La logique des « Friendly Amendments », ou la logique illustrée par le cas Olivier Dartigolles avec ses « Hostile Amendments ».

, par  CN46400

Le 1er novembre 2018 à 09:18, par CN46400 En réponse à : La logique des « Friendly Amendments », ou la logique illustrée par le cas Olivier Dartigolles avec ses « Hostile Amendments ».

@C Andreani
Bien que je ne connaisse rien du texte de Dartigolles ni de l’endroit où on pourrait le lire, je comprend votre réaction sur la chute de l’URSS. Mais s’il y a du juste dans votre post, il y en a aussi dans le point de vue de OB que vous citez.
Dans cette catastrophe, s’il y a des causes externes, il y a aussi des causes internes qui me paraissent incontournables. Les contre-révolutions, comme les révolutions, sont toujours le résultat de crises économiques. Depuis les années 70, l’espérance de vie baissait en URSS et le taux de mortalité infantile montait (E Tood). Or ces deux indicateurs sont maintenant considérés comme essentiels pour apprécier la situation sociale d’une société.
Par ailleurs, il est évident que le PCUS, majoritairement vérolé par la corruption, n’a pas été à la hauteur de ses responsabilités. Que l’hostilité du monde capitaliste ait aussi pesé, est dans l’ordre des choses, mais est-ce fondamental ?
La réponse se trouve aujourd’hui en Chine qui, depuis Deng Xiao Ping, fait la preuve, un demi-siècle après la NEP de Lénine, que les capitalistes, qui sont addicts aux profits rapides ("ils nous vendront la corde pour les pendre" disait Lénine), peuvent être utilisés pour réaliser l’accumulation primitive du capital. Et ce sans que leurs intérêts prévalent, dans l’état, sur ceux des prolos.
La chute de l’URSS était inscrite dans la prise de tous les pouvoirs par Staline en 1927, quand, contre la NEP, fût choisi "le socialisme dans un seul pays". En fait un régime autarcique susceptible de produire, avec une forte dose de travail forcé, un appareil militaire capable de faire face à tous les danger extérieurs, mais pas de satisfaire les besoins essentiels d’une société socialiste en compétition avec les sociétés développées du capitalisme occidental.
Aujourd’hui en Chine, les prolos constatent que le lendemain est mieux que la veille. En URSS cette notion avait, progressivement disparue dès les années 70, c’est l’explication objective de la chute d’une des premières expériences visant à dépasser le capitalisme.
Quelque chiffres de 2017 :
IDH =0,9 aux USA, 0,8 en Russie, 0,75 en Chine
Espérance de vie
Hommes =76ans aux USA, 64 en Russie, 74 en Chine
Femmes = 81 aux USA, 76 en Russie, 77 en Chine
Taux de mortalité infantile
6/00 aux USA, 9,9 en Russie, 15,6 en Chine

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).