Réponse à Danielle

Danielle Bleitrach dans un article commentant les primaires du PS écrit :

Mais il y a eu un autre fait qui a joué dans le même sens c’est la fin du PCF, le choix d’un candidat pour céder à la personnalisation de la dite élection… Je n’ai rien contre Mélenchon mais les critères sur lesquels le PCF l’a intronisé a été seulement celui de son rapport aux médias sur les plateaux de télévision.

Les critères du PCF pour le choix de Mélenchon n’étaient pas seulement le look médiatique, mais bien le positionnement politique à la gauche du PS, ce positionnement "gauche de gauche" qui est la stratégie profonde de sortie du communisme de la direction du PCF. On voit déjà les clins d’œil vers Montebourg, la face interne au PS de l’opération Mélenchon, de réintégration du PC dans le PS.

Alors, la fin du PCF ? Certes, c’est une étape importante et qui sera peut-être décisive. Mais en histoire, il y a des surprises. Dans la consultation des communistes près de 20 000 voix n’ont pas suivies la direction dans le choix de Mélenchon, et pour mobiliser les autres, la direction a affirmé sur tous les tons qu’il s’agissait de faire grandir le parti communiste !

Il y a donc une bataille pour faire digérer aux communistes leur rapatriement au PS dans les valises de Mélenchon (voir mon article sur ce sujet : http://lepcf.fr/Construire-une-campagne-communiste). Cette bataille ne fait que commencer, et les contradictions du discours de Laurent laissent des ouvertures pour ceux qui continuent à faire vivre et renforcer le PCF...

Visiblement, la place des primaires dans les médias souligne que le système est en train de choisir l’alternance ce qui veut dire que le PS devra assumer les violences de la guerre sociale... Cela ouvre des possibilités inédites de luttes sociales sous un gouvernement de gauche.

Alors, non la fin du PCF n’est pas joué.

pam

Voir en ligne : Le point de vue de Danielle Bleitrach sur les primaires...

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).