Nous sommes tous des Grecs !
L’urgence de la bataille contre la dictature de la dette

, par  pam , popularité : 1%

La crise de la dette, la puissance de la résistance du peuple grec, la violence de la dictature européenne qui s’organise et se prépare à franchir un pas antidémocratique décisif avec l’appel des patrons européens pour une intégration supranationale, tout doit pousser les communistes, les progressistes, à sortir des hésitations et des compromis passés pour affirmer la souveraineté des peuples, la résistance à la dictature de la dette, la nécessité de l’expropriation de la bourgeoisie des centres de décision pour engager la construction du socialisme.

Tout doit pousser les communistes à la convergence militante pour la reconstruction du parti communiste français.

Sur le site lepcf.fr

Articles du site

- 2/11/2011 Faire péter l’Europe capitaliste
Avec les développements de la crise européenne, combattre l’Europe du capital.

L’évolution très rapide de la crise économique en Europe pose aux communistes la question de leur action sur ce thème. retour sur un mot d’ordre qui a fait discuter il y a trois ans et qui aujourd’hui répond aux exigences politiques de l’heure. Campagne politiques électorales et campagnes politiques manifestations, luttes. Les grecs et nous, notre place.
...

- 11/10/2011 NON à leurs guerres et à leurs dettes ! NOUS NE PAIERONS PAS !!!

Les médias et les forces politiques gouvernementales nous écrasent avec le « problème de la dette ». Pas les dettes que nous avons quand on ne s’en sort pas avec les bas salaires, les allocations chômage ou le RSA. Non les dettes que nos gouvernements ont faites auprès des grandes banques pour leur faire gagner des milliards sur notre dos. Car pour chaque milliard de dette, il y a des millions de bénéfice d’intérêts pour les prêteurs ! Et pire, l’argent qu’ils prêtent aux états, ce n’est pas le leur, c’est de la création monétaire ! Car le traité de Maastricht a donné le droit exclusif aux banques privées de créer de l’argent par une simple écriture comptable ! On leur rembourse de l’argent qu’ils n’avaient pas !
...

- 16/09/2011 Contre la « Règle d’or », Construisons le Front des luttes et de la résistance, Nous ne paierons pas leur dette !

Tract de Vénissieux pour le rassemblement de soutien à Veninov

- 08/09/2011 Annulation de la dette publique, intervention de Jean-Jacques Karman au Conseil National du PCF des 3 et 4 septembre 2011.

Je voudrais intervenir sur la question de la dette.

La période des vacances nous a montré que la crise du capitalisme est bien réelle et durable, qu’elle ne s’arrêtera pas et que pour maintenir des taux de profits souhaités, l’austérité généralisée va être imposée.

Ils vont tenter de l’imposer, car il y a une inconnue, c’est celle de la réaction populaire. Prenons la question de la dette : c’est l’un des moyens pour faire passer des sommes très importantes du travail au capital par le biais de cadeaux de l’État...

- 17/08/2011 Front populaire, CNR et question de l’euro

L’année 1936, avec l’avènement du gouvernement de Front Populaire, conduisit à une réforme des statuts de la Banque de France. L’accès à l’Assemblée générale de la banque n’était plus réservé aux seuls deux cents actionnaires les plus importants, les "deux cents familles" vilipendées. Surtout le rôle de cette Assemblée fut réduit tandis que les pouvoirs publics se virent dotés de moyens d’intervention plus directs dans la gestion de la Banque.
...

- 27/07/2011 Vénézuela, Tunisie... ce sont les peuples qui font l’histoire !
France 2012, bousculez ceux qui veulent nous faire payer la dette !

Tract de Juillet de la section de Vénissieux...

- 28/11/2010 Banques : le droit de création monétaire...

Yves Dimicoli est récemment venu à Chambéry, à l’invitation de la Fédération de Savoie du PCF, présenter une conférence sur les analyses économiques et perspectives politiques de la direction nationale du PCF.

Je reviendrai sur plusieurs erreurs et inexactitudes repérées dans ses propos. Mais pour aujourd’hui je vais me limiter à un point, sur lequel j’ai posé une question (lors du débat), à laquelle il n’a répondu que par une pirouette et l’affirmation d’une inexactitude.

