PCF St-Quentin : Respecter les Communistes et leur section.

Pour unir les communistes, respecter les décisions de leurs organisations de base !

Le conflit entre la section de St-Quentin et la fédération de l’Aisne relève d’abord des communistes concernés. Mais quand ce conflit conduit à diviser les communistes avec deux candidatures pour des élections législatives partielles, une présentée par la section et une présentée par la fédération, dans le contexte d’une grande confusion sur l’orientation du parti communiste, les décisions qui sont prises concernent tous les communistes.

Des désaccords entre communistes, des débats internes au PCF ont toujours existé. Depuis de nombreuses années, ils ne conduisent plus à faire émerger une orientation nationale largement partagée, ils tendent à se structurer en "tendances", ce qui n’est pas dans la tradition communiste. C’est regrettable, mais c’est un fait, et cela met fortement en cause l’unité des communistes, unité qui est pourtant leur force.

Cependant, tous les militants savent que rien ne peut se faire sans une organisation réelle des communistes, sur le terrain, à partir des cellules et des sections. Ce n’est ni dans les médias, ni place du colonel Fabien que le lien du parti avec le monde du travail, les quartiers populaires, le peuple peut se construire.

C’est pourquoi le respect des organisations de base du parti est la condition de l’unité des communistes. Quelque soient les difficultés et les désaccords, les candidatures aux élections doivent être décidées avec les communistes qui mèneront campagne !

Nous dénonçons la manière dont la direction nationale du PCF met de l’huile sur le feu à St-Quentin, intervenant clairement contre la section du PCF dans le conflit avec la fédération, créant les conditions d’une exclusion de fait d’une section militante et respectée dans la ville et et les entreprises.

A quelques semaines d’un congrès dont tout le monde voit qu’il est face à des défis essentiels à l’existence du PCF dans l’émiettement des prises de positions de dirigeants communistes pour les élections présidentielles, il est suicidaire pour Pierre Laurent de tenter de régler par la force des différents politiques internes, qui plus est à l’occasion d’une élection.

Nous demandons le respect des décisions des communistes de St-Quentin et nous appelons tous les militants à rechercher l’unité des communistes dans l’effort de reconstruction pour faire vivre et renforcer un PCF de combat.

- Marie-christine Burricand (PCF Vénissieux)
- Paul Barbazange (PCF Béziers)
- Michel Deschamps (PCF Nord)
- Pascal Brula (PCF Lyon)
- Gilbert Remond (PCF Vaulx-en-Velin)
- Aimé Couquet (PCF Béziers)
- Bernard Trannoy (PCF Arcachon)
- Danielle Trannoy (PCF Arcachon)
- Pierre- Alain Millet (PCF Vénissieux)
- Robert Brun (PCF Drome)
- Laurent Santoire (PCF Seine-Saint-Denis)

Voir en ligne : message posté sur le site de PCF St-Quentin

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents