Le PCF plus que jamais nécessaire !!! La vérité rattrappe toujours le mythomane

, par  Laurent Santoire , popularité : 3%

Le cuisant échec électoral du Parti de Gauche

FLOP - A l’exception du député sortant du Nord Marc Dolez bien parti pour être réélu, aucun candidat du parti de Jean-Luc Mélenchon ne s’est qualifié pour le second tour des élections législatives. Aïe.

Au sein de la coalition du Front de Gauche, c’est donc le Parti Communiste qui pourrait sauver les meubles, dimanche 17 juin.

La longue liste des non qualifiés du Parti de Gauche au second tour
Proposé par Paul Larrouturou

Liste non exhaustive de l’hécatombe électorale au Parti de Gauche, ce dimanche 10 juin :

Jean-Luc Mélenchon a été éliminé d’un cheveu au premier tour dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais. Il lui a manqué 467 voix.

La députée de Paris, coprésidente du Parti de Gauche, Martine Billard n’a pas non plus franchi la barre fatidique des 12,5% d’inscrits dans la cinquième circonscription de Paris nécessaires pour se qualifier au second tour.

Danielle Simonnet est éliminée face à la ministre verte Cécile Duflot dans la 6ème circonscription de Paris. Alexis Corbière est éliminé dans la huitième circonscription de Paris. Leila Chaibi est éliminée avec 6,78% des inscrits dans la dixième circonscription de Paris.

En Essonne, François Delapierre est éliminé dans la 10ème circonscription avec 8,67% des inscrits. Même chose pour Gabriel Amard, dans la 7ème circonscription du même département (6,18% des inscrits).

Avec 4,35% des inscrits, Eric Coquerel est lui aussi éliminé dans la 2ème circonscription de Corrèze.

Corinne Morel-Darleux est éliminée dans la 3ème de la Drôme.

3,70% des inscrits dans la 13ème des Hauts de Seine pour Pascale Le Neouannic.

2,64% des inscrits pour Laurence Sauvage dans la 4ème circonscription du Pas-de-Calais.

2,66% des inscrits pour Christiane Chombeau dans la 3ème de Côte d’Armor.

Pas plus de chance électorale chez les Français de l’étranger, Raquel Garrido, le candidat du Parti de Gauche est éliminé dès le premier tour dans la 1ère circonscription des Français de l’étranger (Amérique du Sud), tout comme Juliette Estivill dans la cinquième circonscription (Espagne et Portugal).

Exit aussi Jo Rossignol dans le Val-de-Marne, Patrick Viverge dans la 3ème du Jura, Marie Batoux à Marseille, Véronique Louis en Ardèche, Hayat Dhalfa en Seine-Saint-Denis et René Revol dans l’Hérault.

Même chose dans le Gard, face à Gilbert Collard, Danielle Floutier, la candidate du Parti de Gauche, ne totalise que 3,24% des inscrits.

Grosses déceptions enfin en Ariège où Jean-Luc Mélenchon avait réalisé un beau score le soir du 22 avril, devant François Hollande. Pourtant, Michel Larrive, candidat du Front de Gauche, ne recueille que 6,60% des suffrages des inscrits.

Seule exception, Marc Dolez, député sortant, se qualifie pour le second tour et arrive même en tête dans la 17ème circonscription du Nord.

Les experts électoraux prédisent néanmoins 11 députés Front de Gauche minimum, 20 maximum : grâce aux communistes.

Pierre Laurent, patron du PCF et président du conseil national du Front de Gauche a donc plaidé lundi 11 juin au matin pour une modification des règles afin d’être certain d’avoir un groupe à l’Assemblée.

Il serait tout à fait anormal, vu ce que nous représentons à l’élection présidentielle et à nouveau dans cette élection, que la voix du Front de gauche ne puisse pas se faire entendre à l’Assemblée nationale à travers un groupe.

Même si nous sommes un peu en dessous des quinze nécessaires pour constituer un groupe aujourd’hui, il faudra modifier le règlement pour avoir un groupe à l’Assemblée nationale.

La motivation du patron du PCF à cet abaissement du seuil est double : politiquement, bien sûr, il sera d’autant plus fort … mais, surtout, une partie de l’aide de l’Etat aux partis politiques est versée en fonction de la constitution d’un groupe parlementaire.

Voir en ligne : Article original : Et oui la réalité rattrape toujours ceux qui sèment des illusions : Le PG est un "mouvement " sans assise réelle dans le pays.

A tous les communistes qui se sont donné sans compter

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).