Comme il venait en Savoie, il s’est appuyé sur une donnée locale. Je cite :

"Mi août 2009, les banques de Savoie avaient 9,1 milliards en dépôts et n’ont accordé que 8,5 milliards de crédits ... la différence - a-t-il expliqué - mystère, envolée, c’est la spéculation."

- 15/02/2010 Contre les salaires : les dettes, les rentiers, les pilleurs, les gouvernements

On entend souvent dans les discussions de famille comme au travail des commentaires inquiets sur la dette.. Les montants semblent astronomiques, et les conséquences dramatiques... 20 000 € de dettes sur la tête de chaque enfant qui nait, 70% du PIB de la France, et un pays comme la Grèce, et peut-être l’Espagne.. qui pourrait être mis en faillite...

Reprise de textes de Raphaël Thaller

- Si la dette est bien un problème, ce n’est pas celui que l’on prétend

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste. (…) Comme par un coup de baguette magique, elle confère à l’argent improductif un talent procréateur qui le transforme en capital, sans qu’il ait besoin de s’exposer au dérangement et aux risques des investisseurs industriels et même des placements usuraires ». (Marx, Le Capital).

« Les caisses de la France sont vides ». Depuis des années, c’est le même refrain :

Traduction des textes du KKE

- 18/11/2011 L’espoir pour le peuple est dans la lutte de classe, dans l’alliance sociale

La secrétaire générale du comité central du KKE, Aleka Papariga, a parlé dimanche à un grand rassemblement politique des jeunes. Dans un stade plein à craquer, la SG du CC du KKE a fait référence à l’évolution politique en Grèce.

Posant la question « Qu’est-ce qui a déterminé les évolutions actuelles qui ont conduit à un gouvernement du front noir des forces bourgeoises », elle a noté entre autres :

- 10/11/2011 Un gouvernement du front noir Capital - Partis Bourgeois - Union Européenne
Conférence de presse d’Aleka Papariga, secrétaire-générale du Comité central du KKE, ce 7 novembre, sur la formation d’un nouveau gouvernement à partir des forces des deux partis bourgeois du pays, le social-démocrate PASOK et le parti de droite Nouvelle démocratie, qui a également le soutien du parti nationaliste LAOS. Aleka Papariga a appelé la classe ouvrière, les couches populaires à faire tomber ce gouvernement aussi vite que possible par leur lutte. Elle a insisté sur la nécessité de constituer un front populaire social pour renverser le pouvoir des monopoles, les socialiser, pour retirer la Grèce de l’UE et de l’OTAN et annuler la dette.

- 4/11/2011 Le peuple doit renforcer le KKE et s’allier avec lui

Une grande manifestation-intervention de masse a été organisée par le KKE, vendredi soir sur la place Syntagma. Le rassemblement a eu lieu quelques heures avant le vote de confiance au gouvernement, obtenue par 153 voix sur 300 députés au Parlement, (...)

- 1/11/2011 Maintenant le peuple doit intervenir de façon plus décisive
Non au chantage avec le référendum - A bas le gouvernement - Elections Maintenant

Aleka Papariga parlera sur la place Syntagma, vendredi 4/11 à 18h Le KKE appelle les travailleurs, les indépendants, les jeunes de l’Attique à un rassemblement sur la place Syntagma, vendredi 4 Novembre à 18h00. Il appelle à une alliance pour (...)

- 21/10/2011 2ème jour de la grève générale nationale
Une réponse organisée aux plans contre le peuple et aux systèmes de provocations

Le « cœur » de la 2e journée de l’énorme mobilisation dans la grève de 48 h battait sur la place centrale de la capitale grecque, la place Syntagma, où le front militant de tous les travailleurs (PAME) organisait une grand manifestation-encerclement du (...)

- 20/10/2011 Un syndicaliste du PAME tué par des provocateurs

Communiqué de presse du KKE concernant l’organisation de l’assaut meurtrier contre la manifestation du PAME à Syntagma et la mort du syndicaliste du PAME Dimitris Kotzaridis

- 23/09/2011 Sur la crise économique capitaliste et la dette, Déclaration du bureau politique du KKE

- L’intensification sans précédent de l’offensive contre leurs revenus et leurs droits que les peuples sont en train de vivre n’est pas due à l’inflation réelle de la dette publique. La ligne politique du "mémorandum permanent" est mise en place dans tous les États-membres de l’UE. Cela mène à la paupérisation à la fois relative et absolue et garantit une main d’œuvre moins chère, accélérant l’accumulation et la concentration du capital.

