Tentative pour inciter à lire ou à relire Marx

Une société sans classes et le primat de l’utilité sociale

, par  Paul Carlé , popularité : 3%

Tentative pour inciter à lire ou à relire Marx :
- d’abord quelques lignes de Marx
- puis, plus ou moins adroitement, un ’commentaire’.

Une page de « Misère de la philosophie » -1847- de Marx
‘Éditions Sociales’ -1961- page 73

« Pourquoi donc le coton, les pommes de terre et l’eau de vie sont-ils les piliers de la société bourgeoise ? Parce qu’il faut, pour les produire, le moins de travail et qu’ils sont par conséquent au plus bas prix.

Pourquoi le minimum du prix décide-t-il du maximum de la consommation ? Serait-ce par hasard à cause de l’utilité absolue de ces objets, de leur utilité intrinsèque, de leur utilité en tant qu’ils correspondent de la manière la plus utile aux besoins de l’ouvrier comme homme, et non de l’homme comme ouvrier ? Non, c’est parce que, dans une société fondée sur la misère, les produits les plus misérables ont la prérogative fatale de servir à l’usage du plus grand nombre.

Dire maintenant que, parce que les choses les moins coûteuses sont d’un plus grand usage, elles doivent être de la plus grande utilité, c’est dire que l’usage si répandu de l’eau-de-vie, à cause du peu de frais de sa production, est la preuve la plus concluante de son utilité ; c’est dire au prolétaire que la pomme de terre lui est plus salutaire que la viande ; c’est accepter l’état de choses existant, c’est faire enfin, avec M. Proudhon, l’apologie d’une société sans la comprendre.

Dans une société à venir, où l’antagonisme des classes aurait cessé, où il n’y aurait plus de classes, l’usage ne serait plus déterminé par la minimum de temps de production ; mais le temps de production sociale qu’on consacrerait aux différents objets serait déterminé par leur degré d’utilité sociale ».

Ce texte de 1847 est d’actualité car nous sommes toujours dans le même type de société – le capitalisme –.

Nous sommes encore ‘dans une société fondée sur la misère’, jour après jour les journalistes répètent que les plus riches le sont de plus en plus et les plus pauvres de plus en plus nombreux et de plus en plus pauvres.

Il ne s’agit plus de ‘pomme de terre’ mais de produits alimentaires de mauvaise qualité (production avec engrais chimiques, pesticides, herbicides, … préparation avec conservateurs, additifs alimentaires, exhausteurs de goût, …) avec les conséquences bien connues sur la santé. Et la prospérité de la grande distribution.

Aux trois pivots énumérés par Marx nous pouvons ajouter la ‘propagande’ qui déferle en continu sur les chaînes (bien nommées) de télévision et de radio, et dans la presse (journaux, magazines, …).

Cette ‘propagande’ pour le régime capitaliste se manifeste principalement, d’une part, par une suite ininterrompue de ‘fausses’ nouvelles, et d’autre part, par la tenue d’un discours qui évite soigneusement de prendre en considération les bases concrètes de l’activité des hommes dans la société et qui se répand sur des aspects largement secondaires ou insignifiants.

Par exemple, un sujet récurent : ‘l’Europe sociale’. Il donne lieu à une énumération de mesures qu’il conviendrait de prendre…, sans jamais dire que ‘l’Europe’ a été créée par et pour les trusts (du charbon et de l’acier) et qu’elle s’adapte jour après jour pour qu’ils en retirent le plus de profit possible (avec la libre circulation des hommes, des marchandises et des capitaux), car le dire démontrerait que ‘l’Europe’ a été créée contre les travailleurs, donc qu’elle ne peut absolument pas être ‘sociale’, mais seulement antisociale.

Et c’est bien pour cela qu’il faut au plus vite en sortir.

Et sortir aussi de l’euro qui est l’instrument le plus actif de cette ‘Europe’ antisociale.

La perspective tracée par Marx : une société sans classes et le primat de l’utilité sociale, garde toute sa force et sa jeunesse.

Paul Carlé

Brèves Toutes les brèves

  • CUEM : Calendrier 2017-2018

    Cercle universitaire d’études marxistes
    « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit (...)

  • Voix sans Voile

    Cher-e-s camarades,
    Je vous annonce la sortie prochaine de mon livre, intitulé "Voix sans Voile", préfacé par PIERRE (...)

  • Viols à Solférino ?

    A quand les bordels dans les couloirs de Solferino pour « les migrants » ?
    C’est une insulte d’abord pour ces (...)

  • Glucksman et Schmidt...

    André Glucksmann et Helmut Schmidt sont tous deux morts ce 10 Novembre...Aucun rapport, mais ça en fait deux de moins (...)

  • Qui était Boris Nemtsov ?

    Dans son discours devant la manifestation des communistes à Moscou le 1er mars 2015 , Sergueï Pavlovitch Oboukhov (...)

  • Un livre sur le Viet-nam

    Raymonde Dien ancienne militante, des années cinquante, pour la paix au Viet-Nam puis contre la guerre d’ Algérie, a (...)

  • Hommage à Georges Marchais…

    Hommage à Georges Marchais…
    Au nom de l’avenir, par Georges Gastaud Marchais n’est plus, ils débaptisent Le parvis (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).