Jeremy Cronin : « Il y a une sympathie des BRICS pour la Grèce » Secrétaire général adjoint du Parti communiste sud-africain, membre de la direction de l’ANC, ministre de la Fonction publique

, par  communistes , popularité : 4%
JPEG -

Secrétaire général adjoint du Parti communiste sud-africain, membre de la direction de l’ANC, ministre de la Fonction publique et fervent défenseur des coopérations Sud-Sud, Jeremy Cronin revient pour l’Humanité sur l’austérité imposée aux Grecs.

La nouvelle banque de développement des BRICS a-t-elle formellement offert son appui à la Grèce ?

Jeremy Cronin : Avant le référendum grec, il était question que la banque BRICS nouvellement lancée puisse fournir une source alternative de financement. Pour autant que je sache, cette question n’a jamais été soulevée formellement par les BRICS ni, individuellement, par l’un des partenaires. Il y a certainement de la sympathie pour la Grèce de la part des partenaires du BRICS, c’est une motivation clé pour leur implication et pour que cette banque de développement puisse à terme permettre aux partenaires et à des pays tiers d’échapper à la mainmise des institutions de Bretton Woods et des oligopoles financiers impérialistes. Cependant, nous ne devrions pas exagérer la capacité d’une institution unique, de création très récente.

La Grèce peut-elle encore trouver des appuis hors d’Europe pour desserrer l’étau des diktats européens et de l’ajustement structurel imposé par le FMI ?

Jeremy Cronin : À bien des égards, la réalité actuelle de l’UE reflète la réalité mondiale, avec des économies du centre (l’Allemagne en particulier), des économies semi-périphériques (la Grèce, l’Irlande), et des périphéries (une grande partie de l’Europe de l’Est). Cela souligne la nécessité d’une solidarité mondiale anti-capitaliste et d’une défense de la souveraineté nationale et démocratique. La complicité des sociaux-démocrates allemands (et d’autres formations européennes de centre-gauche) dans le soutien au plan d’austérité grec est très instructive, comme l’est, d’ailleurs, la responsabilité historique du PASOK pour une grande part de la crise actuelle.

Comment la crise des dettes souveraines en Europe est-elle vue depuis les pays du Sud ?

Jeremy Cronin : Tout d’abord, à regarder la situation grecque du point de vue du Sud, clairement, un plan B était et reste la seule voie de sortie, même si de tels choix peuvent s’avérer difficiles. Notre lecture est que le paquet d’austérité imposé à la Grèce est davantage dicté par des motifs politiques que par des impératifs économiques. Toute tentative de tracer une voie nationale relativement souveraine fondée sur un mandat démocratique doit être punie comme un avertissement pré-électoral en Espagne, en Italie, au Portugal, en Irlande et partout où agissent des formations politiques anti-capitalistes. Je suspecte que ce soit la raison pour laquelle le FMI a pris une position plus économique et moins politique a clairement indiqué que l’arrangement actuel n’était pas durable.

Voir en ligne : Dans l’Humanité

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).