Autres reprises

- 19/11/2011 Comment l’Euro a transformé l’Espagne et l’Italie en pays du tiers-monde
Alors que les pays européens en difficulté de la zone euro présentent des niveaux d’endettement ou de déficits similaires à ceux du Japon ou de la Grande-Bretagne, pourquoi sont-ils attaqués par les marchés ? Paul Krugman l’un des éditorialistes vedette du New York Times se posait la question en juin dernier. Depuis, il a trouvé la réponse.

En adoptant l’Euro, l’Espagne a abdiqué tout pouvoir en matière de politique budgétaire.

- 10/11/2011 L’Europe monétaire est allemande, d’après François Baroin

Comment les élus du peuple français réunis à l’Assemblée nationale peuvent laisser passer de tels propos dans la bouche de notre Ministre Baroin ?

Je ne parle pas de l’"effraction", juste bonne à amuser les médias, mais du fait que notre Ministre confirme que l’Europe monétaire est allemande. Et là, pas de bronca !

- 22/09/2011 Pour mieux comprendre les mécanismes financiers de la dette dans l’Union européenne, Interview d’Eric Toussaint par le CADTM

En juillet-août 2011, les bourses ont été ébranlées une nouvelle fois au niveau international. La crise s’est approfondie dans l’Union européenne, en particulier en matière de dettes. Le CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde) a interviewé Eric Toussaint afin de décoder différents aspects de cette nouvelle phase de la crise. L’interview permet également de présenter un certain nombre d’alternatives...

- 21/09/2011 La dette : un hold-up, un outil de domination !, Un article du Front Syndical de Classe

Pas un jour ne se passe sans que des mauvais coups soient portés contre les travailleurs au nom de la "dette" et des "déficits" : suppression massive de postes et casse des services publics, attaques contre la protection sociale solidaire (retraites, santé…), suppressions de jours fériés… et dans de nombreux pays européens, augmentation des impôts, baisse des salaires, coupes sombres dans les "dépenses sociales"…

- 16/05/2010 Sauver les banques jusqu’à quand ?

Le « plan de stabilisation », ou les risques du bootstrapping

Le paquet d’ensemble est en trois morceaux : 60 milliards d’euros de concours de l’Union directement mobilisables, 250 milliards du même métal mais par le FMI, et le « gros » morceau d’un fonds de garantie de 440 milliards. Disons le clairement, les 60 milliards de l’Union sont ridicules rapportés au problème potentiel des défauts souverains dans la zone euro – mais ils sont proportionnés au pouvoir fiscal de l’Union (en fait aux contributions nationales qui abondent son budget)… Les 250 milliards du FMI sont déjà plus substantiels et pourtant, même ajoutés aux 60 précédents, ils ne font toujours pas l’affaire – un plan de sauvetage de l’Espagne seule a été estimé par Natixis à un ordre de grandeur de 400-500 milliards d’euros, et l’on ne parle encore ni de l’Italie, ni de l’Irlande, etc. On doit donc conclure que, une crise de contagion attaquerait-elle simultanément plusieurs dettes souveraines, c’est le fonds de garantie qui reprendrait l’essentiel des tensions...

- 30/08/2010 Cette crise n’est pas une crise financière mais une crise du capitalisme, Analyse d’un communiste italien, Domenico Moro

Tiré de la revue théorique italienne Marxismo Oggi, année 2009, n°1
1 – Surproduction et crise

D’après la majorité des médias, des économistes et des gouvernements, la crise actuelle est une crise financière, qui se serait par la suite étendue à l’économie "réelle". Avec ce type d’analyse on ne saisit, toutefois, que la forme sous laquelle la crise s’est manifestée.

Cette analyse ignore le véritable contenu, qui réside dans les mécanismes d’accumulation du capital.

...

Sur le blog socio13 animé par Marx Harpon

- 2/11/2011 Le capitalisme s’enfonce plus profondément dans la crise, par Roger Bagley

Des militants de gauche britanniques ont appelé aujourd’hui à des actions de masse pour résister aux privatisations et aux coupes budgétaires à travers l’Europe, après que le projet grec de référendum sur l’austérité a plongé les marchés capitalistes dans un tourbillon de panique et de spéculation.

