Discours de Xi Jinping lors d’une manifestation pour célébrer le "1er mai" Journée Internationale du Travail

, par  Xuan , popularité : 2%

Le site Qiushi des publications théoriques du PCC met en ligne le discours du 1er mai de Xi Jinping.
A cette occasion Xi Jinping insiste longuement sur le rôle dirigeant de la classe ouvrière en Chine, sur les rapports entre le PCC, la classe ouvrière et les travailleurs chinois, et le syndicat, il appelle notamment à réviser des conceptions erronées sur les masses et à rectifier le style de travail.
Compte tenu de la longueur j’ai ajouté les intertitres
Xuan

Chers compatriotes :

Nous sommes réunis ici aujourd’hui pour célébrer l’anniversaire du "1er mai" Journée internationale du travail, la grande fête des classes laborieuses et des travailleurs du monde entier. Aujourd’hui, en honorant les travailleurs modèles et personnes exemplaires de tout le pays, nous nous efforçons de respecter l’esprit des travailleurs modèles, de promouvoir la valeur du travail, et de célébrer la grande figure de la classe ouvrière et des travailleurs de notre pays.

Tout d’abord, au nom du Comité central du PCC et du Conseil d’Etat, je tiens à exprimer mes félicitations pour ce jour férié aux ouvriers, agriculteurs, intellectuels et aux travailleurs d’autres couches sociales de tous les groupes ethniques de la Chine, à tous les membres de l’Armée populaire de libération, de la Police armée du peuple, de la police de la sécurité publique, aux compatriotes de Hong Kong, Macao et Taiwan, et à tous les Chinois résidant à l’étranger. Dans le même temps, je tiens à offrir mes meilleures salutations à tous les travailleurs modèles et personnes exemplaires qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l’égard de la réforme de la Chine, à l’ouverture et à la modernisation socialiste.

Je voudrais également saisir cette occasion pour adresser mes salutations sincères aux classes laborieuses et aux travailleurs du monde entier au nom de la classe ouvrière et des travailleurs de Chine.

Le « 1er Mai » Journée Internationale du Travail est un jour férié pour tous les travailleurs du monde entier. 125 ans exactement se sont écoulés depuis que la Deuxième Internationale, fondée sous la direction de Friedrich Engels, a déclaré le 1er mai 1890 première Journée internationale du Travail. En observant le repos du "1er mai" vacances, le Parti communiste chinois (PCC) a longtemps cherché à éveiller, informer et guider les simples ouvriers, en les mobilisant dans une lutte commune pour l’indépendance et la libération de la nation, la prospérité et la force du pays, et le bien-être du peuple. Avec la fondation de la République populaire de Chine en 1949, la classe ouvrière s’est dressée comme classe dirigeante en Chine, et les simples travailleurs ont assumé leur rôle de maîtres du pays. Cela a donné un nouveau sens à notre tradition du « 1er Mai » Journée internationale du Travail.

Nous vivons une grande et passionnante époque, et nous sommes engagés dans une grande cause sans précédent. La cause que nous poursuivons actuellement, le socialisme aux caractéristiques chinoises, est celle de tout le peuple chinois. L’effort pour construire une société modérément prospère à tous égards, et pour faire à son tour de la Chine un pays socialiste moderne prospère, fort, démocratique, culturellement avancé et harmonieux, dépend en définitive de notre travail acharné et des travailleurs. Par conséquent, indépendamment de la façon dont les temps changent, nous devons toujours traiter le travail et les travailleurs avec révérence et respect, et nous devons toujours accorder de l’importance au rôle dirigeant de la classe ouvrière et des travailleurs. Voilà pourquoi il est si important que nous observions le « 1er Mai » Journée internationale du Travail.

