37ème congrès

Amendements Fontenay-sous-Bois, Val de Marne, cellule centre ville

, par  Alain De Poilly , popularité : 2%

Notre camarade, Alain de Poilly nous transmet les amendements de sa cellule !

Le Front de gauche

Page 33, colonne milieu, deuxième paragraphe : C’est aussi ce que nous avons décidé de faire en lançant le front de gauche.

Mais il ne nous a pas permis de progresser dans l’unité des forces antilibérales, aujourd’hui beaucoup s’accordent pour dire que le FG est un échec et c’est dommage. Aussi avant d’en écrire une nouvelle page ou de constituer un nouveau front populaire et citoyen, il faut analyser les causes de l’échec, sinon quelque soit le nom qu’on donnera à un rassemblement antilibéral les mêmes causes produiront les mêmes effets. Le propre d’un front et d’unir des forces qui ne se reconnaissent pas dans une organisation politique unique. Or, en donnant au FG une structure organisationnelle unique (conseil national, départemental, porte parole), nous avons changé la nature du FG et ce qui nous unissait, la lutte contre le libéralisme s’est transformé en lutte interne entre les partis qui composaient le FG et les ambitions personnelles des uns et des autres.

Nous devons tirer la leçon de cet échec et promouvoir un nouveau front populaire et citoyen qui nous unit sur un projet de société . Chacun gardant son identité et sa propre organisation y compris pour les élections tout en se référent à un projet de société commun.

Aussi, notre parti doit réaffirmer avec force son opposition à la création de toute nouvelle superstructure organisationnelle unique impliquant une adhésion directe, collective ou personnelle, qui conduirait à nouveau à des luttes internes ou à la création d’un nouveau parti.

L’Europe

Page 30, colonne de droite, quatrième paragraphe : L’Europe actuelle est un verrou au développement humain.
Aussi, la vraie question n’est pas, faut-il ou ne faut-il pas sortir de l’Europe ? La vraie question est cette Europe ultralibérale est elle réformable ? Si la réponse est "NON" comme le sort réservé à la Grèce le laisse à penser, alors la question ne se pose plus, il faut sortir de cette Europe ultralibérale.

Sortir de l’Europe ce n’est pas faire un grand saut dans le vide comme veulent nous le faire croire les partisans de l’Europe ultra libérale. Effectivement nous n’allons pas sauter par la fenêtre, mais nous allons prendre l’escalier et marche par marche, nous allons remettre en cause un à un les traités, les conventions, qui sont contraires à l’intérêt national et aux travailleurs. Il faut se réapproprier l’idée de la nation qui est un espace du pouvoir citoyen. Il faut construire l’Europe des peuples libres, souverains et associés. Il faut redonner aux peuples leurs pouvoirs sur leur monnaie sans laquelle aucune souveraineté n’est possible, non pas en sortant de l’Euro, mais en supprimant l’indépendance de la Banque Européenne et en soumettant cette dernière aux décisions des peuples.

L’élection présidentielle

Page 35, colonne de gauche, quatrième paragraphe : L’idée se répand selon laquelle il n’y a rien à attendre de 2017. Nous refusons résolument cette fatalité.

C’est pourquoi nous refusons de nous inscrire dans une primaire avec ou sans Hollande. Depuis des années nous dénonçons le piège de l’élection présidentielle qui impose la bipolarisation de la vie politique ; s’inscrire dans une primaire à gauche c’est participer au piège que nous dénonçons. Par ailleurs cela implique de se soumettre aux résultats de cette primaire. Aussi à moins d’être convaincu que notre parti remportera la primaire, c’est à coup sûr demander aux communistes de s’effacer devant un candidat du parti socialiste, ce qui renforce à gauche l’idée que le seul vote utile c’est le vote PS. Cela pèsera inévitablement sur les élections législatives. Cette stratégie de l’effacement du PCF n’est pas sans conséquence, la disparition du PCF aux élections présidentielles depuis des années finit par interroger sur son utilité et prive notre parti d’une tribune pour faire connaître notre projet de société.

Il faut un candidat du PCF à l’élection présidentielle, de toute façon cette candidature n’empêchera pas le PS de perdre l’élection présidentielle, mais cette candidature permettra à notre parti d’être encore visible aux élections législatives.

Organisation du parti

Page 39, colonne de droite, fin premier paragraphe : Œuvrons à la co-élaboration et à l’animation collective des décision à tous les échelons de notre organisation.

Ces transformations utiles et concrètes pour un parti de nouvelle génération ne peuvent être mises en œuvre que si nous modifions les statuts. En effet dans les statuts actuels avec la suppression des cellules qui étaient nos organisations de bases en prise directe avec la réalité dans les entreprises, les quartiers populaires et les zones rurales, notre parti a supprimé un outil indispensable pour permettre aux adhérents de participer à l’élaboration et à la diffusion de notre projet de société.
Aussi, si nous voulons mettre en œuvre nos propositions sur la démocratie et placer l’adhérent au centre de l’élaboration et l’animation de nos décisions, il faut modifier les statuts.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).