- 2/11/2011 Le peuple grec résiste aux attaques de la troïka, par Afrodity Giannakis

- 17/10/2011 Pas de relâchement à Chicago alors que le mouvement Occupy Wall Street se répand dans le monde, par John Wojcik

CHICAGO- La police de Chicago a arrêté 175 militants du mouvement Occupy Wall Street à Grant Park, ici, tôt dimanche matin. Des centaines de personnes ont monté leurs tentes et installé leurs sacs de couchage dans le célèbre parc, dans le cadre des manifestations devenues mondiales qui ont commencé il y a un mois à New York. Leur action s’inscrivait dans le cadre des manifestations mondiales samedi, qui se sont déclenchées à travers les Etats-Unis et le Canada et ont balayé l’Asie, l’Europe et l’Australie...

- 13/10/2011 « L’histoire du capital est celle de l’accumulation de la dette. », par Andrés Figueroa Cornejo

Sur le blog de Danielle Bleitrach : Histoire et Société

- 3/11/2011 Grèce : Notre responsabilité politique en tant que français par Danielle Bleitrach

UN PEUPLE QUI EN OPPRIME UN AUTRE NE PEUT PAS ÊTRE LIBRE

La situation : face à l’agression d’abord du FMI, des marchés, et de l’Europe, le chantage abominable que subit la grèce, les luttes du peuple grec sont à un tel niveau qu’une partie du PASOK (PS au pouvoir de papandreou) est de plus en plus en désaccord avec les positions de soumission de papandreou et c’est pour les contourner qu’il a imposé un référendum comme recherche du consensus alors que le peuple réclame sa démission.

Cette nuit au G 20 le couple infernal Sarkozy Merkel ont imposé au minable papandreou qu’il aille encore plus dans le sens du plebiscite : rester ou non dans l’euro… et pas donner son opinion sur le Plan.

- 27/10/2011 Affrontons ensemble les défis économiques actuels dit la Chine à l’Europe, s’agit-il d’une volonté d’hégémonie ? par danielle Bleitrach

Ce que j’avais prévu en écrivant ce texte, hier soir après l’indécente intervention de Sarkozy – je n’en attends rien il ne me déçoit pas- est arrivé. Le champ politique est ce qu’il est : un espace étroit de consensus de fait entre la droite et la gauche pour ne mettre en cause ni les interventions de l’OTAN, ni l’Europe du néolibéralisme, de la mise en concurrence et des hiérarchies antidémocratiques, du chômage et de la précarité, la montée des haines, le tout transformé en croisade humanitaire et en continent de la paix et des droits de l’homme au son de la neuvième de Beethoven , l’hypocrisie, le simulacre jusqu’au bout. Il était donc évident que cela ne pouvait déboucher que sur la condamnation de la Chine. Sans rien connaître de cet immense pays, j’ai entendu l’intervention d’un Manuel Valls, celle débile d’Eva Joly....

- 14/10/2011 Éric Toussaint : « Les banques sont le maillon faible en Europe »

Interview d’Eric Toussaint par Màrius Fort de la Vanguardia, quotidien espagnol, le 14 octobre 2011.

Le président du CADTM considère que la crise européenne actuelle rappelle ce qu’a traversé l’Amérique latine au cours des années 1980 et 1990.

Le professeur Éric Toussaint a écrit et coordonné avec Damien Millet un ouvrage intitulé La dette ou la vie (Editions Aden/CADTM). A la veille de la manifestation des indigné-e-s ce samedi 15 octobre dans plusieurs villes d’Europe, dont l’épicentre sera Bruxelles, les questions de la dette souveraine et de la crise de la zone euro acquièrent une importance majeure. Toussaint, président du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM), présente dans son dernier livre ses perspectives quant à la situation que traverse actuellement l’Europe et qui, selon lui, n’est pas très éloignée de celle qu’ont traversé les pays d’Amérique latine au cours des années 1980-90.

- 27/09/2011 UBS : Sauver les banques et l’euro, ou ce sera la guerre civile et(ou) le coup d’état militairepar Alfredo Jalife-Rahme

UBS, la plus grande banque suisse, résultante de la fusion en 1998 entre l’Union Bank of Switzerland et Swiss Bank Corporation, a publié un rapport de 21 pages, « Euro break-up, the consequences » (6/9/11) [Doc. en anglais en bas de page en adjoints], d’une nature apocalyptique sur les « conséquences » de la balkanisation de l’euro, dont les auteurs sont les « économistes » Stephane Deo, Paul Donovan et Larry Hatheway.