Chers compatriotes :

Depuis le dix-huitième Congrès national du PCC tenu en 2012, le Comité central du PCC, guidé par son engagement à défendre et à développer le socialisme aux caractéristiques chinoises, a proposé et élaboré un plan stratégique global qui consiste en la construction d’une société modérément prospère à tous égards, l’approfondissement global de la réforme, la généralisation de la primauté du droit, et la direction d’ensemble de notre Parti dans une stricte discipline. Ce plan stratégique, avec un ensemble d’objectifs stratégiques et des mesures pour le travail de notre Parti et de l’Etat dans de nouvelles conditions, nous a procuré une orientation théorique et pratique pour réaliser les "deux objectifs du Centenaire" du rêve chinois et du renouveau national.

L’histoire a confié à la classe ouvrière et aux travailleurs une grande et difficile mission. Aujourd’hui, la classe ouvrière et les travailleurs sont appelés à ouvrir un splendide nouveau chapitre dans l’histoire. En assumant leur position de maîtres de notre pays, la classe ouvrière et les travailleurs de Chine doivent se consacrer au développement de notre économie et de notre société, en renouvelant leur contribution pour la vie heureuse et le brillant avenir que nous construisons ensemble.

L’exemple des travailleurs modèles

Sur cette voie, nous devons maintenir notre engagement à respecter l’esprit des travailleurs modèles et à promouvoir la valeur du travail, afin de recueillir une énorme force positive pour le développement de l’économie et de la société chinoise.
Le travail est l’activité naturelle des êtres humains. Au cours des âges, le travail et les activités créatives ont été d’importants moteurs du progrès humain. Comme dit le proverbe, « la pauvreté est étrangère à l’industrie » . Les Chinois sont connus pour être un peuple travailleur et inventif. Tout comme le travail et les découvertes ont créé les réalisations glorieuses de notre passé, ils ont également créé tout ce que nous avons réalisé aujourd’hui.

Le Président chinois Xi Jinping, accompagné par d’autres hauts dirigeants du Parti et du gouvernement, rencontre des travailleurs modèles et des personnalités exemplaires à travers le pays avec des certificats d’honneur. Le 28 Avril, 2015, un grand événement a eu lieu dans le Grand Hall du Peuple à Beijing pour célébrer le "1er May" Journée Internationale du Travail et honorer les travailleurs modèles du pays et des personnalités exemplaires.Photo de Xinhua journaliste JU PENG

La démocratie socialiste

Dans cette voie, nous devons rester engagés à défendre la position du peuple comme principal acteur dans le pays, de manière à libérer pleinement l’enthousiasme, l’initiative et la créativité de la classe ouvrière et des travailleurs. Les masses sont les créateurs de l’histoire. Ils sont la force motrice fondamentale et le fondement essentiel du développement économique et social de la Chine. En cherchant à faire avancer la "Stratégie des quatre voies générales" (1), il est impératif que nous développions l’enthousiasme, l’initiative et la créativité des masses.

Nous devons développer la démocratie socialiste afin de garantir et promouvoir de manière substantielle et constante les droits démocratiques de la classe ouvrière et des travailleurs. Sur la base du maintien d’un équilibre organique entre la direction du PCC, la position du peuple comme maître du pays, et la primauté du droit, et en nous engageant à préserver la position de la classe ouvrière en tant que classe dirigeante dans notre pays, nous devons accélérer la mise en place de la démocratie socialiste en conformité avec des institutions bien définies, des normes et des procédures. Nous devons maintenir et améliorer le système des assemblées populaires, faire progresser le développement de la démocratie consultative largement, à plusieurs niveaux et de façon institutionnelle, promouvoir la participation large et ordonnée des masses dans l’administration des affaires nationales, sociales, économiques, et culturelles, conformément à la loi. Nous devons aussi faire progresser le développement de la démocratie au niveau de la commune.

