Unitaire pour deux, ça suffit !

, par  auteurs à lire , popularité : 1%

Un article polémique, mais tellement vrai de José Fort, cet ancien journaliste de l’Humanité...

Avant l’adoption en 1972 du programme commun de gouvernement PCF/PS/Radicaux de gauche et face aux interrogations de militants communistes, Étienne Fajon déclarait : « l’Union est un combat, il faut être unitaire pour deux ». Première conséquence : lors de la campagne législative de 1978, le PS s’attaquait aux députés communistes sortants.

En 1981, il fallait être aussi "unitaire pour deux" en appelant à voter Mitterrand avec pour conséquence la lente chute du PCF et le départ vers les cieux roses d’un ministre d’État communiste (Charles Fiterman).

En 1998, il fallait être aussi unitaire pour deux en ralliant l’équipe Jospin avec comme résultat, grâce à l’aide de Robert Hue et d’autres dirigeants communistes, la chute cette fois accélérée du PCF.

En 2012, il fallait se débarrasser de Sarkozy. Nous avons joué le jeu avec dans le même temps un accord PS/Verts et la perte de nombreux députés communistes.

Aujourd’hui, l’alliance au sein du Front de gauche est une belle chose sur le papier. Sauf que l’une des composantes, le PG, nous fait avaler encore et encore des couleuvres. Ce que Mitterrand souhaitait réaliser, JL Mélenchon va le conclure, comme le démontre l’accord sur les européennes. Il nous aura tout fait : l’insulte (les pleutres), les sale coups aux municipales (à Grenoble et ailleurs), les alliances en sous-mains avec les Verts. Cet homme a une revanche à prendre avec ses anciens amis du PS, avec les communistes car ancien trotskyste, et affiche une ambition débordante. Mais, me dira-t-on, il faut bien passer des accords, construire l’unité, éviter la marginalisation. L’unité ne se construit pas à n’importe quel prix, encore moins avec des gens qui ont pour objectif final votre mort.

José Fort

Tiré de son blog

Brèves Toutes les brèves

  • Quelle gauche reconstruire ?

    Décidément,
    Depuis des années, l’orientation du parti communiste tourne et retourne autour d’une seule question, la (...)

  • La fin des partis ?

    Suite de "tout change pour que rien ne change"
    Les partis politiques seraient donc dépassés... Ils seraient (...)

  • Un candidat PCF ?

    Il y a une circonscription où le PCF présente un candidat, au milieu des quelques cas de candidats PCF-FI, ou des (...)

  • Pierre Laurent, la dérive...

    Pierre Laurent vient de diffuser une lettre aux salariés de l’énergie pour se différencier du programme anti-nucléaire (...)

  • Fanon, les communistes...

    Des jeunes peuvent facilement découvrir cette magnifique chanson de Ferré "les anarchistes"... Ils n’auront jamais (...)

  • JLM, la mer et l’énergie...

    Le soutien à Jean-Luc Mélenchon doit avoir les yeux grands ouverts sur les risques d’une bataille personnelle qui se (...)

  • D’ou vient Macron....

    Centriste Année Voix %inscrits %exprimés Lecanuet 1965 3 777 119 13,06 % 15,57 % Poher 1969 5 268 651 17,85 % 23,31 (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).