Esclavage en Libye : merci l’OTAN !

, par  Crabere Chantal

Le 13 décembre 2017 à 10:34, par Crabere Chantal En réponse à : Esclavage en Libye : merci l’OTAN !

Ce texte fait une analyse extrêmement juste de la responsabilité que portent les puissances occidentales qui ont déstabilisé la Lybie en voulant chasser, ce qu’il faut bien nommer, tout de même, un tyran. Saurons-nous pour quelles raisons réelles Nicolas Sarkozy sous la pression de BHL a décidé cette guerre après avoir reçu Khadafi, comme un prince, à l’Elysée à l’automne 2007 ? Saurons-nous qui a donné l’ordre de le tuer ? C’est une lourde responsabilité du quinquennat Sarkozy et oui on n’entend plus sur le sujet les va-t-en guerre de l’époque. Vous rappelez ces paroles de JL Mélenchon : « La première question à se poser est la suivante : y a-t-il un processus révolutionnaire au Maghreb et au Moyen-Orient ? Oui. Qui fait la révolution ? Le peuple. Il est donc décisif que la vague révolutionnaire ne soit pas brisée en Libye ». Il était partant aussi alors ?
Cependant, au-delà de la Lybie, n’y a-t-il pas une certaine instabilité africaine qui risque de perdurer si les pouvoirs politiques qui s’exercent dans certains pays ne mettent pas en œuvre des actions concrètes pour procéder à un rajeunissement des dirigeants accompagné d’une révision profonde des constitutions ? On peut se demander pourquoi les organisations politiques de bien des pays africains permettent de laisser des hommes en place pendant des lustres…. Des noms célèbres Bouteflika, Mugabe etc. Le procès dit « des biens mal acquis » ne devrait-il pas encourager les peuples Africains à regarder d’un peu plus près les détournements d’argent ? Ce travail ne leur incombe-t-il pas à eux d’abord et à eux surtout ?
Quant au retour des faits d’esclavagisme. Il faudrait relire aujourd’hui le livre de 2008 de Malek Chebel « L’esclavage en terre d’Islam » et l’excellent ouvrage du Professeur Tidiane N’Diaye « Un génocide voilé » qui met le doigt là où ça fait mal et qui , chiffres à l’appui, dénonce le génocide des Noirs en terre arabo musulmane. Ce génocide caché a été d’une ampleur incroyable. La déstabilisation de la Lybie et ces faits avérés de vente d’esclaves rejoint la vérité de la vente des femmes Yézidis pour esclavage sexuel en 2014 par les soldats de l’Etat Islamique dont on a trop peu parlé.
La guerre semble ramener toujours l’humanité à ses bas instincts et à ses terribles pratiques barbares. Nous aurions aimé au tournant du siècle vivre autre chose que cela.
Chantal Crabère

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).