En particulier, nous devons améliorer notre système de gestion démocratique des entreprises et des institutions affiliées au gouvernement - qui se manifeste principalement sous la forme de l’assemblée des salariés - afin de mieux garantir les droits des employés à être informés, à participer et exprimer leurs points de vue, et à surveiller les affaires des organismes dans lesquels ils sont employés.
Dans le même temps, en respectant la créativité des masses et en veillant à apprendre d’elles nous devrions essayer d’exploiter la créativité illimitée qui réside dans la classe ouvrière et le peuple travailleur, et canaliser leur sagesse et leur force dans nos diverses causes.

La classe ouvrière et les travailleurs de Chine devraient cultiver une prise de conscience plus forte de leur mission et de leur responsabilité historiques. Gardant à l’esprit une vue plus grande des fonctions qu’ils exercent, ils doivent intégrer leurs projets de vie et de bonheur familial dans la grande cause du développement de la Chine, de la prospérité, et du renouveau national, relier étroitement leurs propres rêves personnels au Rêve Chinois, assimiler les objectifs de développement fixés par le Parti et l’Etat, et se les approprier dans leurs actions conscientes.

Servir le peuple

Dans cette voie, nous devons poursuivre la réalisation, la sauvegarde, et le développement des intérêts fondamentaux de l’écrasante majorité de la population, pour assurer que tous peuvent bénéficier plus équitablement et à fond des fruits du développement. Les masses aspirent à une vie meilleure, et notre objectif est de les aider à y parvenir. Travailler sans réserve à servir les intérêts de la classe ouvrière et des travailleurs est l’exigence fondamentale du système socialiste de notre pays, une obligation sacrée du Parti et de l’Etat, et l’initiative fondamentale dans l’exercice du rôle dirigeant de la classe ouvrière et des travailleurs.

Le développement du pays est une cause commune du peuple et un processus dont tous bénéficieront. En nous adaptant aux nouvelles conditions de la réforme, de l’ouverture et du développement de l’économie de marché socialiste, nous devons adopter une série de mesures politiques, économiques, sociales, culturelles, juridiques et administratives pour faire avancer l’équité et la justice sociale et veiller à ce que les intérêts fondamentaux de l’écrasante majorité de la population sont effectivement réalisés, sauvegardés et développés. Il est particulièrement important que nous comprenions, sauvegardions, et développions les intérêts fondamentaux des travailleurs ordinaires.

Grâce à la mise en œuvre d’une politique volontariste de l’emploi, le Parti et l’Etat doivent travailler à créer plus d’emplois, améliorer l’environnement de l’emploi, la qualité de l’emploi, et augmenter les salaires des travailleurs, en particulier ceux qui sont engagés dans les lignes de front de la production. Pour ce faire, nous aurons besoin d’établir sous la direction du parti et du gouvernement des méthodes pour protéger les droits et intérêts du peuple.

Nous devons mettre l’accent sur une série de questions portant sur le travail, l’emploi, la formation, la répartition des revenus, les filets de protection sociale, la santé et la sécurité, nous devrions porter davantage d’attention aux besoins de groupes particuliers, comme les travailleurs sur le front de la production, les travailleurs migrants des zones rurales et les employés en difficulté, améliorer les systèmes et supprimer les obstacles qui empêchent les travailleurs de participer au développement et d’en bénéficier, et veiller à ce que ceux qui travaillent puissent le faire dans la dignité et bénéficier de ce développement dans tous les domaines.

Nous devons également prendre des mesures plus directes, attentives et efficaces dans nos interactions avec le public. En montrant une réelle préoccupation pour le bien-être du peuple, nous devons être là pour tendre une main secourable et soulager les gens en difficulté quand ils sont particulièrement dans le besoin. Nous devons prendre des mesures pratiques pour les questions qui concernent plus directement les masses dans la vie quotidienne, et résoudre les problèmes qui causent le plus de difficulté, de désagréments et d’inquiétudes.

