Les raisons pour lesquelles je choisis de signer le texte alternatif : Unir les communistes

, par  Dotta

Le 16 avril 2016 à 19:57, par Dotta En réponse à : Les raisons pour lesquelles je choisis de signer le texte alternatif : Unir les communistes

Il est suicidaire que les grands moyens de productions d’échange et banquaire soient accaparés par une poignée de financiers,ce n’est plus seulement pour vivre mieux que la majorité
des humains a intéret à une société sans classes et sans exploitation : face au capitalisme et au néolibéralisme,la marche au communisme et la seule issue pour que l’humanité se
développe au 21 ème siècle en maitrisant son rapport à la nature pour permettre à chacun de se développer pleinement !
Mais cela est impossible sans révolution socialiste, sans socialisation des grands moyens de production,sans pouvoir politique des travailleurs,sans démocratie pour le plus grand
nombre, sans role dirigeant des travailleurs dans la société !

2)POUR COMBATTRE LA FASCISATION !
rupture progressite avec l’UNION EUROPéENNE !
LA mutation a dénaturé le PCF en le subordonnant au PS,en l’arrimant à l’UE (le parti s’est affilié à la gauche européenne) et prone la réorientation de l’europe capitaliste)
et en l’amenant à abandonner la référence au marxisme et à la classe ouvriére.
Le résultat c’est que nombre d’ouvriers ne votent plus, ou pire, soutiennent leurs pires ennemis,UMP FN PS ,ECT
En réalité, la construction EUropéenne est la stratégie fondamentale du grand capital,celui-ci veut un état supra-national pour asservir les travailleurs, dominer l’est et le sud
mener sa guerre économique contre les autres impérialismes continentaux (meme si l’europe est aujourd’hui vassale des USA)

Une stratégie révolutionnaire doit donc former autour des travailleurs salariés un rassemblement populaire majoritaire, comme celui qui a battu la constitution Européenne.
IL faut sortir la France de l’euro et de l’ue car aucune politique sociale n’est possible à moins. d’ailleurs, la masse de ceux qui votérent non en 2005 n’a pas seulement rejeté
la constitution, mais l’intégration européenne dans sa double dimension de casse de la nation républicaine et des acquis sociaux.
Ce rassemblement nécessite l’unité d’action des travailleurs salariés, actifs,retraités,sans emplois ou en formation : pour cela il faut construire le tous ensemble dans l’action,
défendre le syndicalisme de classe,impluser la solidarité entre ouvriers Français et immigrés. Il faut aussi s’unir autour des salariés les couches moyennes précarisées par la
mondialisation capitaliste et par l’UE : cadres,paysans,artisans,petit entrepreneurs écrasés par les donneurs d’ordres.
Mais cela implique d’associer de nouveau, comme le fit le PCF en 1936 et pendant la résistance, le drapeau rouge au drapeau tricolore,ainsi, la question de la révolution sociale
de la rupture avec le capitalisme,pourra t’elle reprendre concretement sens, comme ce fut le cas partout ou les communistes ont uni combat social et émancipation nationale,face
face au drapeau bleu de l’europe et de L’UMP,face au racisme du FN et de Sarkozy,il faut unir la marseillaise et l’internationale,pour briser le carcan européen, élargir les acquis
de 36,45,68, impluser l’EUROPE des luttes et mettre des millions de citoyens en situation d’affronter le grand capital .
C’est pourquoi je soutiens le programme de lutte adopté par la gauche communiste et par le PRCF qui prone la rupture avec l’UE et une démocratie radicalement nouvelle.
Loin de conduire au repli, sortir de l’UE permettrait à une république sociale Française de pronouvoir de nouveaux traités internationaux progressites non limités a l’europe
ainsi, en amérique latine,c’est en rompant les traités imposés par washington,que Cuba et le Venezuela ont crée l’alternative bolivarienne des Amériques,fondée,non sur la
concurrence libre et non faussée mais sur l’échange équitable entre nations libres, pour la France, cela suppose de combattre l’impérialisme Français,notamment en Afrique
et de soutenir les travailleurs immigrés contre le racisme d’état !
Quelle force nous retrouverons rapidement si nous diffusions ensemble massivement des tracts exposant un tel programme, au moment ou la social-démocratie et ses satellites
antilibéraux étalent leurs impuissance !

3)RECONSTRUIRE UN VRAI PARTI COMMUNISTE
pour cela, nous n’avons besoin ni (d’un parti des gens ) à l’affut des modes,ni d’un parti-guide omniscient, mais d’un parti d’avant-garde marxiste capable de dialogue, mais
porteur d’une ligne révolutionnaire.
Ce parti ne renaitra pas en niant les structures qui ont tenu bon face aux reniements.
Pour unir les communistes,il faut développer le débat, l’analyse du monde actuel et surtout,l’intervention communiste dans les luttes !
fraternellement Alain Dotta

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).