Renforcer et faire vivre le PCF"- Stage de Saint-Chinian

Les raisons d’être et les objectifs du réseau Introduction de Floriane Benoit

, par  Floriane Benoit , popularité : 3%

Premier article sur le premier stage de formation du réseau, organisé par la section de Béziers en Aout 2009 à St-Chignian

Les cours et compte-rendu détaillés suivent...

La préparation et le déroulement du 34e congrès ont été marqués par deux faits contradictoires. D’une part il y a eu, au travers des votes des différents textes, le refus de voir liquider le Parti clairement affirmé par une très grande majorité d’adhérents. D’autre part la direction et Marie-George Buffet ont accepté dans la liste officielle la présence de fervents défenseurs de la métamorphose du PCF ou de sa dissolution au sein d’une fédération style "Die Linke » en Allemagne. Les comportements politiques des uns et des autres au cours des mois qui ont suivi ne sont pas de nature à rassurer nombre de communistes qui sont inquiets ou mécontents face à l’effacement de l’identité du PCF et à la menace grandissante de le voir s’étioler encore plus et, pourquoi pas, disparaître.

On ne peut pas ne pas rappeler que le choc le plus significatif est intervenu en 2000, lors du congrès de Martigues, avec l’appel à la mutation de Robert Hue, un homme qui non seulement aujourd’hui multiplie les apparitions dans les initiatives du PS, mais prône ouvertement aux côtés de François Peillon une alliance avec le Modem. L’idée de la liquidation du PCF a été clairement formulée à Martigues, notamment dans un des textes du congrès invitant à "s’interroger sur la conception même du Parti et de son organisation". Une interrogation qui s’est notamment traduite concrètement par la disparition organisée de la majorité des cellules, qui étaient l’outil d’une présence communiste au plus près des citoyens. Et qui aujourd’hui se traduit par la création d’une commission nationale de "Transformation du PCF" qui, dans l’esprit de certains, a pour mission, d’ici le prochain congrès programmé pour juin 2010, de mettre au point une nouvelle étape de la mort annoncée du PCF. A ce sujet vous pourrez lire avec intérêt l’intervention de José Hernandez, secrétaire de la section d’Albi dans le Tarn, lors de la première réunion de cette commission.

Au fil des années, ce ne sont pas les tentatives de militants communistes qui ont manqué pour tenter de combattre cette dérive dangereuse. Elles ont émergé sous des formes diverses, localement, régionalement, nationalement, avec pour motivation essentielle la volonté des uns et des autres de faire barrage à la tentative de liquidation de l’outil communiste. Mais aujourd’hui une étape significative a été franchie, avec, enfin, la capacité collective à élaborer à plusieurs mains dans le cadre de la préparation du 34e congrès un texte intitulé "Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps". Un texte qui, validé par plus de 800 signataires originaires de toute la France, a recueilli à l’automne 2008 lors du vote des adhérents près du quart des voix (24%). 17 camarades ont été élus au Conseil national sur la bases des orientations qu’il présentait.

Dans une quinzaine de fédérations le score a été égal ou bien supérieur à 30% : 91,67% en Haute-Saône, 76,05% dans le Pas-de-Calais, 55,65% dans les Ardennes, 48,51% dans le Tarn, 43,44% dans le Rhône, 40,85% dans le Nord, 40,16% dans l’Aisne, 38,12% en Meurthe et Moselle, 30,46% en Isère.
Face à ces témoignages de l’écho rencontré parmi les adhérents du texte "Faire vivre et renforcer le PCF", très vite est apparue la nécessité non seulement de multiplier les occasions d’avoir des échanges politiques tous ensemble, mais aussi de faire partager à un maximum de communistes la démarche qui consiste à redonner son âme au PCF.
Adopté en début d’année lors de la rencontre de Malakoff, le texte qui porte sur la création statutaire d’un réseau et qui est à votre disposition précise cette démarche offensive :
Ce réseau, qui s’adresse à tous les communistes, se propose notamment de :
- réaffirmer l’actualité des fondamentaux théoriques et marxistes du PCF ainsi que l’importance cruciale de l’organisation communiste dans la lutte des classes ;
- proposer de redonner un nom à la perspective que doit porter notre parti à savoir le socialisme. Une question à laquelle la crise actuelle redonne tout son sens ;
- favoriser l’échange d’expériences et d’expressions militantes entre organisations du PCF, aider à leur renforcement, à la revitalisation de cellules, de sections, notamment à l’entreprise ;
- promouvoir l’adhésion au PCF ;
- permettre aux communistes de sortir de leur isolement.

Tout cela avec la préoccupation permanente de redonner vie sur le terrain au PCF, ce qui signifie privilégier l’activité militante au sein des sections et des cellules. Il est à ce sujet intéressant de noter que les 17 élus au CN et les membres de la coordination sont des hommes et des femmes à l’engagement sans faille, des militants de terrain souvent secrétaires de section (Béziers, Saint-Quentin, Vénissieux, Paris 15e, Illkirch, Saint-Martin-d’Hères, Fontaine) ou des dirigeants fédéraux (Tarn, Var, Haute-Saône) dont la plupart ont une activité professionnelle, ce qui est essentiel pour le dynamisme de la réflexion politique.

Depuis la rencontre de Malakoff, des réseaux sont nés dans plusieurs départements (Morbihan, Bas-Rhin, Ain, Paris Nord-Est). Des relais très actifs existent en région parisienne et dans un certain nombre de départements comme la Charente-Maritime, La Moselle ou la Meurthe et Moselle. Il ne s’agit évidemment pas de créer des superstructures, mais de nous donner les moyens d’échanger avec tous ceux qui partagent nos points de vue, de permettre à un maximum de communistes de participer en toute sérénité à une réflexion collective sans tabou et les informer des positions, des initiatives sur le terrain.

La préparation pour le moins baclée du congrès de la transformation, dans le prolongement immédiat des élections régionales, nous rappelle à nos responsabilités. Soyons conscients de la gravité des enjeux, n’oublions pas que c’est l’existence même du Parti qui est en cause. Il y a plus que jamais urgence à donner la priorité à ce qui nous rassemble et nous devons tout faire pour mobiliser rapidement un maximum de communistes qui partagent tout ou partie de nos préoccupations.

Sites favoris Tous les sites

7 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Formons nos cellules !

    La discussion de congrès sur l’organisation du parti communiste doit bien sur traduire les débats sur sa stratégie, (...)

  • La Chine et un marxiste à Paris

    Notre camarade Jean-Claude Delaunay, économiste marxiste qui vit actuellement en Chine, va publier prochainement un (...)

  • Hommage à Jean Salem

    Le Cercle Universitaire d’Études Marxistes à tous ses amis,
    C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris (...)

  • CUEM : Calendrier 2017-2018

    Cercle universitaire d’études marxistes
    « Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit (...)

  • Voix sans Voile

    Cher-e-s camarades,
    Je vous annonce la sortie prochaine de mon livre, intitulé "Voix sans Voile", préfacé par PIERRE (...)

  • Viols à Solférino ?

    A quand les bordels dans les couloirs de Solferino pour « les migrants » ?
    C’est une insulte d’abord pour ces (...)

  • Glucksman et Schmidt...

    André Glucksmann et Helmut Schmidt sont tous deux morts ce 10 Novembre...Aucun rapport, mais ça en fait deux de moins (...)

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).