Cycle de conférences sur le socialisme
Si le "monde d’après" n’est pas le capitalisme, alors parlons du socialisme ! Nation, mondialisation, relocalisation, écologie, industrie, technologie, démocratie, besoins sociaux...

, par  lepcf.fr , popularité : 3%

Infos pratiques

Pour rejoindre la conférence, il suffit de se connecter sur http://visio.lepcf.fr et de suivre cette procédure d’accès soit simplement dans un navigateur sur ordinateur, soit en installant l’application proposée, qui est obligatoire sur tablette ou téléphone.

Accès vocal possible en appelant le +33 1 85 14 88 35.
Le code de la réunion est le 954 165 475


Le réseau "Faire Vivre et Renforcer le PCF" veut contribuer au débat que les communistes ont, entre eux et avec toutes les forces sociales, sur ce "monde d’après". Car cette expression inventée par Macron peut cacher ce dont était déjà porteur son discours de 2017 et son livre titré "Révolution" ; tout changer pour que rien ne change...

Pour l’après coronavirus, quelques soient les transitions écologiques, numériques, démocratiques ou démographiques qui font la une médiatique, quelques soient les discours de tous ceux qui nous disent que, cette fois, rien ne sera plus comme avant, bref, quelques soient les discours du "jour d’après", nous savons bien que rien ne changera par miracle le caractère de classe du capitalisme, sa forme mondialisée impérialiste, les énormes inégalités sociales et territoriales de caractère moyenâgeux, l’accumulation explosive des armements et l’agressivité des grandes puissances dont les USA et leur bras armé l’OTAN, tout comme rien n’arrêtera la conquête de leur souveraineté réelle par un nombre toujours plus grand de pays, dans la foulée d’une Chine devenue la première puissance mondiale.

Beaucoup de militants cherchent des réponses locales, des réponses à notre portée. Mais ce sont bien les rapports de force des classes sociales qui restent déterminantes, tout comme les rapports de forces mondiaux qui sont en train de bouger, encore plus rapidement avec les réponses différenciées des pays à l’épidémie.

Les communistes ont toujours mené la bataille pour le changement de société à partir des luttes concrètes, celles susceptibles de mobiliser de larges forces sociales, de permettre à un peuple de s’organiser, de s’unir. Mais ils ont toujours considéré qu’on ne pouvait rien comprendre à un pays sans le situer dans son rôle mondial. Toute notre histoire nous montre à la fois le caractère national et historique de toute révolution, de toute histoire politique, et sa dimension internationaliste, son ancrage dans le mouvement du monde.

Nous sommes convaincus qu’on ne peut pas faire vivre un projet communiste dans le débat public sans clairement donner un nom à la société que nous voulons, un nom qui dise clairement qu’elle se construit en rupture avec le capitalisme mondialisé dominant, qui dise clairement son double caractère national et internationaliste, un nom qui s’inscrive clairement dans l’histoire communiste, le socialisme.

C’est pourquoi nous engageons ce cycle de conférences sur le socialisme, à partir des expériences de pays parlant du socialisme, des débats qui se font jour dans notre pays sur les réponses urgentes à la crise économique qui s’approfondit, et de notre histoire politique et théorique.

Peut-être faut-il transformer cette contrainte du confinement en une opportunité pour élargir nos pratiques militantes. Ces conférences seront réalisées en ligne, avec un intervenant principal et des militants venant interroger ou réagir, l’ensemble étant enregistré pour une diffusion la plus large ensuite.

Ce cycle de conférence pourrait déboucher en fin d’année sur un évènement de plus grande ampleur, une conférence sur le socialisme qui serait organisée par le PCF nationalement, en lien avec d’autres partis communistes, pour ouvrir en grand le chantier de notre projet de société.


La première de ces conférences sur le socialisme se tiendra avec notre camarade économiste Jean-Claude Delaunay, qui vit en Chine depuis des années et a réalisé un très gros travail sur l’histoire de cet immense pays et les "caractéristiques chinoises" de ce "socialisme de marché" qui fait tant discuter, y compris par ceux qui le considèrent comme au mieux un capitalisme d’état. Les rencontres internationalistes de Vénissieux ont permis deux fois de rencontrer des communistes chinois et de mieux comprendre leur position. Et il suffit de comparer l’évolution des salaires ouvriers en Chine et dans les pays de l’OCDE pour se dire qu’il y a bien quelque chose en Chine qui ne se résume pas au capitalisme.

Ce sera peut-être un des points de la présentation de Jean-Claude Delaunay, le socialisme dont parle les communiste chinois, c’est d’abord ce qui permet d’assurer à tous les chinois cette "société de moyenne aisance" qui aura sorti un milliard et demi d’humains d’une longue histoire de famines...

Nous lançons un appel à tous ceux qui veulent contribuer à ce cycle de conférences, proposer des intervenants, des sujets ou des questions à poser.

Voir en ligne : Salle de visio-conférence

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).