EXCLUSIF – Pierre Laurent confie ses projets pour 2017

, par  lepcf.fr , popularité : 8%

Quand la direction du PCF a engagé le débat sur les primaires au conseil national, elle n’a pas réussi à le faire valider... aucune décision n’avait été prise. Pïerre Laurent a quand même décidé de s’y engager, et d’engager le PCF avec lui...

Et alors que tout indique que le sujet met les communistes en colère, qu’ils refusent de se voir appeler à voter socialiste au premier tour des présidentielles, fut-ce pour un socialiste dit "de gauche", Pierre Laurent continue et va encore plus loin avec cette interview dans Valeurs Actuelles. Et c’est dans ce le journal issu de "l’information boursière" (sic !) [1] qu’il annonce qu’il est inutile d’avoir un candidat du PCF !

Pam

Coulisses. Le secrétaire général du Parti Communiste a reçu Valeurs Actuelles dans son bureau, au siège historique du parti, place du Colonel Fabien dans le XIXème arrondissement de Paris. Quelques jours après la sortie de 99% (Ed. du Cherche midi), Pierre Laurent a dévoilé les principales orientations du parti pour l’année à venir, et ses ambitions pour 2017. Récit.

« Nuit Debout va aller grandissant »

JPEG - 38.6 ko

C’est un homme déterminé qui reçoit Valeurs Actuelles ce mercredi matin. Le potentiel candidat à l’élection présidentielle, qui s’est déjà déclaré favorable à l’idée d’une primaire, regarde avec intérêt l’actualité du mouvement "Nuit Debout" : « je crois qu’il y a un tel divorce entre la politique (…) et la très grande masse des citoyens que la situation est devenue insupportable du point de vue démocratique » dénonce le communiste, qui prévoit que « ce mouvement va aller grandissant (…) il y a des millions de gens qui ne se reconnaissent pas dans le scénario politique qu’on tente de leur imposer et qui ne souhaitent pas se trouver avec Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Hollande. De millions de gens cherchent une autre voie » ajoute-t-il.

Prêt à s’allier avec les frondeurs du PS… avec qui il « travaille déjà en permanence »

Le secrétaire général du PCF a révélé à Valeurs Actuelles qu’il ne serait pas contre construire une nouvelle alliance avec… les frondeurs du PS : « Il y a dans toutes les familles de la gauche aujourd’hui des gens qui ne se reconnaissent plus dans la politique gouvernementale actuelle » explique Pierre Laurent, qui ajoute : « je considère ces forces socialistes qui s’élèvent contre la politique de François Hollande comme des partenaires potentiels avec lesquels je veux reconstruire une gauche nouvelle.  » Et lorsque sont évoqués les noms de la sénatrice de Paris, Marie-Noëlle Lienemann, ou Gérard Filoche, deux figures emblématiques de la "gauche de la gauche" du PS, la réponse est claire : « ceux-là font partie des personnalités avec lesquelles je discute beaucoup et avec lesquelles je travaille en permanence » explique Pierre Laurent, qui concède que « nous sommes nombreux dans cet espace politique-là. Si nous ne voulons pas nous-même tomber dans la force des égos, nous devons trouver la force de privilégier dans un premier temps la construction d’un projet commun. »

Vers une alliance PCF/PS ?

Un "projet commun" ? Le leader du PCF estime que « nous aurons à décider avec les citoyens, que nous pourrions impliquer dans une primaire citoyenne, lequel d’entre nous est le mieux à même d’incarner cette démarche ». Réponse plus surprenante : Pierre Laurent ne privilégie pas une candidature communiste ! « L’option que nous privilégions n’est pas la candidature communiste… ça ne veut pas dire qu’un communiste ne pourrait pas concourir dans une primaire citoyenne ! Mais si les communistes proposaient le nom d’un communiste, ce serait pour être au service d’une construction commune et plus large que le seul PCF. ».

La "consultation citoyenne" des communistes

Pour comprendre les aspirations et revendications des citoyens, le PCF compte « lancer une grande consultation citoyenne à l’aide d’un questionnaire » dont l’objectif est « qu’elle soit remplie par 500.000 personnes. C’est une conversation politique populaire d’une ampleur inégalée. On proposera un questionnaire sur les marchés, en porte à porte, dans des assemblées publiques, individuellement. Ce questionnaire comportera des questions ouvertes et fermées. »

Jean-Luc Mélenchon, à couteaux tirés

« J’ai regretté la décision de Jean-Luc Mélenchon de déclarer une candidature en solitaire » commente pudiquement Pierre Laurent à propos de son principal challenger à l’extrême-gauche, qui ajoute que « la logique présidentialiste pousse à ce type de démarches. Il faut faire de 2017 une élection au service d’une construction majoritaire, qui ne peut pas s’incarner sur un mode ultra-personnalisé. ». Pierre Laurent lance également un appel : « j’invite Jean-Luc Mélenchon à revenir avec nous dans le travail de construction d’une candidature citoyenne portée par un socle de forces larges et diversifiées. ».

Le divorce est consommé avec le chef de l’État et le Premier ministre

Entre les communistes et le chef de l’État, la rupture semble définitivement actée. Lorsqu’on demande au secrétaire général du PCF son sentiment après les cinq années de quinquennat Hollande, il répond sans fioritures : « je ressens de la colère devant le gâchis des énergies populaires et citoyennes qui s’étaient mobilisées (…) c’est un sentiment de colère devant le discrédit que ce quinquennat vient de jeter aux yeux de millions de gens sur la gauche. ». La charge est frontale aussi contre le Premier ministre : « Manuel Valls privilégie le débat identitaire sur le débat social. Cela favorise la progression des idées d’extrême-droite ». Quant à la prestation de François Hollande demain soir 14 avril sur France 2, Pierre Laurent n’est guère optimiste : « l’émission présidentielle va une nouvelle fois ressemble à cet exercice de pédagogie ratée du Président de la République » et Pierre Laurent de conclure : « l’Elysée ne mesure pas à quel point la rupture qui s’est créée est maintenant devenue irréversible. François Hollande est isolé, c’est un homme seul sans soutien populaire (…) Le pouvoir présidentiel est nu et va à la défaite assurée. ».

Voir en ligne : Un dirigeant du PCF dans Valeur Actuelles...

[1Valeurs Actuelles se situe à droite sur l’échiquier politique, avec une ligne éditoriale généralement libérale-conservatrice, dixit wikipedia... C’est celui qu’a donc choisi Pierre Laurent pour faire un bras d’honneur aux communistes.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).