L’Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric

, par  Pascal Brula

Le 11 février à 23:57, par Pascal Brula En réponse à : L’Humanité en danger : lettre à Patrick Le Hyaric

L’Huma va mal : oui et ce n’est pas d’aujourd’hui. Mais l’Huma va mal parce que le PCF va mal et que l’Huma en est le reflet. Se rappelle-t-on que le marchand d’armes, Lagardère, en possède 20% vendus par R.Hue qui parade aujourd’hui avec les Macron ? Est-ce que cela n’a aucune influence ? La politique du parti n’aurait aucun lien avec les méventes de l’Huma ?... journal dont je ne suis plus abonné depuis longtemps.

Exemple : dans le numéro de l’Humanité Dimanche du 3 janvier, une double page était consacrée à l’Ukraine. Comment se fait-il que l’Humanité Dimanche donne la parole aux putschistes de l’EuroMaïdan et à un partisan de l’oligarque Ioulia Timochenko ? En lisant que l’HD ose qualifier l’EuroMaïdan de « manifestations citoyennes », on a une pensée pour les victimes de ce putsch fasciste et de ses snipers, une pensée pour celles et ceux qui se sont fait massacrer à la Maison des syndicats à Odessa, à Vadim notre camarade du Komsomol brûlé vif par ces "gentils révolutionnaires" attendris par les valeurs européennes. Et enfin une pensée aux victimes de la guerre qui ravage le Donbass et aux communistes de cette région pourchassés par les bataillons néonazis (Azov). L’HD fait la part belle à ces salopards qui interdisent le Parti Communiste d’Ukraine et pourchassent les militants communistes. Avec l’Humanité, est-ce que ses lecteurs savent que l’Ukraine est dirigée par des néo-nazis, des banderistes ? Surtout pas, puisqu’ils sont pour la "démocratie européenne", alors que ceux qui voudraient en sortir (cf. en Italie), l’Huma et Le Hyaric les classe dans l’extrême-droite...

Et pour sombrer encore plus dans ce crépuscule du journalisme, l’invité Andreï Kourkov (qui est un acteur et partisan du putsch) fait l’apologie de l’oligarque Ioulia Timochenko, qualifiée de « véritable alternative ». Alternative à quoi ? Celle qui louait le massacre d’Odessa par ces mots « Je veux dire un grand merci à tous ceux qui, hier, ont combattu pour la défense d’Odessa et de l’Ukraine » serait une alternative ? Celle dont le parti permet de recycler des néonazis et des banderistes ?

Donc, oui, Hervé, je te rejoins quand tu dis que nous devons pouvoir discuter du contenu de l’Humanité et je soutiens ta démarche. Mais pour le moment, je ne vois rien venir et je crains que les réformistes qui le dirigent aujourd’hui s’enferment dans leurs certitudes et finissent par céder les 80% restant à la bourgeoisie...

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).