Les relations de travail comptent parmi les rapports sociaux les plus fondamentaux. En maximisant les facteurs qui contribuent à l’harmonie sociale, et en minimisant ceux qui la minent, nous avons besoin d’établir et de développer des relations de travail harmonieuses et promouvoir l’harmonie sociale globale. Cela signifie préserver légalement les droits et les intérêts des employés, l’amélioration des méthodes pour la coordination des relations de travail, et traiter les conflits de travail d’une manière rapide et appropriée.

Poursuivant la belle tradition d’asseoir leur position et compte tenu de la situation générale, la classe ouvrière de Chine et les travailleurs devraient voir le rééquilibrage des intérêts en fonction de la réforme et le développement dans une bonne ambiance, trouver le juste milieu entre les intérêts personnels et collectifs, les intérêts partiels et généraux, et entre les intérêts à court terme et à long terme, et favoriser une bonne compréhension de l’état de droit et la conscience de la loi, en vue de préserver consciemment l’harmonie sociale et la stabilité.

L’instruction et la formation des masses

Dans cette voie, nous devons rester engagés à améliorer la qualité globale de notre main-d’œuvre, afin de cultiver un contingent massif de travailleurs hautement compétents. La qualité de la population active est une question d’une extrême importance pour un pays et une nation. Et ceci parce que les travailleurs qui sont bien informés et talentueux sont plus susceptibles d’être créatifs. L’effort pour élever les qualifications du peuple tout entier, y compris la qualité de la main-d’œuvre, est une entreprise à long terme de la plus haute importance pour le développement de notre nation. Dans la situation d’une concurrence internationale de plus en plus intense, qu’un pays puisse ou non prendre l’initiative et gagner la haute main dans le développement dépend de plus en plus des qualifications de sa population, et en particulier de sa main-d’œuvre. Par conséquent, il est important que nous lancions une grande campagne pour élever le niveau de la main-d’œuvre, dans le but de cultiver un contingent massif de travailleurs compétents, qualifiés et créatifs.

Il est essentiel que nous continuions à mettre en œuvre nos stratégies de relance du pays grâce à la science et l’éducation, en lui fournissant des talents, et en conduisant son développement avec l’innovation. Pour mettre l’accent sur la tâche stratégique d’élever le niveau global de notre effectif, nous devons aider les travailleurs dans l’acquisition de nouvelles connaissances, l’acquisition de nouvelles compétences, et le développement de nouvelles capacités, leur fournir de plus larges perspectives pour leur développement de carrière, et les inciter à suivre une formation permanente, en vue d’augmenter constamment leur niveau général d’accomplissement moral, scientifique et culturel.

Nous devons continuer à communiquer aux masses les idéaux du socialisme chinois, cultiver et pratiquer les valeurs socialistes fondamentales, et faire avancer la belle culture traditionnelle chinoise. Dans le même temps, nous devrions promouvoir la sensibilisation aux règles de conduite sociale, à l’éthique professionnelle, aux vertus de la famille, et à l’intégrité individuelle, en mettant un accent particulier sur l’éthique professionnelle. Nous devons continuer à mener à bien la campagne "Rêve chinois - Beauté du travail", et constamment encourager les masses dans leur ensemble afin d’améliorer leur confiance dans la voie, les théories, et le système du socialisme chinois.
Dans l’adoption de nouvelles approches de travail politique, nous avons également besoin de fournir du travail aux masses, avec davantage de soins et une orientation psychologique, de favoriser une culture de l’employé saine, civilisée, et positive ; et d’enrichir la vie culturelle des travailleurs, de manière à répondre aux besoins non matériels de la population active.

Comme dit un vieil adage, chaque métier a son maître. Pour se tailler une place forte dans la forte marée de la concurrence, réclamer l’avantage dans un environnement ultra-concurrentiel dans lequel les faibles sont laissés derrière, et se distinguer dans la vie en servant la patrie et le peuple, les travailleurs doivent compter sur un apprentissage permanent et un engagement durable à travailler. Tout travailleur qui est prêt à apprendre, à faire, et à expérimenter, et qui peut maîtriser un ensemble de véritables capacités et de compétences, va sûrement exceller dans son poste de travail. Par leur travail, ces personnes peuvent élargir leurs horizons, prouver leur valeur, montrer leur charisme, et trouver là leur bonheur.

