36ème congrès : Quel parti communiste ?

La farce et le fromage

, par  Clara Gimenez , popularité : 3%

Après les réunions de cellules sur les textes du Congrès, après la conférence de section, après la conférence départementale, à 17 ans j’ai été déléguée au Congrès par les camarades de la fédération de l’Hérault.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, ceci dit, le texte -ne serait ce que le titre- donnait un aperçu de l’ambition « révolutionnaire » de nos dirigeants nationaux. 

Les débats sur le texte n’ont pas été à la hauteur selon moi, de longs débats sur l’écologie et sur le féminisme, en sachant que certaines questions ne seraient pas tranchées là. Mais lorsqu’il s’agit de parler de PCF, c’est plus complexe, le fond du texte étant orienté dans un sens bien particulier, il était en effet compliqué d’avancer d’autres réflexions, je pense notamment au socialisme considéré au même titre que le léninisme comme ringard et inutile...

Le Front de Gauche a par contre suscité le débat, certains camarades demandant que le refus de l’adhésion directe soit inscrit dans le texte, le chevalier Pierre Laurent a volé au secours de Jean Luc Mélenchon et ses amis, en disant que ça n’arriverait pas, que cette peur était oubliée, qu’il était inutile de l’écrire dans le texte. Pourquoi ? Je ne sais pas, mais c’est inquiétant. 

En ce qui concerne les statuts, la commission s’est efforcée de laisser le texte comme il avait été proposé aux communistes. Les statuts tels qu’ils sont ne permettent pas de faire du PCF un parti de masse, implanté dans tous les lieux de vies, de travail ou d’études, les cellules n’auront plus de financement (avec la règles des 3/3), comment à ce compte là -et c’était le sens de mon intervention- pouvons nous éditer un journal de cellule, un tract spécifique à une question locale... ? Là dessus aussi, le chevalier Pierre Laurent, a volé au secours des financements par tiers.... 

Ceci étant dit, je vais quand même saluer deux choses dans ce Congrès. D’abord l’accueil de camarades des entreprises en lutte et de l’international (Palestine, Brésil, etc...), et notamment l’universitaire malien qui a permis de clarifier la vision que nous avons de la situation au Mali, mais aussi notre position, jusqu’à présent peu claire.

Deuxième élément positif, la liste commune pour le Conseil National qui permet un petite -mais c’est mieux que rien- représentation des communistes qui se sont exprimés contre la base commune et pour un texte alternatif.

En tant que « communiste de nouvelle génération », pour moi ce Congrès n’était pas le congrès du parti communiste français, organisation révolutionnaire, de masse, prête à arracher le pouvoir à la bourgeoisie.

A titre personnel, je n’ai pas rallumé les étoiles, j’aurai préféré rallumer les faucilles et les marteaux. Si les journalistes ont fait de la suppression de la faucille et du marteau sur la carte d’adhérent l’élément majeur du Congrès, c’est faux, cependant c’est une question qu’il nous faut aborder.

Pierre Laurent ayant exprimé sa position en méprisant les communistes attachés à ce symbole. Je ne dois pas être une communiste de nouvelle génération, j’aimais bien le communisme d’ancienne génération où on parlait de socialisme, de conscience de classe, de luttes des classes, de révolution, de faucilles et de marteaux, de fonctionnement et de renforcement des cellules. On ne faisait pas qu’en parler, d’après ce que je sais... 

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).