Renforçons la lutte contre l’exploitation capitaliste et l’UE, pour une Europe des peuples, du socialisme ! Déclaration des partis communistes et ouvriers pour le développement de la lutte de la classe ouvrière et du peuple, à l’occasion des élections européennes

, par  communistes , popularité : 2%

Travailleurs, artisans, petits agriculteurs, femmes, jeunes, retraités

Nous, Partis Communistes et Ouvriers sous signés, vous adressons cette déclaration à l’occasion des élections au Parlement Européen de 2014.

La réalité montre que l’Union Européenne, le centre impérialiste européen, n’a jamais servi le bien-être du peuple travailleur. Il a toujours été l’instrument du grand capital européen pour augmenter ses profits et pour assurer son pouvoir.

Il ne peut pas être radicalement changé ni devenir "favorable au peuple". Encourager les espoirs d’un changement en faveur des peuples par un changement de président de la Commission est frauduleux.

L’intérêt des peuples c’est de lutter pour changer la situation, pour modifier le rapport des forces, en faveur d’une Europe du socialisme, qui garantira le droit au travail, les droits sociaux et la protection sociale, le revenu, l’avenir des travailleurs.

Nos partis défendent vos intérêts, les intérêts de la classe ouvrière, des couches populaires, des droits de la jeunesse.

Nous luttons contre le chômage, les mesures antipopulaires imposées par les gouvernements et l’Union Européenne pour réduire les salaires et les pensions, pour supprimer les emplois, les droits à la protection sociale, pour commercialiser la santé, l’éducation, l’aide sociale, détruire l’environnement, supprimer les droits et libertés démocratiques. Nous luttons contre l’UE, qui tente de surmonter la crise au détriment des peuples. Nous condamnons l’anticommunisme, la répression, la restriction des droits souverains.

Nos partis défendent :

- La lutte des travailleurs et des chômeurs pour un travail stable à temps plein.
- La défense des revenus populaires et l’augmentation des salaires et des pensions.
- Que la santé, l’éducation, l’aide sociale doivent être publiques et gratuites.
- Les droits démocratiques sur les lieux de travail, le Droit du Travail et le droit à la protection sociale.
- Les droits des travailleurs immigrés.
- Les aides aux petits et moyens agriculteurs.
- La protection fondamentale de l’environnement sacrifiée aux profits du grand capital.
- Nous dénonçons l’agressivité impérialiste contre les peuples, les guerres impérialistes et les interventions militaires. Nous luttons pour la paix, pour la fermeture de toutes les bases militaires États-Unis - OTAN, contre l’OTAN, contre le "Partenariat pour la paix" et l’Euro-armée, contre la participation aux guerres et aux interventions militaires.
- Nous luttons contre l’offensive de grande envergure menée et sans cesse amplifiée dans les conditions de la crise capitaliste de surproduction et de suraccumulation des capitaux.
- Nous sommes avec la classe ouvrière et les familles populaires qui subissent les conséquences dramatiques de la crise capitaliste qui a considérablement aggravé leurs conditions de vie.
- Nous soutenons en Europe de l’Est la lutte des peuples des États-membres, soumis aux conséquences douloureuses de l’adhésion de leur pays à l’UE.

Nous appelons la classe ouvrière, les peuples :

- A développer la lutte sur chaque problème concernant les milieux populaires, afin de renforcer leur résistance contre l’offensive du capital, contre les gouvernements et les partis qui servent ses intérêts.
- A renforcer leur lutte contre l’Union européenne, l’union du capital qui s’attaque aux droits des peuples.
- A soutenir par tous les moyens possibles les Partis Communistes et Ouvriers qui dénoncent l’Union européenne et sa stratégie lors de la bataille des élections au Parlement Européen le 25 mai 2014, à affaiblir les partis qui soutiennent l’Union européenne et sa ligne politique, qui défendent l’ "UE rue à sens unique" du capital.

Cela donnera plus de poids à la lutte du peuple dans toute l’Europe, les travailleurs lutteront à partir d’une position plus avantageuse.