Le rôle dirigeant de la classe ouvrière

Chers compatriotes :
La classe ouvrière représente la base de classe la plus forte et la plus fiable du PCC. La classe ouvrière chinoise a une tradition glorieuse d’avant-garde historique portant le fardeau de sa tâche.

Historiquement parlant, le mouvement des travailleurs en Chine a toujours été étroitement lié aux objectifs essentiels du PCC. Dans la Chine d’aujourd’hui, la classe ouvrière et les travailleurs continuent d’être la force fondamentale pour faire progresser le développement économique et social, préserver la stabilité sociale et l’unité.
Malgré cela, cependant, certaines personnes n’ont pas su reconnaître la croissance et le progrès de la classe ouvrière de notre pays, ne montrant aucun égard pour son rôle de force principale dans le pays, et croyant que son importance diminue avec l’avancement de la science et de la technologie.

Ces points de vue sont erronés, et ils sont nocifs. Indépendamment de la façon dont les temps changent et la façon dont notre société évolue, le PCC ne doit jamais oublier son principe fondamental qui est de compter sans réserve sur la classe ouvrière, et il ne doit jamais permettre qu’il ne s’efface. Le statut et le rôle de la classe ouvrière en Chine ne peuvent jamais être compromis ou négligés.

S’appuyer sans réserve sur la classe ouvrière n’est pas seulement une question de perception mais aussi une question de pratique. Les Comités du PCC et les autorités gouvernementales à tous les niveaux doivent impérativement intégrer le principe fondamental de compter entièrement sur la classe ouvrière dans tous les travaux impliquant l’économie, la politique, la culture, la société, le progrès écologique, et le renforcement du Parti, dans toutes les politiques de décisions et les initiatives du Parti et de l’Etat, et dans tous les aspects de la production et de l’exploitation dans les entreprises. En favorisant les conditions, en construisant des plates-formes, en ouvrant des canaux, et en adoptant de nouvelles approches, nous devons créer davantage d’opportunités pour les simples travailleurs, pour nourrir leurs talents, assurer leur emploi, lancer des entreprises commerciales, enrichir la patrie, et servir la société, et nous avons besoin de leur fournir des plus larges accès de participation à la gestion démocratique des entreprises, des institutions affiliées au gouvernement, et à la gouvernance nationale et sociale.

Le rôle des syndicats

Chers compatriotes :
Cette année marque le 90e anniversaire de la fondation de la Fédération nationale des syndicats de Chine (ACFTU). Sous la direction du PCC, la Fédération nationale des syndicats de Chine, avec ses diverses organisations affiliées, a apporté une contribution majeure à la révolution, au développement et la réforme de la Chine au cours des 90 dernières années. Au nom du Comité central du PCC et du Conseil d’Etat, je tiens à exprimer mes plus chaleureuses félicitations aux anciens combattants de l’Union qui ont apporté des contributions remarquables dans la direction communiste du mouvement des travailleurs, aux organisations syndicales et à leurs adhérents dans tout le pays, à tous les travailleurs et militants syndicaux.

Les syndicats sont un pont reliant le PCC aux simples ouvriers. Leur travail représente une part importante des interactions entre le PCC, les organisations populaires et les masses, constituant une base traditionnelle dans la direction du pays par le PCC. Dans les conditions nouvelles, le rôle des syndicats ne peut être que renforcé, et non pas affaibli, et leurs initiatives ne peuvent être différées, ni laissés pour compte. Je souhaite que les organisations syndicales à tous les niveaux, ainsi que leurs adhérents, puissent rester engagés dans développement des syndicats suivant l’orientation socialiste de la Chine, qu’ils respectent les principaux domaines du travail syndical, se concentrent sur les tâches prioritaires des syndicats, constituent un exemple dans l’exercice des responsabilités politiques des syndicats, et exercent mieux le rôle d’organisation des syndicats.

