Ma réaction suite au massacre au siège de Charlie Hebdo

Il faut un big bang politique Nos enfants : des talibans français ?

, par  André Gerin , popularité : 1%

Dans l’horreur et la stupeur, nous constatons que la France se découvre des ennemis intérieurs. En ce qui me concerne, je les appelle les Talibans Français.

N’a-t-on pas sous-estimé la menace qui planait depuis de nombreuses années sur Charlie Hebdo au vu du massacre du 7 janvier dernier ? C’est une véritable guerre qui vient de se produire. Ce sont, notre mode de vie, notre art de vivre et ce qu’il y a de meilleur en France, qui en étaient les cibles. Notre héritage du siècle des Lumières.

Face à cette guerre, il faut un sursaut national pour défendre l’identité de la France. Il faut urgemment engager le combat républicain face à ces fanatiques de l’Islam qui préfèrent l’obscurantisme, la sauvagerie, la barbarie et sèment la terreur pour imposer la peur.

Après le 7 janvier 2015, plus rien ne devrait être comme avant. J’attends de la classe politique qu’elle opère un véritable big-bang, qu’elle fasse son examen de conscience sur les 40 années qui viennent de s’écouler. Il est clair que notre logiciel politique, à gauche comme à droite, se résume par l’enfermement d’une vie partisane devenue obsolète. J’assume volontiers d’être un apprenti sorcier en disant cela. 40 ans d’angélisme, d’accommodements, de complaisance, d’indifférence, voire d’autocensure, ça suffit !

Pendant ce temps, des enfants français deviennent les assassins de notre liberté et de nos valeurs républicaines et laïques.

Après ces 3 jours de deuil national, la classe politique a l’interdiction de reprendre ses mauvaises habitudes, ce en quoi je m’explique : Ensemble, il nous faut parler de l’Islam avec les Français pour dire notre vérité. Nous savons tous que deux islams s’opposent : l’islam de paix et l’islam de guerre. Comme l’affirme Claude Levi-Strauss : « Nous sommes contaminés par l’intolérance islamique ».

Aujourd’hui, la gauche et la droite doivent arrêter de se renvoyer la patate chaude. C’est dans ce moment traumatique qu’il nous faut répondre à notre peuple. (Aucune analyse politique sérieuse n’a été réalisée lors des émeutes de 2005 qui ont duré 3 semaines alors que des centaines de symboles de la république ont été attaqués ou incendiés !)

Aussi, et pour aller dans ce sens, j’adhère à l’idée que l’ensemble de l’échantillon politique mette toutes ses forces en commun pour combattre l’antisémitisme et les racismes, et ce, main dans la main. Lorsque je dis « les racismes », je parle bien évidemment du racisme anti-arabe, antimusulman mais aussi anti-blanc et anti France. Oui, je le répète pour ceux qui n’auraient pas assimilé, j’évoque aussi le racisme anti-blanc et anti France !

Pourquoi cette réalité est-elle taboue dans la classe politique ? Je ne comprends pas cette défausse et cette forme de cécité.

Nous devrions réaliser un diagnostic partagé quant à la gangrène qui subsiste dans certains territoires, avec une connivence de fait, entre les trafiquants de drogue et les fondamentalistes qui pourrissent la vie de nos gamins.

Les gouvernements successifs ont renoncé à combattre le mal à la racine. On peut le constater dans l’effervescence des banlieues. Le phénomène criminel est devenu social et exponentiel.

Avec le djihad en Syrie, j’ai la nette impression que l’on découvre l’eau chaude car depuis les années 1990, nous avons fermé les yeux sur l’endoctrinement de certains ados qui publiquement, viennent contester les cours d’histoire et de sciences naturelles dans les collèges. Je sais aussi que dans certains quartiers, la charia est belle est bien installée. Des jeunes filles qui souhaitent vivre à l’occidentale sont harcelées. Elles sont empêchées de sport au collège et menacées lorsqu’elles se rendent au planning familial.

Il y a certainement plusieurs dizaines de « Mérah » dans notre pays, voire des cellules dormantes, l’a-t-on mesuré ? Je tiens à rappeler également que 2 jeunes de Vénissieux se sont retrouvés à Guantanamo. Ils ont fait partie de plus de 1000 jeunes français avant le 11 septembre qui sont passés par les camps d’Al Qaïda. Je ne veux même pas aborder le sujet du voile intégral provoquant des conflits presque quotidiens dans certains hôpitaux et services publics.

Oui, les français de confession musulmane sont victime d’amalgames. C’est une souffrance de fait. C’est pourquoi nous devons tous nous retrouver dans la rue pour manifester ensemble, pour exprimer la colère et le dégoût que nous inspirent ces fondamentalistes. L’islam spirituel et de paix doit être défendu, en rejetant, en se démarquant de ces minorités d’intégristes et en refusant leur mentalité guerrière qui porte un tort considérable à l’ensemble des populations.

Je propose la mise en place d’un Conseil national de lutte contre le terrorisme, auprès du Président de la République, du gouvernement, en lien avec les 2 assemblées, et le conseil économique et social. Un organe instauré dans le même esprit que le conseil national de la Résistance. Une instance qui transcende les clivages politiques. Toutes les forces politiques doivent y être associées. La priorité étant de respecter le vote des français et d’arrêter de victimiser et de diaboliser le FN.

C’est la République qui nous appelle. Les français l’expriment avec force depuis ce mercredi 7 janvier 2015.

Pour ma part, la classe politique ne peut plus faire chacun pour soi. Ce serait fatal.

André Gerin

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).