Nouvelle étape de la lutte de classe Réflexions de la section de l’ouest biterrois.

, par  Christian Harquel , popularité : 2%

- Les sanctions pénales contre les syndicalistes en lutte, le démantèlement du code du travail sont les marques les plus récentes d’un changement dans la nature et le niveau de la lutte de classe.

- Désormais les gouvernements montent ouvertement en première ligne dans l’affrontement Capital/Travail. Ils le font en utilisant tout l’arsenal disponible de l’État.

- Des politiques économiques de plus en plus dures, dites d’austérité mais qui ne sont pas autre chose que des politiques de soutien à l’accumulation capitaliste.

- Des transferts massifs de richesses du travail vers le capital (CICE, aides fiscales, exonérations de "charges sociales", privatisations de services publics, mutuelles…).

- Des réformes qui durcissent les conditions d’exploitation des travailleurs (code du travail, UNEDIC, retraites…).

- Des mesures d’urgence et d’exception qui mettent la justice sous la tutelle du pouvoir.

- Des institutions qui passent par dessus le contrôle, l’assentiment des instances démocratiques et les votes des citoyens.

- Des dispositions liberticides qui autorisent sans contrôle la surveillance de masse de la population.

- Des interventions militaires au service des intérêts économiques des classes dirigeantes, encadrées par une organisation militaire (OTAN) véritable bras armé des impérialismes occidentaux.

- Une organisation des territoires livrés à l’appétit des banques et des multinationales.

- Une monnaie et un crédit à l’abri des choix politiques des peuples, directement au service des marchés financiers.
- Un intense matraquage idéologique relayé par des médias aux ordres des classes dirigeantes, utilisation de la peur : menaces terroristes, crises, extrême droite.

- Les guerres et l’arme fatale, le crash boursier, auquel on semble nous préparer, qui remettrait tout à plat, (« la société se trouve subitement ramenée à un état de barbarie momentanée », K Marx), en purgeant le capital du surplus de capitaux accumulés.

- A ce niveau d’affrontement, ce qui est recherché c’est l’anéantissement de toute opposition au système à commencer par la plus active et l’asservissement des peuples aux intérêts du Capital.

- Face à une telle situation la seule arme du camp du travail c’est son unité. Non pas un rassemblement des victimes du capital pour chercher à parer aux mauvais coups ou à gagner des positions dans les institutions.

- Mais un rassemblement sur les intérêts de classe du monde du travail, se donnant d’emblée comme objectifs la prise du pouvoir pour un changement de société et de classes dirigeantes.

- Le contenu du rassemblement doit s’attaquer à ce qui est au cœur du système d’exploitation et du pouvoir des classes dirigeantes, à savoir la fin du marché du travail capitaliste, la propriété des moyens de production, l’extorsion des richesses créées par les travailleurs.

- Les propositions alternatives aptes à reconstruire l’unité du salariat ne manquent pas : statut unique du travailleur, abolition de la propriété lucrative pour une propriété d’usage des travailleurs, cotisations sociales comme moyen de se réapproprier la totalité des richesses créées par le travail, nouvelle république populaire et sociale…

Reste à reconstruire sur cette base un parti communiste et son organisation. On est là, bien loin des magouilles d’appareils autour de l’élection présidentielle de 2017.

Christian Harquel, section de l’Ouest Biterrois.

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).