Retraite minimale de 1000 € par mois ? C’est déjà inscrit dans la loi de 2003 !...

C’est l’un des arguments du gouvernement pour affirmer que la retraite par point améliore la situation des plus précaires : introduire une retraite minimale de 1000 € par mois. Cette promesse ne fait pourtant que recycler un engagement, déjà pris par Delevoye, inscrit dans la loi de 2003 et qui aurait du être effectif dès 2008. Appliquer la loi existante suffirait donc à appliquer cette promesse.

C’est le site d’information en ligne Basta qui le révèle. La promesse d’introduire une retraite minimale égale à 85 % du SMIC (environ 1000 €) que le gouvernement agite comme preuve de sa volonté d’améliorer la situation des plus précaires n’est pas nouvelle. Elle date de 2003. Elle date de la réforme Fillon. Alors ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et de l’Aménagement du territoire, Jean-Paul Delevoye s’était déjà engagé à garantir pour l’année 2008 une retraite égale à 85 % du SMIC aux salariés retraités ayant eu une carrière complète.

Cette promesse est d’ailleurs transcrite noir sur blanc à l’article 4 de la loi de 2003. Cet article prévoit que cette pension minimale de 85% du SMIC soit effective d’ici à 2008, pour celles et ceux qui ont cotisé tous leurs trimestres. Soit environ 1000 euros par mois. Si la loi de 2003 était donc appliquée, cela fait donc 11 ans qu’il ne devrait plus y avoir un seul salarié retraité ayant une carrière complète à moins de 1000 euros par mois.

La loi de 2003 :

Article 4
La Nation se fixe pour objectif d’assurer en 2008 à un salarié ayant travaillé à temps complet et disposant de la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier du taux plein un montant total de pension lors de la liquidation au moins égal à 85 % du salaire minimum de croissance net lorsqu’il a cotisé pendant cette durée sur la base du salaire minimum de croissance.

Tiré de Médiapart

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents