Ni Putes Ni Soumises contre la burqa et face aux islamistes à Montreuil

Communiqué intéressant de "Ni putes, ni soumises" suite à un débat à Montreuil sur le sujet du voile intégral :

"Depuis notre création nous organisons des débats au cour de la cité sur le droit des femmes, la laïcité, la république et le vivre ensemble. Hier à Montreuil, dans une école élémentaire, le débat portait sur la burqa . Deux élus de la République, le député socialiste Manuel Valls et le député communiste de Seine Saint Denis Jean-Pierre Brard étaient présents pour répondre aux questions. Lubna Al Hussein, la journaliste soudanaise condamnée à 40 fouets pour avoir porté le pantalon, était à nos côtés pour témoigner de son combat pour la liberté des femme dans le monde.

150 personnes étaient réunies. Baki Youssoufou Président de la Confédération Etudiante et son équipe étaient venus débattre. Les insultes ont commencé à pleuvoir de la part d’un groupe d’intégristes menés par Abdelhakim Sefrioui, responsable du collectif Cheik Yassine, groupuscule radical proche des salafistes et des frères musulmans. Ces hommes n’avaient qu’un seul but : saboter un débat qui malgré leurs intimidations et leurs provocations a duré deux heures. Après les insultes, les propos antisémites, racistes, homophobes, sexistes, ils ont utilisés la violence physiques et en sont venus aux mains, en agressant des étudiants dans le public. Leur cible : tout ceux qui osaient s’exprimer et d’après eux tout ceux qui détournent les « sœurs ». Leur but, confisquer la parole, et intimider la République. Comme nous ne cessons de le répéter depuis des mois, la burqa n’est que le dessus de l’iceberg. Dessous, la violence, encore et toujours. Un projet de société où la haine de l’autre et de la femme ne laisse pas la place au dialogue.

Nous sommes convaincus aujourd’hui plus que jamais qu’il faut d’urgence réaffirmer les valeurs républicaines d’égalité, de mixité et de laïcité à travers des débats sur tout le territoire. Occuper le terrain laissé aux fachos de tout bord : le fascisme blanc et le fascisme vert qui s’alimente d’autant plus que certains responsables politiques font preuve de lâcheté.

Nous saluons le courage de nos élus présent à nos côté qui malgré les intimidations ont défendu la République. C’est la burqa ou la république, pour nous il n’y a pas d’autres choix que de se battre pour le droit des femmes avec les armes de la République et de la démocratie.

Nous devons tous ensemble bâtir un front commun pour la dignité et le respect des femmes. Vous aussi vous pouvez agir et faire entendre votre voix sur http://www.harceletondepute.com/. Le site HARCELE TON DEPUTE est une plateforme qui s’adresse à tous ceux qui veulent dire clairement à leur député qu’ils comptent sur eux pour voter l’interdiction de la burqa, symbole d’oppression de la femme, dans les lieux publics ! Vous pourrez adresser un courriel à votre député en tapant simplement votre code postal, poster votre photo en bonnet phrygien, et voir les vidéos des députés que nous avons d’ores et déjà harcelé."

Sihem HABCHI

Présidente de Ni Putes Ni Soumises

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).