Des communistes plus nombreux à l’offensive pour faire vivre le PCF !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 1%

Après la fête de l’humanité, nous appelons les communistes à l’offensive pour faire vivre et renforcer le PCF.

Face à l’opération Mélenchon orchestrée par la direction pour faire passer le PCF sous la table, les forces existent pour placer le PCF au centre de l’alternative.
Cette déclaration est un outil de travail à diffuser largement autour de nous.

Nous l’avions affirmé lors du dernier congrès : nous voulons rassembler les communistes pour un Parti fort et un projet révolutionnaire.

Durant l’été, nous avons participé à plusieurs rencontres nationales pour avancer dans ce sens : le 2 juillet à Vénissieux avec les signataires de la contribution au congrès, les 28 et 29 août à Marseille avec des communistes dedans et dehors, le 4 septembre avec les camarades du Var.
Ces rencontres, comme le travail quotidien de chacun dans son organisation, ont permis une large participation au débat qui s’est déroulé, au stand du Pas-De-Calais à la fête de l’Humanité sur le thème « Face à la crise, le PCF dont nous avons besoin ».

Plus de 150 camarades ont participé, de toute génération et de toute la France : Nord-Pas de calais, Meurthe et Moselle, Paris et région parisienne, Bouches-du-Rhône, Isère, Charente Maritime, Rhône, Somme, Oise, Hérault, Gard, Var, Dordogne, Haute Loire, Ain, Loiret…

Des camarades qui ne sont plus au PCF étaient aussi présents, comme Charles Hoareau, Maxime Gremetz, Jean-Paul Le Marec. D’autres qui n’y ont jamais adhéré pour le moment.

L’élargissement comme la diversité traduisent la possibilité, les progrès dans l’objectif de reconstruire l’unité d’action et idéologique des communistes.
Plusieurs camarades ont souligné l’enjeu de l’existence d’un PCF révolutionnaire pour l’avenir.

Ce climat offensif se retrouvait dans la fête avec de nombreux stands de sections et de fédérations affichant l’identité communiste, les batailles populaires, la faucille et le marteau.

Les situations sont diverses, les expressions différentes, mais souvent une majorité de communiste exprime son objectif de faire vivre le PCF !

La direction du PCF a tout fait pour instrumentaliser la fête au service de son projet « Front de Gauche » avec une nouvelle étape « le pacte partagé ». Elle a largement assuré la promotion de Jean-luc Mélenchon comme présidentiable, alors que nous avons avec André Chassaigne une candidature à faire vivre y compris en la mettant en débat avec d’autres candidatures communistes possibles. Notre parti a cette richesse.

Visiblement, la direction du Parti n’envisage pas l’élection présidentielle comme un moment pour faire vivre les idées communistes et donc peser sur le rapport de force réel dans le pays et l’hégémonie du PS n’est jamais remise en cause.
Une fois de plus, nous constatons l’écart formidable entre les engagements des communistes et les préoccupations de sommet.

Voyons l’essentiel : la situation sociale explosive, la volonté des communistes d’être utiles au mouvement populaire et d’ouvrir une perspective révolutionnaire et de faire vivre pour cela leur organisation.
C’est au service de cette volonté que nous travaillons.

Dans cet esprit, nous proposons les objectifs suivant :

- Prendre toute notre place idéologique et politique pour élargir et renforcer la mobilisation pour le retrait de la réforme contre la retraite.
- Organiser une large participation à la manifestation de Lisbonne pour la Paix et la sortie de l’OTAN
- Créer les conditions de rencontres communistes d’entreprises autour des questions de l’emploi et de l’industrie avec une première rencontre de militants de la chimie au premier trimestre 2011
- Réhabiliter la formation politique et théorique marxiste en produisant (avec tous les communistes intéressés) des outils utilisables dans l’organisation de façon décentralisée, à commencer par les cellules et les cercles de jeunes communistes.
- Développer nos capacités d’échanges entre communistes : site(s), journaux…
Se saisir du 90ème anniversaire du PCF pour réaffirmer la modernité et l’utilité du PCF
- Elaborer dans la transparente et le plus collectivement possible un texte pour le prochain congrès. Une trame sera mise en circulation très rapidement avec appel à contributions pour publication et mise à signatures dès l’assemblée des secrétaires de section de janvier. Une première réunion autour de cet objectif se tiendra dans de brefs délais.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).