Au CN du 03 03 2017

45 jours pour une campagne autonome. Maintenir l’unité des communistes, permettre le développement des mouvements populaires

, par  Paul Barbazange , popularité : 1%

Législatives et présidentielles. Mener en 45 jours une campagne "autonome". Sortir d’une stratégie politique qui nous enferme dans l’isoloir. Quelques uns des objectifs programmatiques et de lutte qui peuvent nourrir notre campagne.

Deux minutes dans le débat puisque c’est la règle cet après midi entre nous. Vous excuserez donc certains raccourcis abrupts.

Il n’y a pas de stratégie politique possible en dehors de la construction patiente d’un parti communiste capable d’assumer sa part dans la rupture avec le capitalisme. Mélenchon ne s’y trompe pas, lui qui cherche systématiquement à nous éliminer partout : négociations, candidatures, et cherche à nous mettre à l’écart dans la rue.

Une forme historique de l’union de la gauche est dépassée, une autre est nécessaire, une autre pratique du rassemblement lui succèdera. Il ne s’agit pas que de questions d’humanisme, de solidarité, de questions sociétales. C’est une nécessité en fonction du développement des forces productives mondiales.

Pour y arriver, privilégions ce qui favorisera, à chaque niveau, du plan local au plan national des perceptions individuelles aux pratiques collectives, les mouvements populaires permettant aux citoyens actuels électeurs ou abstentionnistes de construire leur avenir au delà de la perspective de l’isoloir. P. Laurent nous a invité "à être attentif aux exigences nouvelles". J’ai participé à des réunions dans 5 circonscriptions bien différentes, partout cette question de la rupture et des luttes peut réunir les camarades. Surtout si nous donnons toute leur place à : la question du pouvoir d’achat et des salaires, 1800€ brut tout de suite avec répercussion sur l’échelle des salaires, retraites, minimas sociaux ; réindustrialisation avec des emplois utiles socialement et écologiquement compatibles ; ainsi que toutes les questions de dignité face aux répressions patronales et policière, (affaires Théo).

Nous n’avons pas à chercher à choisir entre Mélenchon et Hamon, même si d’évidence le programme de Mélenchon, quoique bien en deçà de celui de 2012, est plus proche du nécessaire que celui d’Hamon... mais comme nous n’avons pas de candidat ! Toute la question de notre "campagne autonome" est posée de façon vitale. Sur le programme d’Hamon, je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas à ce jour dit notre ferme opposition à sa proposition phare et floue de "revenu universel".

En 45 jours, construisons au plus haut niveau cette "campagne autonome" prenant en compte objectifs anticapitalistes indispensables et rapports de force réels de la campagne ; ainsi nous préparerons avec des communistes mieux rassemblés les actions revendicatives et politiques à venir, les puissants mouvements de lutte déterminants en dernier ressort.

Paul Barbazange, Béziers

Brèves Toutes les brèves

  • Quelle gauche reconstruire ?

    Décidément,
    Depuis des années, l’orientation du parti communiste tourne et retourne autour d’une seule question, la (...)

  • La fin des partis ?

    Suite de "tout change pour que rien ne change"
    Les partis politiques seraient donc dépassés... Ils seraient (...)

  • Un candidat PCF ?

    Il y a une circonscription où le PCF présente un candidat, au milieu des quelques cas de candidats PCF-FI, ou des (...)

  • Pierre Laurent, la dérive...

    Pierre Laurent vient de diffuser une lettre aux salariés de l’énergie pour se différencier du programme anti-nucléaire (...)

  • Fanon, les communistes...

    Des jeunes peuvent facilement découvrir cette magnifique chanson de Ferré "les anarchistes"... Ils n’auront jamais (...)

  • JLM, la mer et l’énergie...

    Le soutien à Jean-Luc Mélenchon doit avoir les yeux grands ouverts sur les risques d’une bataille personnelle qui se (...)

  • D’ou vient Macron....

    Centriste Année Voix %inscrits %exprimés Lecanuet 1965 3 777 119 13,06 % 15,57 % Poher 1969 5 268 651 17,85 % 23,31 (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).