Elections européennes, c’est au congrès de décider !

, par  Méc-créant

Le 22 avril 2018 à 21:29, par Méc-créant En réponse à : Elections européennes, c’est au congrès de décider !

Je ne suis membre d’aucun parti et bien des copains communistes ont pu m’affubler d’une palanquée de qualificatifs : démocrate sincère, compagnon de route, idéaliste, gauchiste, poète, anarcho-syndicaliste,...La liste n’est pas exhaustive. Cela n’empêchait pas les discussions animées et, même, permettait de les nourrir. Le vieux-con matérialiste attardé que je suis ne peut qu’apprécier que toute forme de pensée n’ait pas été éliminée chez tous les militants et que renaisse le besoin d’analyse et de transformation de notre monde. En ce sens, la question de "l’Europe" ne peut être évacuée mais elle me paraît déjà largement biaisée si elle se limite aux positions à défendre pour les élections au parlement européen. Ce parlement n’est qu’un miroir aux alouettes —plus trivialement, un attrape-couillons de première grandeur— opérant sur plusieurs plans. Il est d’abord censé étaler un léger vernis pour démocratie de pacotille : si on vote c’est que "l’Europe", c’est démocratique. Mais, et sans doute surtout, il est un support idéologique de manipulation psycho-sociale : consciemment ou non, voter POUR ce parlement c’est voter POUR "cette Europe". Ce n’est évidemment pas avec des dirigeants "communistes" nous revendant sans fin la sauce moisie d’une "Europe sociale" que les questions européennes pourront être analysées sérieusement. Cette Europe, parfaitement réussie, n’a toujours eu qu’un but essentiel : imposer le droit des actionnaires à disposer des peuples.Un parti communiste se voulant réellement transformateur n’aurait jamais accepté de se plier à ce jeu-là. Mais il n’est pas le seul : TOUS les partis, de l’extrême droite à l’extrême gauche, se sont mis sur les rangs. N’ayant plus 20 ans depuis longtemps, je peux vous rappeler ce je que j’ai vécu : pour les législatives, des militants de LO badigeonnaient largement sur les murs "élections : piège à cons",...avant d’appeler peu de temps après...à voter aux élections européennes (et leur candidate aux présidentielles déclarait que les travailleurs ne se défendraient pas plus mal dans l’Europe : c’était bien vu...) !
La seule attitude à adopter aux élections au parlement européen, pouvant avoir quelque utilité et une signification politique, c’est une abstention massive en vue de commencer à désagréger le carcan du totalitarisme capitaliste de l’UE.
Méc-créant.
(Blog : "Immondialisation : peuples en solde !" )

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).