En avant pour « unir les communistes »

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 3%

Ça y est mes appels commencent à être entendus et surtout le travail des communistes commence à porter ses fruits… Ce matin je reçois deux bulletins attestant leur choix de la base alternative "Unir les communistes", dont un d’une camarade des Bouches du Rhône qui l’a envoyé au trésorier des Bouches du Rhône pour qu’il la valide… Ça fait plaisir, on va constituer dans le 13 un petit comité autour de ce texte alternatif et surtout du projet d’unir les communistes…

Je ne me résigne pas à ce qu’il y ait tant de communistes en dehors du Parti et je crains plus que tout, la division des communistes qui ne profite qu’au FN. Je crains que la tactique de la direction ne conduise à plus de divisions encore. D’abord cette folie des primaires, en effet, je ne vois pas comment Hollande ne se présentera pas et Mélenchon également ; que reste-t-il alors à jouer dans les primaires sinon une de ces combinaisons qui partout a conduit à l’effacement du parti et à l’émiettement ? Les communistes vont se diviser entre ceux qui voteront pour Mélenchon, ceux qui s’abstiendront et ceux qui suivront cette resucée de l’union de la gauche ; ce qui fait que nous irons aux législatives dans les pires conditions imaginables. Cela dit, aujourd’hui nous n’en sommes plus seulement là, il faut penser à l’essentiel, les conditions de ce congrès et la nécessité d’une alternative à opposer à la confusion et à l’inertie qui suintent de toute cette base dite commune…

Il est impossible de poursuivre cette tactique au jour le jour qui nous divise, qui écœure des générations entières de militants ; depuis mon retour, je découvre l’ampleur des dégâts. Des militants d’une honnêteté, d’un dévouement exemplaire ont quitté le parti. C’est un gâchis phénoménal. Je ne crois pas être d’accord avec tous, mais je sais que le PCF a toujours eu ce mélange : des syndicalistes révolutionnaires, des républicains laïques, des gens qui veulent la dictature du prolétariat et ceux au contraire qui pensent que le stalinisme est à l’origine de tous nos maux… Le Parti aussi loin que remonte ma mémoire a toujours été cette mosaïque, mais il y avait une ligne, des discussions de fond, et jamais je n’ai vu pareille imposition bureaucratique sans argument… Nous sommes dans le temps des spadassins, des manœuvres politiciennes, de la fuite en avant face aux questions pourtant légitimes.

Unir les communistes, c’est d’abord refuser ces tactiques électoralistes au jour le jour qui les divise, c’est mener un débat sur le fond sur une stratégie qui se donne le socialisme comme but et qui nous permette de partir de notre base naturelle, la classe ouvrière, les exploités, la jeunesse qui n’en peut plus, etc… C’est dans l’action quotidienne, construire notre propre vision du rassemblement nécessaire pour changer cette société de plus en plus insupportable. Et pour cela, pour qu’existe cette démocratie de la base au sommet, il faut reconstituer le parti, son organisation, la formation de ses militants et son unité idéologique et politique enrichie par la diversité des expériences.

Unir les communistes, ce n’est pas se contenter d’unir le parti tel qu’il est, mais se donner les moyens de faire reprendre leur place à ceux qui l’ont quitté et qui sont tellement conscients que ce parti leur appartient qu’ils proposent de le reconstituer…

Marianne qui va toujours plus loin que moi dans les conséquences logiques, en est désormais à proposer aux anciens camarades de reprendre leurs cartes, de payer leurs cotisation depuis janvier, et à partir de là, de soutenir la pétition "Unir les communistes". Je reconnais bien là son sens des réalités…

Danielle Bleitrach

Voir en ligne : sur le blog histoire et société de Danielle Bleitrach

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).