypothèque sérieusement la perspective d’orientation et de stratégie nouvelles. Si l’on ne met pas au clair les erreurs, les fautes accomplies, comment ne pas les renouveler ? Ce refus signifie : on continue !

Or, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Y a-t-il vraiment une volonté de répondre à l’exigence d’un congrès extraordinaire et d’un rassemblement le plus large des communistes ? Je ne le crois pas et le texte proposé n’est pas fait pour le permettre. L’exercice habituel et fastidieux des amendements, chacun le sait, ne le changera pas fondamentalement. Il faut donc le réécrire ou il sera forcément à l’origine de textes alternatifs.

Oui, l’existence de textes alternatifs est un échec, celui d’une direction sortante incapable ou refusant de produire une base commune susceptible de rassembler une très large majorité de communistes.

Si d’aventure la raison ne l’emporte pas et que le recours statutaire à texte alternatif s’impose, que chacun tire bien les leçons des congrès précédents. Pour que les choses changent, les insatisfaits, celles et ceux qui revendiquent un PCF autonome, pleinement révolutionnaire, marxiste, ne doivent pas s’éparpiller. Si texte alternatif il doit y avoir, qu’il n’y en ait qu’un, c’est la condition pour que les lignes bougent et changent vraiment.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).