Allemagne : victoire électorale pour les banques et les monopoles

, par  Gudrun Stelmaszewski , popularité : 4%

Victoire électorale pour les banques et les monopoles

Le président du DKP, Patrick Köbele, estime : « Quelles que soient les coalitions que les partis d’Union [CDU/CSU] formeront, cela sera pareil – pour les allemands ici, il n’y aura pas de grands changements : les interventions de la Bundeswehr [Armée fédérale] seront poursuivies. Le prochain sauvetage des banques sera adopté par l’UE. Et elle va commencer la prochaine expédition criminelle sociale pour consolider la position dirigeante des banques et monopoles allemands sur le dos des salariés dans ce pays et en Europe ».

Les résultats des élections pour le Bundestag reflètent le taux de conscience de la population travailleuse sous les rapports de forces actuels, ce qui explique pourquoi de grandes parties de la classe ouvrière ont donné leur voix aux partis qui manifestent une politique de guerre, de dégradation des conditions sociales et démocratiques. L’opinion que « l’Allemagne » ferait bonne figure contrairement aux autres pays de l’UE s’est propagée – aussi parce que la peur de la déchéance sociale a été attisée.

Mais le président du DKP attire l’attention sur le fait qu’il faudrait observer les contradictions : « Si d’un côté les partis d’Union gagnent les élections, mais de l’autre 74% des électeurs de la CDU, selon Infratest, sont aussi pour un RMI [qui n’existe pas en Allemagne, sauf quelques accords syndicaux], cela laisse penser qu’il existe des accrocs dans le spectre des électeurs de la CDU qui sont finalement des signes clairs de la lutte de classes ». Dans ce sens, il s’agira de mettre en valeur les intérêts directs de la classe travailleuse, dans les luttes extraparlementaires, mais aussi dans les luttes électorales en 2014, pour se défendre aussi fermement que possible contre les prochaines attaques du capital. L’entrée du parti « Die Linke » au parlement pourrait y apporter sa contribution.

Vue les bons résultats de la force réactionnaire « Alternative für Deutschland » [Alternative pour l’Allemagne], Patrick Köbele se réjouit encore une fois de la décision de la direction du DKP de participer aux élections européennes en 2014 : « Si un parti nouvellement recruté, qui sert les émotions nationalistes et racistes, a reçu presque 5% des voix, il est plus nécessaire que jamais qu’un parti communiste se porte candidat, associant son NON à l’UE des banques et des monopoles à son NON au racisme et nationalisme. Car une chose est claire : la résistance contre l’UE n’a de bonnes chances de réussir, que si les salariés d’Allemagne cherchent l’alliance avec les salariés de ces pays qui sont poussés dans la précarité par les dictées de la Troïka de l’UE ».

Patrick Köbele remercie expressément les cinq candidat(e)s du DKP de Heidenheim, Brandebourg et Berlin, mais aussi les camarades qui ont soutenu avec beaucoup d’engagement la campagne électorale. Ils ont apporté leur contribution pour manifester le mot d’ordre « Choisissez le chemin de la résistance ! ». C’est celui-là qu’il faudrait suivre.

Voir en ligne : traduction par le CCEP/RCC de l’article du DKP

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).