En parallèle, pour dramatiser leurs « recherches », la polémique UBS publie encore deux terribles notes :

- 10/02/2010 A PROPOS DE LA GRECE ? Ce n’est pas une question de dette… par Danielle Bleitrach

L’irrationalité du capitalisme croît de jour en jour mais il faudrait que nous croyons à sa logique indépassable puisqu’il n’y a apparemment que les capitalistes pour s’y reconnaître dans leur micmac . Que se passe-t-il en Grèce, vous allez voir que ce n’est pas compliqué, enfin pas trop, mais que de toute manière c’est fait pour vous retomber dessus et pour profiter au capital....

Sur le blog de Jean Levy

- 3/11/2011 Le référendum grec et la dictature européenne

Quelques jours après avoir été annoncé, le référendum grec est apparemment sur le point d’être retiré. Entre temps, il aura permis de faire le tri entre les fanatiques de la construction européenne, les partisans de l’eurocrature, et ceux qui restent démocrates.

Emmanuel Todd

- 16/10/2011 « La dette publique est un mécanisme d’exploitation financière des biens publics » – Entretien avec Emmanuel Todd

Que vous inspire, aujourd’hui, l’état des services publics en France ?

Je pense que le débat sur les services publics va changer parce qu’il entre dans une phase nouvelle. Les gens vont comprendre que la grande campagne de réduction des déficits publics ne va pas se faire par l’aug- mentation des impôts, mais par la diminution des dépenses. Et la dimi- nution des dépenses, c’est la contraction des services publics. Les gens vont comprendre que la réduction du nombre des fonctionnaires consti- tue, en fait, une partie importante de la baisse de leur niveau de vie. Quand ils vont prendre conscience que la contraction des biens et des services mis à leur disposition par les hôpitaux, que la contraction du nombre de professeurs, d’enseignants et de bien d’autres choses encore, se traduit par la contraction de leur niveau de vie, le débat va un peu changer de nature.
...

Bastille République Nation

- 27/10/2011 Toujours plus d’Europe !" C’est le mot d’ordre des patrons...!

L’initiative est exceptionnelle. Les chefs des patronats allemand, français et italien ont lancé le 8 octobre un « appel commun » qui réclame « une union politique et économique plus forte, en lançant sans délai une initiative pour un nouveau Traité ». Le texte cosigné par le président du BDI allemand, la présidente de la Confindustria italienne et celle du Medef français s’intitule sans ambigüité : « Pour une Europe plus intégrée ».

27/10/2011 L’Europe, saccage l’essentiel

Un massacre industriel. Le terme n’est pas trop fort pour qualifier la décision, annoncée le 12 octobre par le groupe ArcelorMittal : deux hauts-fourneaux près de Liège (Belgique) sont condamnés à la casse. Au-delà des 600 ouvriers et de leurs familles jetés dans l’abîme du chômage, c’est plus de 3000 emplois directs et 10 000 indirects qui seraient menacés par le démantèlement du site sidérurgique. Et c’est toute la Wallonie industrielle qui voit l’avenir de ses enfants et petits-enfants sombrer progressivement.
...

21/09/2011 Choc et effroi
Démocratie maintenant ! scandent les « indignés » de Madrid. « Un gouvernement économique maintenant ! » ont répliqué, en forme de bras d’honneur, les eurodéputés (1). Jamais l’exigence des seconds n’est apparue aussi frontalement contradictoire avec l’aspiration des premiers, une aspiration qui monte dans la plupart des pays de l’UE.

Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde

- 4/11/2011 Sortir les États de la servitude volontaire

Le mois d’octobre a vu la crise de la zone euro s’aggraver considérablement et les agences de notations s’en donner à coeur joie : dégradation de la note de l’Espagne et de l’Italie, menace sur la Belgique, « mise sous surveillance » de la France qui est ainsi menacée de perdre son triple A. Tout a déjà été dit sur le rôle des agences de notation. Aveugles lors des crises financières qu’elles ont été incapables d’anticiper, donnant la note maximale à la banque Lehman Brothers à la veille de son effondrement, certifiant l’innocuité des produits financiers hautement toxiques, baignant en permanence dans le conflit d’intérêt, leurs déclarations devraient susciter l’hilarité générale. Pourtant, gouvernements et institutions européennes, tout en les dénonçant et en promettant de les mater, persistent à se prosterner devant elles.

