Adhérer au Front de gauche ?

, par  Ivan Lavallée , popularité : 5%

Adhérer au Front de Gauche sans adhérer à un parti, telle est la question posée par certains (qui ?). Là on peut penser qu’il s’agit de schizophrénie, ou sinon ça y ressemble fortement.

En effet, "on" ne veut pas adhérer à un parti mais "on" veut adhérer au Front de Gauche, c’est de fait en faire un parti. Parlons net, ce n’est pas innocent, rentrent là par la fenêtre ceux qui sont sortis par la porte, désavoués, en décembre 2007 car, soyons sérieux, vous en avez rencontré beaucoup de ceux qui veulent "adhérer au Front de Gauche sans adhérer à un Parti", combien sont-ils ? Même si on vient dire que 40% des membres du Conseil National du FG sont non "encartés" - HQ 21/08/2012 - (élus par qui, représentant eux seuls, sinon qui ?), alors on peut craindre que le dit conseil ne soit pas représentatif si j’en juge par mon expérience de militant de base et les échos que j’ai de beaucoup de camarades de différentes fédérations, y compris de responsables ayant une vue un peu globale sur la campagne.

Personnellement, durant les deux campagnes, et j’y ai été très actif, et dans une région peuplée, la question n’a été posée que par deux personnes, et pas n’importe lesquelles (!) dans les assemblées citoyennes auxquelles j’ai participé. Faire ça, c’est revenir d’une façon ou d’une autre aux comités anti-libéraux de triste mémoire. C’est un piège redoutable ! Les expériences espagnoles et italiennes devraient faire réfléchir pour le moins.

Prendre ses responsabilités, c’est adhérer à un parti ou une organisation ou sinon être "compagnon de route" et participer aux assemblées citoyennes locales. Comme l’a écrit le philosophe André Tosel, je cite "(…) pratiquer un réalisme utopique et raisonné sans céder aux illusions lyriques qui ont conduit à écrire que - le Front de Gauche déchaîne l’espoir, l’action, la fureur de vivre -".

C’est une illusion de croire qu’il y a une demande importante d’adhésions au Front de Gauche sans adhésion à l’un des partis le composant.

Par contre, oui, il y a eu des adhésions aux partis, et en particulier de gens s’engageant consciemment au Parti Communiste Français, et ayant fait ce choix délibérément et en connaissance de cause. C’est là le "noyau dur" qu’il nous faut renforcer pour aller de l’avant, pour faire avancer le Front de Gauche et l’élargir si possible tout en gardant notre autonomie.

Attention là, l’insistance de certains à reposer cette question comme une litanie alors qu’elle n’est, dans les faits, posée que de façon marginale, semble pour le moins suspecte.

Ivan Lavallée, le 22 août 2012

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).