Elections européennes du 25 mai 2014

La victoire fracassante du Front national La colère froide des français !

, par  André Gerin , popularité : 3%

A force de ne pas obtenir de réponses à leurs attentes et de solutions à leurs difficultés, les Français ont fini par bousculer l’Establishment UMPS.

Ils ont le sentiment d’être bafoués et vivent l’angoisse au ventre. Avec la perte de l’identité de la France, ils ont l’impression d’une dépossession culturelle et morale de la Nation française. Ils estiment que l’avenir de nos enfants et des générations futures est hypothéqué. Ils en ont marre d’être pris pour des c… tout se fait sans eux et contre eux.

Il faut rappeler que le FN a été placé sous orbite par le PS et l’UMP depuis longtemps déjà. Ce sont eux qui ont mis aux oubliettes le « Non » au référendum du 29 mai 2005, en refusant le verdict des français à travers le traité le Lisbonne.

La classe politique a abandonné au FN la souveraineté nationale au profit de l’oligarchie financière. Petit-à-petit, toute solution nationale a été proscrite. De fait, le Front national a obtenu le quasi-monopole de la défense de la Nation française.

Dans les classes populaires qui subissent de plein fouet la mondialisation et les politiques européennes, le Front national a acquis l’image "du seul parti réellement antisystème".

Aujourd’hui, Marine Le Pen a opéré un tournant dangereux en intégrant les questions sociales dans son discours. Elle s’inscrit dans une perspective nationale-socialiste avec des propositions concrètes sur l’immigration et le protectionnisme. Elle donne ainsi une apparence présentable de l’extrême-droite.

Dans ces conditions, la France paye le prix fort du refus de sortir de la zone euro. La monnaie unique est devenue un dogme. Tous ceux qui forment le doux rêve de refonder l’Europe vont se heurter au corset de fer des traités de Lisbonne, de Maastricht et de l’OMC.

Va-t-on enfin relever le défi du FN ? C’est la question qui est posée au Parti communiste français pour sortir de l’impasse dans laquelle il s’est fourvoyé avec Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche.

L’histoire de ces 30 dernières années dresse un bilan sans pitié. L’onde de choc suite aux résultats du FN est tout sauf une surprise. Le pire est devant nous. Si l’indifférence au malheur de notre peuple se poursuit comme si de rien n’était, gare au boomerang !

Un boulevard est ouvert au FN pour 2017 !

André Gerin

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).