- 26/08/2011 Dans l’œil du cyclone : la crise de la dette dans l’Union européenne

En juillet-août 2011, les bourses ont été ébranlées une nouvelle fois au niveau international. La crise s’est approfondie dans l’Union européenne, en particulier en matière de dettes. Le CADTM a interviewé Eric Toussaint afin de décoder différents aspects de cette nouvelle phase de la crise. L’interview permet également de présenter un certain nombre d’alternatives.

Le Front Syndical de Classe

- 31/10/2011 La dette : une arme contre les travailleurs et contre les peuples

Déclaration du Front Syndical de Classe

"Ils" s’adressent à nous comme à des débiles sans mémoire !

"Vous avez vécu au-dessus de vos moyens !"

"Vous vous êtes trop soigné !"

"Vous avez bénéficié de trop de protection sociale !"…

Et le temps est venu du sang et des larmes et demain, après les cures draconiennes d’austérité, ça ira mieux.

Cela fait 40 ans qu’ils nous font vivre en crise, qu’ils nous promettent que la rigueur d’aujourd’hui fera les emplois de demain, que l’Europe assurera la prospérité une fois les sacrifices passés. 40 ans qu’ils promettent la "sortie du tunnel" comme le jurait Raymond Barre, premier ministre dans les années 1970 et « meilleur économiste de France » !

...

Le Pôle de renaissance communiste en France

- 2/11/2011 L’empire Européen est de plus en plus antinomique de toute démocratie

Quoi qu’on pense de la décision de Papandréou d’organiser un référendum en janvier sur le prétendu « sauvetage » de la Grèce (en réalité, sa strangulation par les banques) par l’Axe franco-allemand,...

- 28/10/2011 SARKOZY : Austerité pour le peuple et integration totale à l’UE Allemande.

Une fois de plus N. Sarkozy a tenté de tromper à coup de mensonges, d’approximations et de diversions. Une fois de plus il a tenté son numéro d’illusionniste et d’escamoteur. En vain. Ne relevons pas le ridicule de se faire passer pour le sauveur du monde et le protecteur des Français...

- 24/08/2009 Ces trois graphiques signalent “la fin du monde tel que nous le connaissons”

Trois graphiques. Trois petites courbes.

Ni plus, ni moins.

Mais ils suffisent à prouver la fin du monde. Je n’exagère pas : le monde tel que vous l’avez connu est en train de prendre fin. Les années de croissance économique… l’argent facile… la spéculation galopante… la consommation toute-puissante… mais aussi une certaine idée de l’Occident… tout cela est en train de disparaître...

Le Parti du Travail de Belgique

- 25/10/2011 Crise euro : qui sauver ?

« Sauver la Grèce, sauver l’euro. » Les deux mots dans un seul souffle, à chaque étape de « l’eurocrise ». Avec un élan de solidarité envers le peuple grec, semble-t-il. En septembre, le Parlement belge a ainsi voté un « plan de sauvetage de la Grèce ».
.

Ca n’empeche pas Nicolas

- 5/11/2011 Grèce : "bruits de bottes" ou manoeuvre politique ?

Papandréou a justifié le référendum par une menace de coup d’Etat
En clair, il fallait couper l’herbe sous le pied des conspirateurs en en appelant au peuple.

Comme pour accréditer ce scénario, un Conseil de sécurité de l’Etat s’était réuni la veille, mardi, sous la présidence du Premier ministre grec, pour limoger les quatre principales têtes de l’armée, le chef d’état-major des armées, les chefs d’état-major de l’armée de terre, de la marine et de l’armée de l’air, ainsi qu’une douzaine d’officiers supérieurs. Des responsables nommés par la droite, aussitôt remplacés par des proches du Pasok, le Parti socialiste grec.
...

Le blog Gaulliste libre

- 5/11/2011 Athènes martyrisée, Athènes outragée et Athènes bâillonnée !
Cette semaine aura été le théâtre d’une bien mauvaise tragi-comédie antique. Dans un geste gaullien et profondément démocratique, Georges Papandréou a annoncé la tenue d’un référendum sur le énième plan d’austérité grec. Mais après bien des tergiversations, il a été scandaleusement annulé.
...

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).