Censure à l’Huma !

A propos de la vie du Parti communiste russe

, par  Pierre Kulemann , popularité : 4%

Dommage que L’Huma ne nous tienne pas au courant de la vie du parti communiste russe. On en parlait tellement avant que des méchantes langues blaguaient en disant que L’Huma, c’est la Pravda traduite en français !

Aujourd’hui, pour apprendre que les Russes regrettent amèrement, avec une forte majorité, de n’avoir pas su protéger de la défaite leur URSS, il faut lire le supplément du Figaro sur la Russie.

Les courants majoritaires de la direction du PCF ne veulent pas qu’on sache qu’avec leur antisoviétisme assez primaire, ils vont à l’encontre des peuples de l’ancienne URSS, et de l’intérêt des progressistes du monde entier !

Notons au passage que le Parti communiste russe a des relations fraternelles avec les Partis communistes chinois, sud-africain, grec, cubain, portugais etc. Par contre le PCF entretient des relations étroites avec de nombreux petits groupes hostiles au partis communistes de ces pays ! Les membres du PCF sont-ils bien conscients de cela ?

Cette espèce de censure qui sévit à l’Huma fait que les camarades sont mal informés des progrès des partis communistes dans le monde. Par exemple, pour apprendre que le parti communiste grec (KKE), et la centrale syndicale proche du KKE, la PAME, est à l’avant-garde des luttes en Grèce, vous devez consulter la presse "bourgeoise" qui n’ose pas cacher une vérité trop évidente.

Ci-dessous, une dépêche de l’agence Novosti à propos de communistes russe(On peut consulter gratuitement l’agence Novosti).

MOSCOU, 24 octobre – RIA Novosti
6% des Russes déclarent soutenir activement le Parti communiste russe, et encore 20% affirment en être des sympathisants, a annoncé lundi le Centre d’étude de l’opinion publique russe (VTsIOM).
"6% des Russes se considèrent comme des soutiens actifs du Parti communiste russe, et encore 20% en sont des sympathisants. 16% des sondés ont une opinion négative du parti et 2% d’entre eux estiment qu’il devrait être interdit", lit-on dans un communiqué du VTsIOM, publié peu avant les élections de décembre à la Douma (chambre basse du parlement russe).
Cependant, le nombre de Russes se déclarant neutres vis-à-vis du Parti communiste ne cesse d’augmenter. Au cours des 12 dernières années, la proportion de sondés soutenant cette opinion est passée de 39% à 48%.
...
Le sondage a été réalisé les 8 et 9 octobre auprès de 1.600 habitants de 138 villes de 46 régions de la Fédération de Russie.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).