"Nouveaux chiens de garde" : ce n’est qu’un début !

Chers amis, camarades et soutiens,

Sorti en salles le 11 janvier, "Les Nouveaux chiens de garde" casse la baraque : 50 000 entrées en deux semaines, un résultat exceptionnel pour un documentaire de cinéma. Le film n’en est encore qu’au début de son parcours, mais déjà l’accueil chaleureux qu’il reçoit partout où il passe nous permet de tirer quelques enseignements réjouissants.

Le premier, c’est que le prêt-à-penser médiatique est aujourd’hui identifié par beaucoup comme un élément à part entière de l’ordre politique et économique dominant. Si notre film donne envie d’être vu, c’est parce qu’il entre en résonance avec l’exaspération croissante à laquelle se heurte l’autorité des patrons de presse, des faux experts et des éditorialistes de marché. La question des médias, bien qu’occultée par les protagonistes de la campagne électorale en cours, ne peut plus être ignorée. D’où l’inquiétude que l’on sent poindre dans les réactions offusquées d’un certain nombre des "nouveaux chiens de garde" épinglés dans le film (voir l’échantillon ci-dessous)...

Le second enseignement, c’est qu’un film n’a pas nécessairement besoin de se mettre en ordre de promo sur les plateaux de télévision pour trouver son public. Et que nous avons eu raison de miser sur nos propres réseaux – associatifs, syndicaux, politiques – pour amorcer le bouche à oreilles. Les avant-premières organisées dans plusieurs villes en novembre et en décembre ont porté leurs fruits : c’est grâce à votre soutien, grâce aux efforts que nombre d’entre vous ont fournis pour préparer la sortie du film, que celui-ci peut aujourd’hui remplir son rôle. Œuvre collective, "Les Nouveaux chiens de garde" l’est aussi par votre implication.

Mais ce n’est pas une raison pour baisser la garde ! Au contraire, c’est le moment ou jamais de se remobiliser. Le film a bien démarré, mais son avenir reste incertain. Ces jours-ci, ces prochaines semaines et ces prochains mois, l’équipe du film se lance dans une grande tournée à travers le pays pour intervenir dans les salles, débattre avec le public, étendre le réseau, propager l’offensive sardonique contre les nouveaux chiens de garde. Là encore, et plus que jamais, le succès de l’opération dépend de vous. Ci-joint, vous trouverez un "flyer" qui dresse la liste des salles où le film est projeté et débattu. Faites-le circuler autour de vous, relayez l’information, rameutez vos proches, vos cousins, vos camarades ! "Les Nouveaux chiens de garde" commence à inquiéter ses cibles : qu’il les atteigne pour de bon !

Pour l’équipe du film,
Olivier Cyran

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).