Brigitte Dionnet n’a pas peur, elle prépare !

Brigitte Dionnet, dirigeante nationale s’exprimant dans l’humanité, accuse les communistes qui s’expriment nombreux pour une candidature communiste aux présidentielles d’être des peureux...

En gros, si les communistes disent "pour faire vivre le PCF, il doit être présent en tant que tel dans la bataille des présidentielles", c’est qu’ils ont peur d’être "bouffés" par Mélenchon... A vrai dire, on pourrait penser qu’à l’inverse, ceux qui pensent qu’une candidature communiste n’est pas le mieux ont sans doute peur d’un mauvais résultat... et peut-être de ces conséquences financières.

Mais l’essentiel n’est pas là, car il est vrai que Brigitte Dionnet n’a pas peur que le PCF perde son âme dans le Front de Gauche... elle le prépare et l’organise activement !

Sont texte fourmille de perles qui révèlent à quel point le communisme n’est plus son problème

Elle pense que "La gauche c’est le rassemblement, l’espoir, le rêve même"... On se croirait en 1981 ! Au moment ou chacun mesure que le mouvement social butte justement sur l’enjeu qu’il ne fait aucune confiance à "la gauche" pour relever le défi des retraites, des salaires, des dettes... DSK n’étant qu’un symbole du problème bien plus profond : la gauche a fait la démonstration qu’au pouvoir elle pouvait être la championne des privatisations et de la réduction des salaires !

Elle considère de même que "Tout montre qu’aujourd’hui le doute, la peur, la division conduisent à la victoire de la droite".. On ne peut mieux illustrer l’argument socialiste du vote utile. Tant qu’à faire, autant aller directement aux primaires socialistes pour être sûr que le candidat de la gauche soit au deuxième tour !

Non seulement nous n’avons pas peur d’affronter les présidentielles avec un candidat communiste, mais nous le mettons en débat parmi les communistes et nous en entendons bien faire respecter les statuts du parti et la souveraineté des communistes !

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).