Conseil National du 15 avril : intervention de Marie-Christine Burricand

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 3%

Je considère que le rapport de ce matin et la résolution proposée relèvent de la Méthode Coué et de la fuite en avant !

J’ai lu avec attention la résolution envoyée hier, je n’y vois ni une démarche claire, ni un sens, si ce n’est qu’elle propose de continuer dans la primaire, même si on tente d’habiller cette décision pour la rendre plus digeste.

Une conférence nationale est annoncée pour valider la candidature à la présidentielle, candidature dont nous ne connaissons pas la nature. Tant mieux, mais quel choix auront vraiment les communistes, alors que nous poursuivons dans la primaire ?
Quant aux législatives, nous n’attendrons pas quant à nous dans la 14ème circonscription du Rhône pour entamer la bataille !

La résolution et le rapport ne sont pas à la hauteur de l’inquiétude des communistes quant à l’avenir du PCF, ni du rejet d’une candidature qui d’une manière ou d’une autre pourrait en être issue ou le remettre en selle. Et nous ne sommes pas non plus à la hauteur du rejet du Parti socialiste dans la population alors que les régionales ont été instructives. Des présidents de Région, qui avaient pourtant pris soin de prendre leur distance avec le gouvernement, ont été largement battus.

Disons clairement que nous ne nous inscrivons pas dans un processus de primaires !

Sinon, nous divisons profondément le parti et ouvrons la porte à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, ramenant les projets de dilution du PCF pourtant rejetés par les communistes en 2007 et 2008.

Si nous sommes incapables d’imaginer un rassemblement populaire hors cette primaire, issue d’un modèle présidentiel des institutions et importée des États-Unis, alors c’est que nous sommes vraiment dans une panne de créativité du PCF !

Beaucoup de communistes vont penser qu’il faut alors mieux s’occuper d’autres choses que des présidentielles !

Quant à la consultation, pourquoi pas, mais franchement, avec le contenu de ce questionnaire, nous mettons la barre bien bas, plus bas que le mouvement social et c’est affligeant si nous préparons ainsi le fameux "socle commun" évoqué pour les présidentielles. Le peuple mérite mieux. Et ce type de questionnaire n’a de sens que si le parti joue son rôle pour nourrir le mouvement populaire. Je ne vois rien de tel dans ce qui est annoncé.

Enfin, dans cette résolution, nous continuons d’esquiver la question essentielle, celle de la force du PCF. Notre affaiblissement devient un obstacle à la construction des rassemblements nécessaires.

Nous avons demandé à plusieurs reprises, et notamment dans les dernières régionales, aux communistes et à ceux qui nous soutiennent de voter pour un parti socialiste aujourd’hui soumis au capital. Pire, nous leur avons demandé de voter pour des candidats de droite dans certaines régions. Allons nous leur demander aux présidentielles de voter au premier tour pour un candidat issu du Parti socialiste, sur une plate-forme minimum ?

Cela commence à faire beaucoup !

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).