Vous avez dit "socialisme" ?

, par  Floriane Benoit , popularité : 1%

Notre camarade Floriane Benoît nous envoie le compte-rendu de la soirée de formation sur le socialisme, organisée par la section de Fontaines (38)

S’adressant à plus de soixante-dix militants et sympathisants communistes * réunis à l’initiative de la section Fontaine Rive gauche du Drac du PCF et des Jeunes communistes de l’Isère, Anicet Le Pors, ancien ministre communiste (1981/1984) et conseiller d’Etat, a vivement incité les participants, des plus jeunes aux plus anciens, à recourir "au rêve et à la raison" pour mettre en chantier une actualisation de "l’idée de socialisme"**.

Le conférencier avait d’entrée ciblé l’enjeu :" Les forces libérales dominent le monde et utilisent la manipulation idéologique dénommée communication pour contenir -provisoirement- la montée des colères et des revendications. Elles ont moins besoin de théorie que ceux qui veulent changer la société et qui ont à démontrer en quoi le vieux monde d’exploitation et d’aliénation doit laisser place à un autre type de société, que l’on s’obstinera ici, non sans raison, à qualifier de socialiste".

Une obstination qui trouve notamment sa justification dans l’insupportable condition humaine réservée aujourd’hui au plus grand nombre par la mondialisation du capital. "Incapable de faire face aux besoins humains", le capitalisme, en accentuant les inégalités, est "gros de risques de conflits meurtriers, voire de nouvelles guerres mondiales". Alors que le temps n’est plus à "des arrangements contractuels" et que la nécessité de changer fondamentalement la donne est en germe dans les mouvements sociaux actuels, Anicet Le Pors invite à se méfier des approches "sentimentales et compassionnelles" qui, comme celles de Martine Aubry, "occultent la nécessité d’un changement radical".

Cette autre société, ce "socialisme" que le récent congrès du Mouvement de la jeunesse communiste a réintroduit dans ses textes d’orientation et qu’un participant définira comme "un projet désirable", quels sont-ils exactement ? Se référant aux textes fondateurs du marxisme, l’orateur passe au crible les "piliers" cités dans "Le manifeste du parti communiste" (1848) et les réactualise à la lumière de l’expérience.

Considérant que, aujourd’hui comme au 19e siècle, "la propriété est un pouvoir, et par là un instrument possible de domination des hommes sur d’autres hommes", Anicet Le Pors valide sans hésitation comme condition incontournable d’avancée vers une société socialiste "la propriété des grands moyens de production, d’échange et de financement". Qu’on le qualifie de "nationalisations à 100%" ou, selon l’expression favorite du conférencier, "d’appropriation sociale", ce processus expérimenté notamment à la Libération et en 1982, "sous l’impulsion des communistes", n’a pas d’avenir, comme le soulignera un participant, "sans l’intervention active des citoyens".
Pour Anicet Le Pors, avec une réforme des institutions "qui permette le pouvoir du peuple tout entier", la citoyenneté est d’autant plus indispensable pour concrétiser "l’hypothèse socialiste" que "l’incapacité à faire émerger l’homme nouveau caractérise le plus clairement l’échec de l’expérience des pays dits du "socialisme réel".

Là sont les principaux enjeux autour desquels le PCF - auquel revient "un rôle d’éducation" ou, pour reprendre l’expression d’un révolutionnaire, "d’éveilleur de consciences"- peut rassembler largement pour permettre le basculement vers une société socialiste.

Il est néanmoins clair pour Anicet Le Pors "qu’une démarche politique qui se fondrait aujourd’hui sur de telles options risquerait d’être contraire à certains intérêts électoraux à court terme. Stratégies d’alliances électorales immédiates ou choix politiques fondamentaux, telle est bien la question".
Floriane Benoit

* Public d’adhérents et de sympathisants (9) mêlant les générations (7 moins de 25 ans, des "anciens" présents en dépit des difficultés liées à l’âge...), les origines sociales (des agents communaux et des universitaires) et les sensibilités présentes au sein du Parti Communiste. Les uns et les autres ont fait part à la fin de la soirée de leur désir de voir renouveler ce type d’initiative.
** le texte de son intervention est disponible sur le blog de la section de Fontaine : http://pcf-fontaine.fr/blog/

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Formons nos cellules !

    La discussion de congrès sur l’organisation du parti communiste doit bien sur traduire les débats sur sa stratégie, (...)

  • La Chine et un marxiste à Paris

    Notre camarade Jean-Claude Delaunay, économiste marxiste qui vit actuellement en Chine, va publier prochainement un (...)

  • Hommage à Jean Salem

    Le Cercle Universitaire d’Études Marxistes à tous ses amis,
    C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris (...)

  • CUEM : Calendrier 2017-2018

    Cercle universitaire d’études marxistes
    « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit (...)

  • Voix sans Voile

    Cher-e-s camarades,
    Je vous annonce la sortie prochaine de mon livre, intitulé "Voix sans Voile", préfacé par PIERRE (...)

  • Viols à Solférino ?

    A quand les bordels dans les couloirs de Solferino pour « les migrants » ?
    C’est une insulte d’abord pour ces (...)

  • Glucksman et Schmidt...

    André Glucksmann et Helmut Schmidt sont tous deux morts ce 10 Novembre...Aucun rapport, mais ça en fait deux de moins (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).