Au sujet du Sri Lanka. Qui sont les communistes ?

, par  Jean-Pierre Page , popularité : 3%

Cette alerte sur un pays que nous connaissons mal est certainement utile. Elle confirme qu’en l’absence d’un mouvement communiste international, on peut se trouver dans la confusion totale sur l’appréciation d’une situation politique.

pam

Bonsoir, certains amis et camarades croient voir dans les défilés du parti JVP au Sri Lanka (dont la branche syndicale est affiliée à la FSM) des manifestations anti-impérialistes parce qu’on on y remarque de nombreux drapeaux rouges, les portraits de Marx, Engels, Lénine. La réalité est bien différente et j’ai dans plusieurs articles sur le Sri Lanka publiés depuis plusieurs années dans La Pensée Libre ou le Grand soir montré qu’en fait les références marxistes léninistes de ce parti sont des artifices que le JVP utilise pour masquer ses compromissions avec les partis de droite libéraux et pro-occidentaux comme UNP, SJB, les bouddhistes chauvins, le TNA (ex facade du groupe séparatiste des Tigres du LTTE) tout comme avec les Ambassades des Etats-Unis ou celles de l’UE, du Canada, de G.B, ou d’Australie.

Affirmer que le JVP serait une force communiste est inexact et ridicule quand l’on connait un tant soit peu ce pays, ce que je peux prétendre pour y avoir vécu près de quinze années. Ce dernier d’ailleurs continue à se proclamer République Socialiste et démocratique du Sri Lanka et fût un des fondateurs du Mouvement des Non Alignés. Pour autant, le JVP n’a pas pour programme le socialisme mais plutôt un programme "fourre-tout" sur lequel se retrouve nombre d’ONG, sa base sociale est pour l’essentiel caractérisée par les classes moyennes urbaines. Son influence électorale est de 3,8% et son nombre d’élus de 3 sur 225 parlementaires.

Cette mise au point que je veux faire ici ne saurait signifier de ma part un quelconque soutien au président libéral et pro occidental Gotabaya Rajapaksa et son entourage de politiciens corrompus sur lesquels les occidentaux et le FMI exercent tantôt des pressions , tantôt ménagent et cela d’autant que le Président lui même est d’origine nord américaine. Ainsi il garde de fortes attaches à travers sa famille avec les USA.

Ainsi, la grave crise politique, monétaire, alimentaire et économique SriLankaise marqué par des mobilisations et par des violences fait l’objet de commentaires et de photos dans des publications progressistes, trotskistes, communistes ou d’ONG. Cela se fait le plus souvent par ignorance pour certains et pour d’autres avec des objectifs politiques précis évidents, les mêmes d’ailleurs que l’on a pu trouver dans différentes périodes face à des guerres comme celles en Syrie ou en Libye. Ensemble, les mêmes pensent voir là les prémisses d’un vaste mouvement social radical voir d’une révolution.

En fait il s’agit de tout autre chose, qui a toutes les caractéristiques d’une révolution de couleur sur le modèle Maïdan et qui partant de revendications sociales légitimes est maintenant dévoyé vers un changement de régime en faveur de la droite. Le seul fait que Victoria Nuland instigatrice et organisatrice du coup d’état en Ukraine se soit retrouvé à Colombo avant le début des évènements actuels est particulièrement significatif. De la même manière qu’à Kiev l’on a fait usage des groupes néo-nazis, à Colombo cela se fait à travers un mouvement qui réunit plusieurs groupes paramilitaires sous le nom de "black helmets" auquel d’ailleurs le JVP est associé. avec les forces d’un parti bouddhiste chauvin et quelques groupuscules trotskistes. Ils sont à l’origine des violences, incendies de résidences, vandalisme, etc..

En fait de quoi s’agit- il ? Pour Washington, il s’agit de mettre en place au Sri Lanka une plate forme stratégique offensive à partir de différents d’accords militaires(SOFA, MCC, AXA)s’inscrivent dans une conflictualité militaire permanente contre la Chine dont l’AUKUS, la Quad et l’élargissement des prérogatives de l’OTAN sont les preuves les plus manifestes. Jusqu’à ce jour la forte mobilisation populaire de ces dernières années en faveur du respect de la souveraineté du pays ont mis en échec ces projets. Il est d’ailleurs remarquable que le JVP et la droite ont toujours refusé d’agir en ce sens. Pour mémoire je rappelle que le port de Trincomalee au nord du pays dispose des installations en eaux profondes les plus importantes de toute l’Asie du Sud Est et qu’elles sont convoités depuis longtemps par la 7e flotte des Etats-Unis. Le JVP et la droite sri lankaise soutiennent ces objectifs de l’impérialisme qui confirment si il le fallait que la 3e guerre mondiale a commencé en Asie. On aurait donc du mal à trouver le JVP manifestant devant l’Ambassade des Etats-Unis ou a mettre en cause celle-ci, ce qui n’est pas le cas des partis traditionnels de la "gauche" comme le PC, le LSSP, le MEP,etc..une alliance de 11 partis progressistes.

En document attaché vous trouverez un compte rendu avec photos de la rencontre de l’Ambassadrice des USA à Colombo avec la direction du JVP au siège de ce parti. Un tel évènement est sans précédent dans la vie politique Sri Lankaise et légitime totalement le JVP comme interlocuteur officiel des USA. Certes cela est le cas depuis longtemps, mais jamais cela s’était fait aussi ostensiblement. Je précise que les USA et le FMI soutiennent sans réserve le retour de la droite à la tête du gouvernement avec la nomination du conservateur Ranil Wickramasinghe( membre éminent de la Société du Mont Pèlerin fondée par Milton Friedman, Hajek, Karl Popper) comme nouveau première ministre. Depuis de nombreuses années le JVP reçoit d’importants financements et aides matérielles de la part de l’Ambassade des USA à travers US-Aid- le NED-CIA, et la Fondation Soros très active au Sri Lanka.. Cette réalité est bien connu à Colombo, mais très peu en Europe ou en Amérique Nord ou de nombreux militants de "gauche" réagissent par rapport à ces évènements plus émotionnellement que rationnellement c’est-à-dire sans une analyse politique s’appuyant sur des faits réels.

D’ailleurs, je constate que dans le passé souvent les mêmes apportaient leur solidarité aux terroristes/séparatistes des Tigres du LTTE. C’est tout dire !

Fraternellement, Jean-Pierre Page

AKD secrétaire général du JVP rencontre avec l’Ambassadeur US

Voir en ligne : publié par Jean-Pierre Page sur facebook

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).