Appel du 4 Décembre 2010
Le mouvement pour une candidature communiste s’organise... 80 communistes de 14 départements réunis à Vénissieux

, par  pam , popularité : 3%
]

Ce samedi 5 Février à Vénissieux a confirmé qu’il se passe quelque chose au PCF. La rencontre de 80 signataires de l’appel pour une candidature communiste, venant de 14 départements, auxquels s’ajoutent de nombreux excusés qui avaient tenus à envoyer un mot, [1], a été fructueuse.


Il y a d’abord l’ambiance, amicale, franche, simple. Et de nombreuses interventions riches, révélatrices du travail réalisé sur le terrain un peu partout, montrant à quel point l’appel peut devenir un appel de masse, ce qu’il est déjà dans le Var, l’Hérault, le Rhône, le Nord, le Pas de Calais... Dans de nombreux départements, il dépasse de loin les signataires du texte "Faire Vivre et Renforcer le PCF" au 34ème congrès [2]. Ce sont des communistes de toute la France qui utilisent cet appel pour s’exprimer sur une question de principe. Les communistes ont le droit de discuter et de décider d’une candidature communiste aux présidentielles !

Le rapport de Paul Barbazange (qui sera en ligne sous peu...) avait parfaitement ouvert la discussion sur la situation politique particulière et l’occasion donnée aux communistes de se rassembler pour ouvrir une nouvelle période historique, dans un monde en plein bouleversement. Dans la mesure du possible, les interventions seront publiées sur le site [3],

De fait, le parti est partout en discussion sur la candidature communiste et le succès de l’appel du 4/12 n’y est pas pour rien... La direction a du accepter d’organiser une conférence nationale et d’organiser la consultation des communistes. Reste à savoir sur quelle proposition. Certains disent que le conseil national du 8 avril devrait trancher et faire une proposition unique aux communistes...

Pour renverser ce mouvement qui peut devenir irrésistible, certains veulent faire tomber les communistes dans le piège de la personnalisation. La discussion passionnante de ce samedi a au contraire confirmé que c’est bien sur le contenu d’un bataille communiste aux présidentielles qu’il faut avancer, en construisant la campagne à partir des luttes et des objectifs populaires, en éclairant les questions auxquelles doivent répondre les communistes face à la bipolarisation, au vote utile, au vote FN, à l’abstention..., en travaillent sur les objectifs politiques et sociaux qu’une candidature peut porter (programme ? projet ? chantier ?...), en précisant les priorités d’une campagne de terrain (le monde du travail, les quartiers populaires...), en montrant le lien étroit entre la situation internationale et la crise nationale Française.

Cette élection oblige les communistes à hausser le ton, à refuser et le spontanéisme qui laisserait le mouvement social à l’écart des questions politiques, tout comme le "relais" politique tant vanté à gauche, et qui se traduit en fait par la dépossession du mouvement social de sa propre responsabilité politique.

Les participants sont repartis avec un plan de travail pour s’adresser largement à tous les communistes, avec des relais par département, avec des objectifs de rencontres débats dans lesquelles peuvent être invités les candidats communistes, avec des tracts de masse pour poser la question de la candidature communiste au delà du parti dans le mouvement social et le monde du travail. Nous pouvons rassembler des milliers de communistes d’ici à la conférence nationale du Juin.

Marie-Christine aura un mot marquant de la journée, à partir du rappel de la situation concrète de millions de Français faisant face aux hausses de prix dans le quotidien. « Pour les communistes, il n’y a pas d’impossible, il y a des choix qu’on assume et pour lesquels on se bat, que ce soit dans la nuit de l’occupation, dans le refus du colonialisme et de la guerre, ou dans le refus de la bipolarisation politique ».

Et bien entendu, comme toujours avec la chorale rouge de Vénissieux... tout fini par des chansons révolutionnaires...

[1dont des militants et candidats pris par la bataille des cantonales

[2au total, ce sont déjà en province 211 communistes mobilisés de plus que pour le 34eme congrès

[3pour l’instant, celles de Pierre-Alain et Pasquale

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).