L’UE n’est pas au service du peuple, l’UE sert les milliardaires, les super-riches, les intérêts des monopoles, à la concentration et la centralisation du capital et au renforcement de ses caractéristiques comme bloc économique, politique et militaire d’États impérialistes, opposé aux intérêts de la classe ouvrière et des couches populaires.

Il est dans l’intérêt des peuples de s’opposer aux tentatives de manipulation organisées par l’Union Européenne, ses institutions et les gouvernements et les parties qui soutiennent l’union impérialiste.

Ils nous promettent que l’UE peut protéger notre droit au travail, nous garantir les Droits du travail et à la protection sociale. Ils veulent faire croire au peuple qu’ils peuvent lui donner un meilleur niveau de vie. C’est un grossier mensonge !

Rappelons les faits ! Le nombre de chômeurs dans l’UE est de 30 millions, le sous-emploi et la pauvreté sont en expansion constante, l’avenir de la jeunesse est bradé.

Les droits fondamentaux des travailleurs et des couches populaires sont détruits. Les petits agriculteurs sont éliminés, les travailleurs indépendants sont étouffés par la concurrence des monopoles, l’inégalité et la discrimination contre les femmes s’intensifient. Les immigrants sont persécutés.

L’arsenal antipopulaire de l’UE est renforcé par de nouvelles mesures. Le "pacte de stabilité", le "renforcement de la gouvernance économique" et les autres instruments qui sont mis en place entrainent une situation douloureuse pour les peuples.

La "politique de sécurité et de défense commune" constitue une base dangereuse pour les guerres et les interventions, au service de l’agressivité impérialiste.

La force motrice de l’unification capitaliste ce sont les intérêts des monopoles européens, l’UE évolue constamment dans un sens réactionnaire au détriment des peuples.

Il est donc évident que ni l’union impérialiste, ni la Banque Centrale Européenne ne peuvent devenir favorable aux peuples, comme le prétendent les Europartis soutenant la stratégie de l’UE.

L’UE ne peut pas plus être promue comme "contrepoids" à l’OTAN et aux USA, comme divers partisans de cette alliance prédatrice le réclame.

Il coopère étroitement avec l’OTAN et les ÉTATS-UNIS contre les peuples, alors que la concurrence inter-impérialiste s’intensifie et est liée au contrôle des marchés, au partage du butin.

Les partis Communistes et Ouvriers signataires de cette déclaration :

constatent que l’offensive du capital est planifiée et concerne l’ensemble des États-membres, aussi bien que les autres États de l’Europe capitaliste en général. Sur cette base, il est nécessaire de renforcer la lutte commune des Partis Communistes et des peuples, de développer la solidarité avec la lutte des travailleurs de toute l’Europe et du monde entier.

Nous insistons sur le fait qu’il existe une autre voie de développement pour les peuples. La perspective d’une autre Europe, de la prospérité des peuples, du progrès social, des droits démocratiques, de la coopération sur la base de l’égalité, de la paix et du socialisme sont mis en évidence par les luttes ouvrières.

Nous croyons au droit de chaque peuple à choisir d’une manière souveraine la voie de son développement, y compris le droit de se libérer des entraves de l’UE et de l’OTAN, de tous les autres organismes impérialistes, dans le cadre de la lutte pour le développement de la voie socialiste.

Voilà la véritable réponse à la tentative concertée de tromper les peuples.

Voilà la véritable réponse en faveur du peuple au soi-disant "euroscepticisme" ainsi qu’au nationalisme, aux partis fascisto-nazis qui cherchent à exploiter l’agonie et les problèmes du peuple, afin de se renforcer comme fer de lance de la dictature des monopoles. Voilà la véritable réponse aux théories anti-historiques, réactionnaires qui assimilent le communisme avec le nazisme, à l’anticommunisme qui se propage avec elles et pour le système qui les nourrit.

Nous appelons la classe ouvrière, les peuples d’Europe à soutenir cette déclaration solennelle des Partis Communiste et Ouvriers.

Affaiblissons les forces qui appuient l’UE - Soutenons les Partis Communistes et Ouvriers en les renforçant.

Non à l’UE des monopoles, du capital et de la guerre !

Pour une Europe de la prospérité des peuples, de la paix, de la justice sociale et des droits démocratiques, du socialisme !

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).