Réunion nationale du réseau du 23 Mars

Que le réseau se saisisse de la question des salaires ! Intervention de Paul Barbazange

, par  Paul Barbazange , popularité : 2%

J’interviens immédiatement pour souligner l’accord fort de la section de Béziers, au travers de son travail collectif continu, avec le contenu du rapport introductif qui vient de nous être fait, en particulier en ce qui concerne l’analyse du 36ème congrès qui doit bien se garder d’être uni-directionnelle.

Certes comme vient de le souligner JJK, la direction travaille à se donner de plus en plus les mains libres (difficultés statutaires accrues pour l’opposition à présenter une liste, non publication des interventions au CN, durcissement dans certaines FD, contenu du congrès, PGE), et l’attitude majoritaire, le vote des communistes, le lui permet, mais elle rencontre toujours et même plus qu’antérieurement des obstacles.

La triste conclusion de P. Laurent sur les symboles en est un parfait exemple : 11 ans après Martigues, 17 ans après 1996, le congrès de la "mutation et de l’effacement", le PCF existe, bien que très affaibli. Nous ne sommes pas en Italie où 9 mois ont suffit à la liquidation... en 1993.

L’extrême violence de la crise du capitalisme impose à tous, y compris ce qu’il reste des mutants et de leurs proches, ses conséquences. Elle nous ouvre la porte d’une nouvelle génération de communistes. Les jeunes camarades de l’Hérault qui m’accompagnent s’exprimeront je l’espère.

Cependant un point de différence avec le contenu de l’introduction. Notre section estime que la question des salaires et des revenus de substitution a été dramatiquement absente de la préparation du congrès, de son contenu. C’est une des raisons, cause et conséquence, de l’affaiblissement structurel du lien entre le PCF et la classe ouvrière, au delà, avec le salariat. Quel apport du réseau ? L’introduction aurait du aborder cette question.

Je me référerai, à cette occasion, aux textes fondateurs du marxisme et de plus d’un siècle d’histoire de nos luttes, du "Manifeste" à "Salaire, prix, profits". "Si les exploités baissent la garde une seule seconde sur cette question centrale ils le paieront très cher". Il s’agit bien sûr de la répartition des richesses, du rapport essentiel capital-travail, de l’extorsion de la plus-value, d’une question humaine...

Je rappelle le titre à la une de l’Huma Dimanche de cette semaine : "La France a faim". Ce n’est pas la France qui a faim, ce sont les plus exploités... Notre section fait ce qu’elle peut pour que cette question théorique et ses implications politiques soient dans les luttes, en particulier au cœur de la préparation de toutes les journées d’actions syndicales actifs et retraités. Que fait le réseau ? Le silence de MCB m’interpelle, je le dis !

1700 € mensuel pour le salaire minimum... encore que si on commençait par le dire ça aiderait tous les exploités, cela va bien au delà : aider tous les exploités à bien mesurer la détérioration décennale de leur situation par rapports aux profits.

Inverser les idées, les objectifs, les résultats sur cette question est une clef de succès sur tout, qu’il s’agisse de batailles électorales (municipales, européennes...) ou du travail de rassemblement des communistes : Assises, fête de l’Huma.

Je précise pour terminer qu’il ne s’agit pas de simplement avancer l’idée d’un SMIC à 1700€, un syndicat de classe pourrait le faire fort bien. Il s’agit d’aider chaque exploité à se vivre, se comprendre, se positionner en tant que tel. La perspective de crise sans fin du capitalisme renforce ce besoin.

Que nos travaux se saisissent de cette question.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).