Primaires et stratégie électorale, aux communistes de décider

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 8%

Nous attirons l’attention des communistes sur ces documents qui ont été envoyés aux membres du Conseil National.
Ils indiquent que la direction nationale s’est profondément engagée dans la primaire sans attendre la décision des communistes ; la formule utilisée, "avec les partenaires, les adhérents du parti auront le dernier mot", est démentie par cet engagement bien avancé. Ces documents confirment aussi que le Front de Gauche est dans une impasse.

Le 21 mars 2016

Note à l’attention des :
- secrétaires fédéraux
- membres du CN

Cher-e Camarade,

Régulièrement nous rendons compte des différentes réunions qui ont eu lieu dans le cadre de la préparation des échéances de 2017. Voici le point de la semaine du 14 au 18 mars 2016.

Lundi 14 mars : rencontre entre la motion B et le PCF

Une rencontre à la demande des animateurs de la motion B : Christian Paul, Marie-Noëlle Lienemann, Pascal Cherki, Benoit Hamon, Emmanuel Maurel, Laurent Baumel, s’est tenue lundi 14 mars avec Pierre Laurent, Isabelle De Almeida, Olivier Dartigolles, Pascal Savoldelli, Jean-Charles Negre.

3 sujets ont été abordés : la réforme constitutionnelle, la loi El Khomri, les échéances de 2017.
- Concernant la réforme constitutionnelle et le mouvement contre les changements du code du travail, il y a convergence de vue et d’actions possibles.
- Concernant l’organisation de la Primaire de gauche et des écologistes, les camarades du Parti ont rappelé que c’étaient les adhérents du Parti qui auraient le dernier mot et qu’une organisation nationale comme la nôtre a des règles démocratiques à respecter. Le CN du 15 avril permettra de faire le point de l’état du débat dans le Parti et de voir également comment se positionnent le PS, EELV (dont les instances se réunissent le 9 avril).

Le PCF souhaite un processus qui démarre par le débat de contenu dans toute la France jusqu’à la fin de l’été, puis de voir les candidat-e-s. La question de la présence du Président de la République est posée à un tel processus, ou d’un Valls. Il est réaffirmé qu’il n’est pas possible de faire la campagne pour eux. La question est posée à la motion B si, dans l’éventualité d’une candidature Hollande, est-ce qu’ils présentent un candidat.

Pour la Motion B, l’organisation des primaires est justement un processus pour éviter qu’Hollande ou un candidat-e pro-gouvernemental gagne la primaire. Le mécontentement est trop fort chez les syndicalistes, les gens de gauche. Il est important que l’électorat socialiste soit représenté dans la primaire. Le Président n’a pas intérêt à la primaire. La façon dont le PCF va se positionner va être importante pour la suite du processus.

Coordination du Front de gauche, mardi 15 mars

Présents : François Calaret, Stéphanie Treillet – Ensemble ; Sarah Legrain – PG ; Lucien Jallamion et un autre camarade de République et socialisme ; Bob Injey et Marie-Pierre Vieu – PCF.

Sur point d’étape 2017

"Ensemble !" fait le constat de deux démarches différentes : celle de JLM et celle des primaires de gauche.

Mais avec l’objectif commun qu’à l’issue du quinquennat Hollande, on ouvre une perspective transformatrice.

Sur le processus des primaires, "Ensemble !" est observateur. A l’issue de la réunion du jeudi 10, la pression de la direction du PS pour imposer un cadre et un contenu ne leur convient pas (Voir déclaration du 16 mars).

"Ensemble !" insiste sur le besoin de maintenir un cadre et une activité FdG, notamment dans l’actualité de la loi travail. Il y a un décalage entre les débats nationaux et localement des forces qui continuent à essayer d’œuvrer ensemble au-delà même des composantes présentes.

Le PCF revient sur l’appréciation politique des dernières semaines et l’état des débats au sein du Parti avec le CN et son calendrier.

Le mouvement travail accentue les questions qui nous sont posées, sur le besoin d’aller au bout des convergences dans la construction d’une autre perspective à gauche, sur celui de pousser le débat politique. La mobilisation réactualise le clivage gauche/droite en même temps qu’il légitime une démarche de rassemblement large et clarifie les contours possibles du périmètre d’une candidature commune en 2017 (par rapport à Valls Hollande), les présidentielles et législatives.

Les résultats des législatives partielles du week-end, le programme de Juppé, les propositions du FN sont rappelés. On ne peut banaliser ni la fragmentation de la gauche, ni celle de son aile radicale : candidatures Arthaud, Besancenot ou Poutou, JLM, EELV en crise totale... Quel geste produire collectivement face à cela ? En l’état, JLM ne répond pas à cela.

