A quoi sert « la confusion » ? Que chacun prenne ses responsabilités par Danielle Bleitrach

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 2%

Samedi le mouvement d’extrême droite Troisième voie a manifesté avec des partisans de Bachar El-Assad. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Paris « contre tous les impérialismes » à l’appel du mouvement d’extrême droite radicale, formant un cortège où se trouvaient également quelques dizaines de partisans du président syrien Bachar El-Assad.

Les manifestants, dont beaucoup avaient le crâne rasé, ont marché derrière les portraits des présidents Bachar El-Assad, Alexandre Loukachenko (Bélarus), Vladimir Poutine (Russie), Hugo Chavez (Venezuela) et du nationaliste serbe Draza Mihailovic (1893-1946), avec pour banderole : « Les héros du peuple sont immortels ».

« La France aux Français, la Syrie aux Syriens, le Québec aux Québecois », « Ni gauche, ni droite, troisième voie », « socialo-jihadiste, américano-salafiste, pas de soutien aux terroristes », « Il y en marre des USA et du Qatar, il y en marre de la gauche caviar », ont scandé les manifestants qui ont marché de l’Odéon au Panthéon.

« Nous voulons une France Française, dans une Europe européenne », lisait-on sur un tract de la « Nouvelle droite populaire » distribué pendant la manifestation « nationaliste unitaire ».

A quoi sert une telle manifestation sinon à affaiblir le camp de la paix, les communistes, l’extrême-gauche, en créant l’idée d’une identité entre eux et les néo-nazis ?

J’aimerais bien savoir ce qu’un Chavez penserait de tels groupies au crâne rasé ou encore Poutine, qui en ce moment fête la victoire de Stalingrad et propose un projet de résolution à l’ONU visant à éradiquer ce type de mouvement. Qui a intérêt à faire de Chavez, qui a étendu les libertés publiques, inventé des formes de participation nouvelles pour un peuple qui était jusqu’ici complètement méprisé et manipulé, et qui est allé à maintes reprises devant son peuple dans des élections que tout le monde considère comme exemplaires, l’équivalent de Bachar El-Assad ou du président iranien ?

Ce travail de confusion et d’affaiblissement des combats des communistes et des progressistes, de tous ceux qui défendent la paix et des solutions négociées, avec les fascistes, se fait au profit exclusif des forces impérialistes qui véhiculent la guerre avec le soutien de bandes de voyous brutaux et haineux. C’est le même travail de confusion qui est systématiquement fait sur internet, soit par des sites qui affichent leurs choix sous le portrait de Chavez, de Fidel Castro, comme Egalité et Réconciliation et bien d’autres, soit comme le réseau Voltaire, mondialisation.ca qui se sont fait la spécialité d’une information qui mêle les genres, soit le site de Michel Collon qui flirte en eaux troubles, soit des sites plus « naïfs » comme Le Grand soir ou Bellaciao qui publient les mêmes auteurs que les précédents. Avec des personnalités qui jouent les passerelles comme Étienne Chouard et Bricmont.

Résultat, désormais tous les combats en faveur de la paix, contre les interventions de l’OTAN, sont plus ou moins vérolés et perdent en crédibilité politique. C’est un véritable travail de sape qui relaie les mensonges médiatiques les plus éhontés (comme ceux d’El Païs ou du Monde). Parce que dans le fond, la presse occidentale qui s’est fait une spécialité de relayer les nouvelles produites dans des officines de la CIA, disent exactement la même chose que ces cranes rasés : les progressistes qui défendent leurs peuples et leurs ressources ne sont que de nouveaux Hitler, des dictateurs. La démocratie est dans le camp de l’impérialisme et de l’OTAN.

Le drame est que des communistes longtemps oppositionnels à l’actuelle direction se sont laissés gagner par cette lèpre, ils en adoptent les outrances gauchistes… Et sans approuver les néonazis ils ne voient pas le danger…

Voici maintenant des années que je tente d’alerter les communistes, les progressistes, les gens épris de paix, il faut marquer les camps. Plus que jamais nous avons besoin d’un mouvement de la paix, d’une dénonciation de l’impérialisme qui asphyxie les peuples et fait le bonheur des marchands d’armes. Ce qui se passe en France est caractéristique, la situation économique devient dramatique, le chômage s’étend, non seulement dans les grandes entreprises comme PSA, Arcélor Mittal, Goodyear mais partout… la vie des salariés se durcit, les services publics sont démantelés… En partant d’une intervention au Mali qui apparaît comme légitime, et à laquelle il était difficile de s’opposer ; il est choisi de poursuivre l’entreprise guerrière au-delà, y compris de l’Afrique… Un travail d’éclaircissement des enjeux et de la nature réelle des expériences d’intervention devait être faite, mais il a été préféré un discours absurde qui créait une équivalence entre l’opération libyenne et malienne. Un appui inconsidéré à des troupes de bandits qui font le malheur des peuples musulmans et sont les soldats de fortune de gouvernements despotiques et fondamentalistes.

Alors interrogez-vous : à quoi sert cette manifestation grotesque de crânes rasés ? A quoi servent les délires sur internet ? Le simulacre de Révolution a toujours été le propre du nazisme… pour mieux maintenir en place le capital, chercher des boucs émissaires… les offrir à la colère des peuples comme cela se passe déjà en Grèce et dans d’autres lieux en Europe…

Que chacun prenne ses responsabilités…

Danielle Bleitrach

Voir en ligne : Sur le blog de Danielle Bleitrach, histoire et société

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).