Conseil National du 15 avril : intervention de Jean Jacques Karman

, par  Jean-Jacques Karman , popularité : 2%

Depuis notre dernier congrès en février 2013, celui qui devait « rallumer les étoiles » et qui a abandonné l’un des principaux symboles du communisme, notre parti a connu le plus grand désastre électoral de toute son histoire.

Une véritable nuit noire sur nombre de terres auparavant rouges. Pour ne citer que les deux dernières élections nationales, nous perdons 50% de nos conseillers généraux et 75% de nos conseillers régionaux. Donc il serait honnête de faire un bilan critique 2013/2016.

Alors, la question principale de notre 37% congrès devrait être : « Comment reconstruire le parti communiste français ? ». Et non de servir de marche pieds à des candidatures qui veulent nous faire disparaître comme parti communiste.

Non, les primaires ne doivent pas être au centre de notre 37ème congrès. Réglons cette question des primaires avant celui-ci en sortant au plus vite de ce processus dans lequel on n’aurait jamais dû entrer.

Refusons toutes manœuvres électorales. Présentons aux présidentielles ce que nous devrions être : un ouvrier, car oui ils existent toujours, victimes de la répression de classe et menacés de la prison de l’état bourgeois. Un des ouvriers communistes de chez Goodyear.

Notre 37ème congrès doit permettre de trouver des réponses neuves pour briser la tutelle de l’Union Européenne capitaliste, en engageant le processus de rupture avec le système d’exploitation de l’homme par l’homme et en ayant le courage de renoncer à nous soumettre au parti socialiste, sous prétexte de démocratie ou de gauche. Nous savons qu’ils nous ont toujours trahi et que demain ils recommenceront car c’est leur nature, ils sont au mieux sociaux-démocrates et l’histoire, pas seulement de France, nous l’enseigne. Continuer sur le chemin de l’erreur serait de l’aveuglement qui nous mènerait tout droit à notre propre marginalisation.

Notre 37ème congrès doit décider un nouveau programme et une nouvelle stratégie d’inspiration marxiste. Celle imposée au congrès de Martigues, sous la conduite de Robert Hue, dont les grandes lignes sont toujours en pratique a fait faillite. Et si cette nouvelle stratégie révolutionnaire pouvait naître à Aubervilliers, personnellement j’en serai ravi.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).