"République et Socialisme" réaffirme son choix d’une démarche commune, d’où sa participation au collectif "primaires". Il intervient sur le besoin d’être mieux présents sur le mouvement travail et de pousser le débat de perspectives.

R&S demande de réunir rapidement le collectif de débat mis en place avec les forces du FdG et ouvert à des responsables écologistes, socialistes, des acteurs sociaux et syndicalistes. Un projet de texte rédigé par ces derniers a été élaboré. Il peut constituer un document qui facilite le débat de perspective dans la période. On est sur le chantier de la reconstruction de la gauche.

Le PG précise que le début de mouvement ne fait pas que réactiver le clivage gauche/droite, il montre la disponibilité de forces pour agir et de nouvelles formes de militants (hors partis).

Le PG revient sur son refus de la démarche des primaires qui renforce selon elle, le vote utile à partir du moment où l’on se retrouve partenaires du PS et instrumentalisé par le jeu de Cambadélis. Il n’y a pas d’unité possible avec ceux qui gouvernent le pays. Interpellé sur la démarche de JLM par rapport aux partis, le PG précise que sa candidature se fait dans le cadre d’une construction citoyenne qui vise à aboutir à la création d’une nouvelle force politique.

Les partis politiques peuvent rentrer, quant à eux, dans un comité de liaison et intégrer ainsi un cadre de discussion autour du soutien à la candidature de JLM.

Le PG est questionné sur le retour de JLM au cœur d’un processus de construction d’une plate-forme et d’une candidature anti austéritaire. Il est demandé au PG si JLM est prêt à se prêter à cet exercice qui demanderait que sa candidature soit discutée au même titre que d’autres. Pour étayer, des noms sont cités pèle mêle : Clémentine Autain, Pierre Laurent, Caroline De Haas ou d’ autres... Sarah Legrain répond que cela signifie primaires et que le PG est contre les primaires.

Et, s’il s’agit d’une autre forme de désignation ? Au consensus par exemple ?

Elle explique alors que la proposition de JLM correspond à une cohérence que lui seul peut incarner, qui repose sur la présidentielle et l’après. Dans ce cadre, les candidatures aux législatives issues d’une démarche à la base et hors partis (PG en soutien) constitueront les maillons d’une nouvelle force.

Des candidatures qui pourraient être concurrentes aux députés FdG sortants ?

Pas de réponse.

La proposition est ensuite faite d’un texte FdG sur la loi travail qui puisse être rendu public et distribué dans les manifestations. Le PG explique que l’ensemble des forces du FdG étant partie prenante d’un collectif unitaire, cette disposition est inutile. Après une nouvelle intervention, le PG réitère son refus.

Décisions prises

Nouvelle coordination "large" du FdG le mardi 19 avril.
À l’ordre du jour, nouveau point d’étape sur 2017.

Réunion FdG/ verts/ socialistes / acteurs sociaux syndicalistes : mercredi 30 mars, 19h

Rencontre avec Caroline De Haas : mercredi 15 mars

Pierre Laurent a rencontré Caroline de Haas en tête-à-tête. L’objectif était d’échanger sur le mouvement El Khomri et l’organisation des primaires.

Caroline De Haas étant l’une des initiatrices des primaires de gauche et qui a lancé la pétition mel qui connaît un succès fulgurant avec plus d’1,2 millions de signatures.
Les points de vues sont très similaires.

Rencontre avec Pierre Larrouturou : Jeudi 16 mars

Pierre Laurent a rencontré Pierre Larrouturou, Président de Nouvelle Donne en tête-à-tête.

Comité de liaison de la primaire : jeudi 16 mars

Présents : Appel "Libération" : Yannick Jadot, Guillaume Duval, Marie Depleschin ; Appel "primaire de gauche" : Eliot Lepers, Adrien Jeantet ; Direction du PS : Rachid Temal, Christophe Borgel ; Motion B du PS : Christian Paul, Guillaume Balas ; EELV : Marine Tondelier ; ND : Pierre Larrouturou, Marc Obadia ; UDE : 2 pers ; PCF : Olivier Dartigolles, François Auguste ; Ensemble ! : JP Mamet (observateur).

L’essentiel de la discussion a porté sur l’écriture d’un texte commun pour inviter à des débats locaux. Le PCF porte l’exigence de porter la question des contenus avant de discuter des candidatures. Les contenus devant devenir « le portique de détection » permettant de rentrer dans la primaire ce qui est porté par la motion B du PS, EELV, ND, E !. La direction du PS continue à chercher à perdre du temps, et souffler le chaud et le froid. La prochaine réunion doit permettre de discuter du mode du scrutin, de l’écriture d’une charte éthique de la primaire de gauche et écologiste.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).