Intervention de Jean-Pierre MEYER au Conseil National du 8 septembre 2016

, par  Jean-Pierre Meyer , popularité : 5%

Une intervention plus que jamais pertinente !

La période que nous vivons est d’une extrême gravité et d’une extrême complexité. Elle commande une force d’analyse précise et une capacité à voir les réalités sans fard et sans miroir déformant. Il doit en être de même dans notre vision de l’état réel de notre Parti. La dynamique militante n’y est pas.

Elle n’y est pas, parce qu’il n’y a pas une vision stratégique claire et partagée. Les communistes n’ont jamais fonctionné aux diktats ou au moyen de décisions, fussent-elles de congrès, prises aux forceps.

Les communistes sont mal dans leurs baskets. Ainsi, pour ne prendre que cet exemple, l’initiative « Donner la parole au peuple »avait pour objectif le retour de 500 000 questionnaires. A ce jour nous en comptons 20 000, allez doublons, triplons ce chiffre le temps que tout remonte des Fédérations. Pour autant, ça ne va pas, le compte n’y est pas. Ça ne doit pas nous interpeler, nous faire poser des questions ?

2017, très nombreux sont les communistes qui n’arrivent pas à voir où l’on va. Le congrès ne les a pas éclairés. Alors ils attendent la Conférence Nationale de novembre. Avons-nous tant de temps, alors qu’aux législatives c’est l’existence même d’un groupe communiste à l’Assemblée Nationale qui est en jeu, avec toutes les conséquences que cela aura ?

Décidément, quel dommage que la proposition de nos Camarades du Nord, lors du 37ème congrès, visant à désigner au plus tôt une candidature communiste à la présidentielle ait été violemment repoussée. Pourtant, elle n’altére en rien la volonté de rechercher une candidature de meilleur rassemblement si nécessaire et pour sûr elle nous aurait permis d’être déjà en ordre de marche et de faire entendre le point de vue des communistes.

Oui le PCF a un rôle primordial à jouer, plus que jamais dans le contexte actuel et ce rôle il ne peut le jouer par procuration. Une candidature communiste à la présidentielle, comme des candidatures communistes aux législatives s’imposent au plus vite, c’est une condition essentielle à la publicité de de contenus politiques de qualité et aux possibles rassemblements et candidatures de rassemblement que commande la situation. Corrigeons et corrigeons vite !

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).