1944, la faucille et le marteau - et en 1935 aussi...

, par  Luc Capievic , popularité : 2%

La suppression de ce symbole de l’histoire communiste sur la carte du PCF a été décidée par P. Laurent, sans débat ni vote à quelconque échelon.

C’est un crachat sur les tombes des communistes, celles des résistants communistes en particulier.

A la fin du congrès, interrogé sur la suppression du célèbre logo, face aux médias, un Laurent volontaire requinqué par sa reconduction à "100%", sort de sa poche le document imparable, qui va clore cette polémique hors de tout bon sens.

Qu’est-ce donc ? C’est une carte d’adhérent du PCF de 1944.

Gros plan. Recto, verso, pas la moindre faucille, pas même un petit marteau. Alors si déjà en 1944 on n’en trouve pas trace !

Vous êtes convaincus ?

NON !

Comment, la date vous interroge ?

Vous doutez qu’un parti démantelé par la répression en 39-40, sous le coup du décret-loi (Albert Sérol SFIO) du 10 avril 1940 prévoyant la peine de mort pour propagande communiste, un parti clandestin où toutes les structures traditionnelles, cellules, rayons ont disparu... avec dorénavant un fonctionnement étanche en triangle... etc

Bref on a du mal à croire que Frachon et Duclos se préoccupent fin 43 de faire imprimer les carte de 1944 (...).

Je m’en suis ouvert à quelqu’un qui a vécu toute cette histoire : ma mère, 89 ans, résistante communiste dès 1940. Médaillée.

Interloquée par l’idée même qu’on puisse parler de cartes PCF pendant l’occupation, elle a simplement dit "mais rappelez vous que Paris a été libéré en août 44 !"

Ensuite elle est allée chercher une boîte, a extrait d’une épaisse liasse sa carte du PCF de 1945 (et celle de mon père) avec au verso une faucille et un marteau dans une étoile.

PS : Si un camarade a dans ses archives familiales une carte de 1944 qu’il le fasse savoir.

* A lire les avis de lecteurs de l’Huma sur ce sujet ; le moins que l’on puisse dire c’est que très majoritairement ça ne passe pas du tout !
http://www.humanite.fr/politique/la-faucille-le-marteau-et-les-archeo-media-514874?page=4


A verser au dossier, cette carte de 1935 sur la couverture de laquelle il n’y avait pas de faucille ni de marteau, mais par contre il y en avait sur chaque timbre... hebdomadaire ! Cette carte provient d’un ancien adhérent qui a lui aussi cherché dans ses archives et qui l’a rendu publique sur le site Bellaciao.fr.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).