Contribution aux assises

Osons être des communistes..

, par  Michel Capron , popularité : 1%

Retenu pour des raisons professionnelles, je suis intermittent du spectacle et j’ai eu un engagement à ces dates ! J’ai participé l’an dernier. Voici une deuxième contribution s’inspirant de l’évolution politique et de ce qui circule entre nous dans la préparation des assises.

Osons être des communistes

En mars 2011 pour le 2ème tour des élections cantonales sur Clermont L’Hérault, le parti communiste français appelait à voter pour Alain Cazorla, conseiller général sortant (PS).

Comment aurait-il pu en être autrement alors que le FN se trouvait face à lui ?

J’ai été le candidat communiste/FDG à ces élections et dans l’appel public pour voter A Cazorla, que nous avions rédigé avec mes camarades de la cellule du Clermontais, nous mettions en garde sur le fait que le fascisme pouvait sortir des urnes.

Donc, de façon démocratique !

Quelle leçon en avons nous tiré ?

N’avez vous pas l’impression que l’histoire ce répète ? Votre nuque ne se glace-t-elle pas ?

Pensons-nous franchement, sérieusement que le parti communiste français est sur le bon chemin, adopte la bonne stratégie avec le FDG ?

Je voudrais dire oui, mais force est de constater que le vote populaire s’est déplacé vers le FN, piégé par son discours démagogique et notre faiblesse tant en nombre que philosophique et politique (organisations locales près du terrain et des entreprises).

Le FDG n’apporte pas de réponse structurelle face au capitalisme, ne donne pas de solution face au marasme social que nous rencontrons et qui serait une des façons d’endiguer la montée du FN.

Tous les éléments semblaient, aux observateurs superficiels réunis à Villeneuve sur Lot dans le cadre de ces législatives partielles, pour que le FDG fasse une percée significative.

Encore faut-il se battre sur le terrain politique pour aller à la rencontre des aspirations populaires.

Preuve est donnée ici que le populisme avec ses phrases fracassantes "tous pourris" ne peut-être qu’une attitude extrêmement droitière et d’ailleurs, cela profite à la droite et à l’extrême droite, renvoyant le FDG à ses chères études.

Populisme n’est pas populaire, entraîner les salariés, chômeurs, nécessite autre chose que le FDG.

Nous engager sur ce terrain là est la meilleure façon de tourner le dos au socialisme du 21ème siècle auquel nous aspirons.

Des colères épidermiques, nous pouvons tous en avoir, mais n’oublions jamais que nous sommes là avant tout pour proposer une alternative au capitalisme.

Ne faisons pas l’économie de dire à nos partenaires que le capitalisme et sa courroie de transmission l’Europe ne peuvent-être amendables.

Camarades, la stratégie FDG a causé bien plus que des troubles dans nos rangs.

Des communistes aujourd’hui se regardent comme des chiens de faïences, ne se parlent plus, ce qui en devient paradoxal pour nous qui puisons nos forces dans la dialectique.

Je pense que le fait de dire que l’espérance à gauche passe par le renforcement du parti communiste devrait-être un élément fédérateur.

Ce ne sont pas là nos égos qui sont en questions, mais notre responsabilité historique, politique face à la population.

La disparition du parti communiste français serait l’évènement politique majeur de ce 21ème siècle.

Nous n’avons pas le droit !

Michel Capron, militant communiste PCF, cellule de Clermont L’Hérault, section de Lodève

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).