28 Juin, carrefour des luttes sur le site de Gémenos

, par  Michel Capron , popularité : 4%

Karl Marx avait bien raison en affirmant que c’est bien la lutte des classes qui fait tourner la terre.

Alors oui la lutte, la vie, à moins que ce ne soit une leçon de vie que nous ont donné les ouvriers de Fralib (Thé l’éléphant à Gémenos 13) filiale de la multinationale Unilever en lutte maintenant depuis 1000 jours pour sauver leur outil de travail et bien au delà.

Inutile de s’étendre sur ce que représente Unilever en matière de produits commercialisés pour un chiffre d’affaire de 51 millard d’euro par an.

Comme le disent les travailleurs, quand vous allez faire vos courses, la moitié des produits que vous achetez arrivent de chez Unilever.

Mais je préfère parler de l’horreur, de la puanteur que dégage ce géant du capitalisme.

Depuis 2000, en délocalisant en Asie, ou plus proche de chez nous en Pologne, c’est 100.000 emplois supprimés en Europe.

Sur 15.000 emplois en France, il en reste aujourd’hui 2800, cela est du en particulier au démantèlement des usines Amora à Dijon.

A Gémenos, les travailleurs démontrent avec un projet alternatif, industriel mais aussi éco-responsable, que leur entreprise est viable.

Malgré des décisions de justice par 3 fois rendues en leur faveur, la situation reste dans une impasse.

Malgré le chantage de la direction, la violence des milices patronales, la tentative de les acheter (dernière proposition de la direction 150.000 euros par départ volontaire) rien ne peut entamer la volonté, l’intégrité de ces travailleurs dans leur lutte, car l’enjeu est ailleurs.

La démonstration a été faite à Béziers à l’initiative de la section communiste que résistance n’était pas un vain mot.

Des travailleurs prouvent qu’ils peuvent prendre leurs affaires en main en étant une véritable alternative au capitalisme.

Il est à déplorer que, bien sûr, les politiques d’hier mais hélas ceux d’aujourd’hui l’ont très bien compris.

Le carrefour des luttes organisé ce 28 Juin sur le site de Gémenos par toutes les entreprises en lutte, prend une importance particulière.

Le monde du travail et en particulier les Fralib ont besoin de la solidarité de tous, moralement et financièrement.

Ce jour là peut-être, vous aurez l’occasion d’exprimer la vôtre.

L’occasion de rencontres fraternelles qui, au-delà des mots, mettent du corps au socialisme que nous avons à inventer pour demain.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).