La primaire dépassée, le débat s’impose !

, par  communistes , popularité : 4%

Contribution collective dans le débat du 37ème congrès

Le mouvement social est face au mur du pouvoir dans un capitalisme mondialisé. La gauche n’a pas de réponse à la hauteur de l’exigence historique de la sortie du capitalisme.

Le rapport des forces entre le capital et le travail est largement en faveur du capital. Les oligarchies capitalistes ne représentent que quelques centaines de grandes familles, mais agrègent autour d’elles de larges couches sociales, petite bourgeoisie, petit patronat, cadres, intellectuels, propriétaires, et même une part importante des couches moyennes qui pensent bénéficier du système.

En face, la classe ouvrière reste émiettée sans représentation politique, fragilisée par la pression de l’extrême-droite, écartée par la gauche sociétale urbaine et médiatique. L’affaiblissement du PCF, la rupture avec son identité historique de parti du monde du travail se paie cher dans la difficulté à consolider et élargir le mouvement social.

Le vote des communistes pour choisir leur base commune marque un nouvel affaiblissement de leur organisation. Le texte du Conseil National peine à convaincre. Face à cette perte de confiance, engageons un débat sans tabou autour des trois questions qui ont porté le refus des communistes de légitimer le texte de la direction : refus des primaires, nécessité d’un débat ouvert sur les conditions du refus du diktat européen après l’expérience grecque, crédibilité et contenu de notre projet de rupture avec le capitalisme.

Pour les primaires, après le 49-3, la question est réglée, ceux avec qui il fallait faire ces primaires ne sont pas prêts à faire tomber ce gouvernement"Hollande-Valls". Ouvrons le débat d’une candidature portée par les communistes au service du mouvement social, loin des négociations d’appareil, dans la perspective de reconquête de députés communistes et d’un groupe à l’assemblée.

Pour l’Union Européenne, la direction du PCF reste enfermée dans un discours proeuropéen. Le refus de respecter les règles européennes est au cœur de toute rupture politique en France. Comment renverser la politique d’austérité, investir massivement sur le travail, l’éducation, la culture, sans désobéir aux directives européennes ? Comment échapper à la domination du capital sans prendre le contrôle des mouvements de capitaux, redonner le pouvoir économique au politique, sans remettre en cause à l’échelle d’un gouvernement progressiste la "concurrence libre et non faussée" des institutions européennes. 

Enfin, nous avons besoin d’un parti du monde du travail, au service d’une classe ouvrière qui se reconstruise en classe sociale pour elle-même, reprenant l’initiative dans l’affrontement avec le capitalisme, construisant l’unité du peuple autour d’un projet de société que nous nommons socialisme, de la perspective communiste.

Engageons ce débat dans la fraternité pour permettre la reconstruction de l’unité des communistes mise à mal depuis la mutation. Le Congrès doit prendre des décisions précises et concrètes dans ce sens. Il faut réapprendre à écouter tous les communistes pour construire l’avenir du PCF avec eux.

C’est incontournable pour éviter au PCF de s’enfermer dans une impasse mortifère, ouvrir une alternative à notre peuple face au capitalisme, reconstruire l’unité des communistes. Tout passage en force est voué à l’échec et au désaveu de la direction. nous prendrons toute notre place pour que les communistes et le mouvement social aient le débat qu’ils méritent.

Caroline Andréani (93), Paul Barbazange (34), Luc Basin (26), Floriane Benoit (38), Jean Baus (54), Michelle Bardot (67), Pascal Brula (69), Robert Brun (26), Marie-Christine Burricand (69), Michel Dechamps (04), Herve Fuyet (92), Clara Gimenez (34), Guy Jacquin (01), Jean Jacques Karman (93), Armand Lecoq (34), Jean Pierre Meyer (83), Pierre Alain Millet (69), Sandrine Minerva (34), Hervé Poly (62), Gilbert Remond (69), Eric Ruiz (27), Laurent Santoire (93), Bernard Trannoy (33), Danielle Trannoy (33), Serge Truscello(69)...

Word - 22 ko

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).