Poursuivant leur belle tradition d’adhérer consciemment à la direction du PCC, et avec une solide compréhension de l’orientation politique correcte et de l’objectif actuel du mouvement des travailleurs, les syndicats doivent mener des millions et des millions de personnes à travailler résolument sous la direction du PCC.

Les syndicats doivent remplir leur fonction de base de la sauvegarde des droits et intérêts légitimes des travailleurs. Considérant cela comme leur objectif fondamental et le but ultime de servir les masses laborieuses avec sincérité, ils doivent aider les employés ordinaires à exprimer légalement leurs revendications par les voies appropriées, et permettre aux travailleurs de ressentir l’attention du PCC et du gouvernement, remportant ainsi leur confiance et soutien. Les syndicats doivent considérer que travailler pour les masses est à la fois la ligne de vie et l’orientation fondamentale de leur mission. Pour mettre les travailleurs ordinaires au centre de leurs efforts, ils ont besoin pour améliorer leurs services, d’augmenter leur capacité à protéger leurs droits et intérêts, d’améliorer leur style de travail, de jeter toutes les pratiques bureaucratiques, de résister résolument aux tendances à se comporter comme des envoyés impériaux et à divorcer des masses, afin d’assurer que les travailleurs voient véritablement les syndicats comme un « foyer pour travailleurs » et considèrent les syndicalistes comme des « membres de la famille » les plus dignes de leur confiance. Les syndicats devraient également tirer parti de l’esprit de la réforme pour planifier et préparer leurs diverses initiatives, en adoptant de nouveaux modèles organisationnels, des méthodes de fonctionnement, des méthodes actives, et des approches de travail pour élever leur travail à un meilleur niveau.

Enfin, en faisant usage de leur avantage dans les rapports de peuple à peuple, les syndicats devraient faire progresser les échanges amicaux entre la classe ouvrière de la Chine et celles des autres pays, développer des liens avec les différents syndicats nationaux, internationaux et régionaux, et apporter une contribution plus importante à la préservation de la paix mondiale et à la promotion du développement commun.

Les Comités du PCC à tous les niveaux doivent renforcer et améliorer leur leadership sur les syndicats. En vue de mieux exercer le rôle des syndicats, ils devraient apporter des améliorations aux systèmes organisationnels et aux méthodes de travail, intensifier l’aide qu’ils fournissent aux syndicats, résoudre rapidement des problèmes majeurs dans le travail des syndicats, accorder plus d’attention au personnel du syndicat en les sollicitant davantage en insistant sur leur développement professionnel, et en créant des conditions plus favorables pour le fonctionnement des syndicats.

Chers collègues :
Une grande cause nous appelle, et une mission solennelle nous stimule. Mobiliser autour du Comité central du PCC, la classe ouvrière et des travailleurs de Chine. Par leur dur labeur, leur esprit d’entreprise et leur créativité audacieuse, ils doivent maintenant s’efforcer de faire de nouvelles réalisations, alors que nous avançons sur notre chemin pour réaliser les "deux objectifs du Centenaire." En fin de compte, le rêve chinois sera construit sur la base de leur travail acharné.
(Publié par XINHUANET à Beijing le 28 Avril, 2015)

(1) Note :
Les Quatre voies générales sont la construction complète d’une société modérément aisée, l’approfondissement général des réformes, la gouvernance du pays en conformité avec la loi, et la supervision générale du Parti communiste chinois

Voir en ligne : Édition anglaise de Qiushi Journal Juillet-Septembre 2015 -Vol.7, No.3, numéro No.24 -Mise à jour : 2015-Août-19 09:32

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).