A l’offensive !

, par  Gilles Mercier

Le 29 juin à 11:36, par Gilles Mercier En réponse à : A l’offensive !

Vous continuez de raisonner en termes d’opposition gauche/droite et non en termes d’affrontement capital/travail.
Vous êtes content la gauche c’est à dire la social-démocratie ne recule pas. Il y a néanmoins un problème la politique hégémonique de sa majesté Mélenchon.
Vous n’analysez pas le vote RN. C’est un vote de désespérance sociale, de ceux qui en prennent plein la figure des politiques antisociales de la suppression des services publics des gouvernements de gauche et droites (sociaux démocrates et libéraux) qui se succèdent au pouvoir et qui en ont assez des discours lénifiants déconnectés du réel des uns et des autres.
Que le PCF fasse un score aussi faible ne semble pas vous affecter, pas plus d’ailleurs que le fait que bon nombre de communistes aient voté Mélenchon.
Vous êtes incapables de sortir de cette stratégie délétère d’alliance de sommet. Ainsi vous proposez que « Le parti doit aussi être à l’initiative pour proposer à l’ensemble des forces de progrès social, politiques, syndicales et associatives, l’organisation d’une campagne pour les retraites »
Ne serait il pas judicieux que ce soit le parti qui lance une campagne de mobilisation sur les retraites aux autres de suivre. Parce que la social-démocratie quand elle n’est pas au pouvoir est prête à toute les démagogies. Ce n’est pas la peine de lui servir en permanence de marche pied.
Une campagne sur le pouvoir d’achat et notamment les salaires serait tout aussi judicieux.
On ne sait pas pourquoi le PCF est aussi faible mais … on continue !
Vous refusez à juste raison la dilution du Parti dans la Nupes, mais cet effacement est la conséquence de la stratégie d’union au sommet.
Vous proposez de prolonger la poursuite la campagne « des jours heureux », mais les jours heureux c’est plutôt nunuche en regard de la violence sociale et de la nécessité de rupture avec la politique du pouvoir. Les jours heureux c’est du marketing pas de la politique. !
Enfin la guerre serait due à l’Otan !! C’est une plaisanterie ! C’est quand même la Russie qui envahit l’Ukraine. L’impérialisme n’est pas restreint aux USA. Vous êtes communistes et vous fermez les yeux sur le discours de Poutine du 21 février qui tire à boulet rouge sur Lénine et les bolcheviks accusés d’être responsables de l’indépendance de l’Ukraine. Il s’agit d’une guerre impérialiste qui a pour but de faire revenir l’Ukraine dans le giron de la Russie afin de la garder dans sa zone d’influence quel que soit le prix à payer pour les peuples ukrainiens et russe. Je rappelle que les personnages historiques de référence de V Poutine sont Pierre 1e Catherine 2 et… Stolypine Premier ministre de Nicolas II qui fit pendre plus de 3000 opposants au régime, sans commentaire !

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).